Introduction au serveur de messages de contrôle et de manipulation des bogues

De même que request@bugs.debian.org permet de récupérer les données et la documentation des bogues par courrier électronique, control@bugs.debian.org permet aussi de manipuler des rapports de bogue de différentes façons.

Le serveur de contrôle fonctionne simplement comme le serveur de requêtes, excepté qu'il dispose de commandes supplémentaires ; en fait, c'est le même programme. Les deux adresses sont simplement distinctes pour éviter que des utilisateurs fassent des erreurs ou causent des problèmes en demandant juste des informations.

Comme les commandes spécifiques au serveur de contrôle modifient l'état d'un bogue, une notification du traitement de la commande est envoyée au responsable du ou des paquets auxquels les bogues modifiés sont assignés. De plus, le message vers le serveur et les modifications qui en résultent sont enregistrés dans le rapport de bogue et de ce fait disponibles sur les pages web.

Merci de lire au préalable l'introduction au serveur de requêtes disponible sur la Toile, dans le fichier bug-log-mailserver.txt, ou d'envoyer help à l'un des serveurs de messages, pour avoir des précisions sur l'utilisation de ces serveurs et les commandes usuelles disponibles lors de l'envoi de messages.

La carte de référence pour les serveurs de messages est disponible sur la Toile, à bug-mailserver-refcard.txt ou par courrier électronique en utilisant la commande refcard.

Les commandes disponibles sur le serveur de messages de contrôle

Général Versionnement Doublons Divers
reassign NuméroDeBogue PaquetVersion ]

Enregistre le fait que le bogue n° NuméroDeBogue est un bogue dans Paquet. Cela peut être utilisé pour indiquer le paquet si l'utilisateur a oublié le pseudo-en-tête, ou pour changer une assignation préalable. Aucune notification n'est envoyée à quiconque (autre que l'information habituelle lors de la transcription en cours).

Si vous fournissez une Version, le système de suivi des bogues enregistrera le fait que ce bogue affecte cette version du paquet.

Vous pouvez assigner un bogue à deux paquets à la fois en séparant les noms des différents paquets par une virgule. Cependant, vous ne devriez faire cela que si le bogue peut être corrigé par un changement sur l'un ou l'autre des paquets. Si ce n'est pas le cas, vous devriez cloner le bogue et réassigner le clone à un autre paquet.

reopen NuméroDeBogueAdresseDOrigine | = | ! ]

Rouvre n° NuméroDeBogue s'il a été fermé.

Par défaut, ou si vous indiquez =, celui qui a soumis initialement le rapport reste l'origine du rapport, de façon à ce qu'il soit avisé quand le bogue sera de nouveau fermé.

Si vous fournissez une AdresseDOrigine, l'origine sera l'adresse que vous fournissez. Si vous souhaitez devenir la nouvelle origine du rapport rouvert, vous pouvez utiliser le raccourci ! ou spécifier votre propre adresse.

Il est généralement conseillé de dire à la personne qui va être enregistrée comme l'origine du rapport que vous le rouvrez, de façon à ce qu'elle s'attende à l'avis qu'elle recevra quand il sera de nouveau fermé.

Si le bogue n'est pas fermé alors reopen ne fera rien, même pas changer l'origine du rapport. Pour changer la personne à l'origine d'un rapport de bogue ouvert, utilisez la commande submitter ; notez que celui qui est à l'origine sera informé du changement.

Si le bogue a été enregistré comme étant fermé pour une certaine version du paquet, mais réapparaît dans une version suivante, il vaut mieux utiliser la commande found à la place.

found NuméroDeBogueVersion ]

Enregistre le fait que NuméroDeBogue a été rencontré sur la Version donnée du paquet auquel il est assigné. Version peut être une version pleinement qualifiée, de la forme NomDuPaquetSource/Version.

Le système de suivi des bogues utilise cette information, en conjonction avec les versions corrigées enregistrées lors de la fermeture des bogues, pour afficher des listes de bogues ouverts dans les différentes versions de chaque paquet. Il considère un bogue comme étant ouvert quand il n'a aucune version corrigée, ou s'il a été retrouvé plus récemment que lorsqu'il a été corrigé.

Si aucune Version n'est fournie, alors la liste des versions corrigées pour ce bogue est vidée. On a alors le même comportement que celui de la commande reopen. Version peut être une version pleinement qualifiée, de la forme NomDuPaquetSource/Version.

Cette commande ne marquera un bogue comme non clôturé que si aucune Version n'est indiquée ou que la Version indiquée est égale ou supérieure à la dernière marquée comme corrigée. Si vous êtes sûr de vouloir marquer le bogue comme non clôturé (c'est-à-dire rouvrir le bogue) utilisez reopen en conjonction avec found.

Cette commande a été introduite pour être utilisée de préférence par rapport à reopen, car il était difficile d'ajouter sans ambiguïté une Version à la syntaxe de cette commande.

notfound NuméroDeBogue Version

Supprime l'enregistrement indiquant que NuméroDeBogue est apparu sur la Version donnée du paquet auquel il est assigné. Version peut être une version pleinement qualifiée, de la forme NomDuPaquetSource/Version.

Cela n'est pas la même chose que de fermer le bogue sur cette version, car le bogue n'est pas non plus considéré comme corrigé dans cette version ; aucune information sur cette version ne sera connue. Ceci est destiné à corriger des erreurs lors de l'enregistrement quand le bogue a été trouvé.

fixed NuméroDeBogue Version

Indique que le bogue n° NuméroDeBogue a été corrigé dans la Version indiquée du paquet auquel il était assigné. Version peut être une version pleinement qualifiée, de la forme NomDuPaquetSource/Version.

Ceci ne marque pas le bogue comme étant clôturé, principalement, cela ajoute une nouvelle version pour laquelle le bogue est corrigé. Utilisez l'adresse NuméroDeBogue-done pour clôturer un bogue marqué corrigé dans une version particulière.

notfixed NuméroDeBogue Version

Supprime l'enregistrement indiquant que le bogue n° NuméroDeBogue a été corrigé dans la Version indiquée. Version peut être une version pleinement qualifiée, de la forme NomDuPaquetSource/Version.

Cette commande est équivalente à found suivi de notfound (le found supprime la marque corrigé d'une version particulière, et le notfound supprime le found) à l'exception près que le bogue n'est pas rouvert si la version trouvée est supérieure à n'importe quelle version corrigée existante. Elle est destinée à corriger des erreurs dans l'enregistrement quand un bogue a été corrigé ; dans la plupart des cas, vous voudrez certainement utiliser found, et non notfixed.

submitter NuméroDeBogue AdresseDOrigine | !

Met AdresseDOrigine à l'origine de NuméroDeBogue.

Si vous souhaitez être la nouvelle origine du rapport, vous pouvez utiliser le raccourci ! ou bien spécifier votre propre adresse électronique.

Tandis que la commande reopen remplace l'origine des autres bogues fusionnés avec celui qui est rouvert, submitter n'affecte pas les bogues fusionnés.

forwarded NuméroDeBogue Adresse

Enregistre le fait que NuméroDeBogue a été transmis au responsable original à Adresse. Cela ne transmet pas en réalité le rapport. Cela peut être utilisé pour changer une adresse forwarded-to existante incorrecte, ou pour en enregistrer une nouvelle pour un bogue qui n'a pas été signalé auparavant comme ayant été transmis. Adresse devrait généralement être une URI ou éventuellement une adresse de courrier électronique. Utiliser une URI dès que possible permet aux outils de faire une requête sur un système de suivi des bogues distant (tel que bugzilla) pour connaître le statut d'un bogue.

Exemple d'utilisation :

     forwarded 12345 http://bugz.illa.foo/cgi/54321
    
notforwarded NuméroDeBogue

Oublie toute idée que le bogue NuméroDeBogue ait pu être envoyé à un responsable original. Si le bogue n'a pas été enregistré comme ayant été transmis alors cela ne fera rien.

retitle NuméroDeBogue NouveauTitre

Remplace le titre d'un rapport de bogue par celui qui est indiqué (le titre par défaut est l'Objet en en-tête du message du rapport original). Modifiera également les titres de tous les rapports de bogue avec lesquels il est fusionné.

Au contraire de la plupart des autres commandes de manipulation des bogues, quand celle-ci est utilisée sur un rapport faisant partie d'un ensemble de rapports fusionnés, cela changera uniquement le titre du rapport du bogue en question, et non pas de tous ceux avec lesquels il est fusionné.

severity NuméroDeBogue Gravité

Le niveau de gravité du rapport de bogue n° NuméroDeBogue est mis à Gravité. Aucune notification n'est envoyée à l'utilisateur qui a signalé le bogue.

Les niveaux de gravité sont critical, grave, serious, important, normal, minor, wishlist.

Pour leur signification merci de consulter la documentation générale des développeurs concernant le système de suivi des bogues.

affects NuméroDeBogue+ | - | = ] paquet [ paquet ... ]

Indique qu'un bogue a des incidences sur un autre paquet. Au cas où le NuméroDeBogue occasionne des problèmes dans paquet alors que le bogue est vraiment issu du paquet auquel il est assigné, le bogue sera affiché par défaut dans la liste de paquets de paquet. Ceci devrait généralement être utilisé dans le cas où le bogue est suffisamment sévère pour engendrer de multiples rapports de la part des utilisateurs pour être assigné au mauvais paquet. = définit les incidences à la liste des paquets donnés, et est l'action par défaut si aucun paquet n'est donné ; - retire les paquets donnés de la liste des incidences ; + ajoute les paquets donnés à la liste des incidences, et est l'action par défaut si des paquets sont donnés.

summary NuméroDeBogueNuméroDeMessage | TexteDeRésumé ]

Sélectionne un message à utiliser comme résumé d'un bogue. Le premier paragraphe de ce message qui n'est ni un pseudo-en-tête ni une commande de contrôle est analysé et utilisé comme résumé du bogue qui est affiché en haut de la page du rapport de bogue. C'est utile lorsque le rapport initial ne décrit pas correctement le problème ou que le bogue est composé de beaucoup de messages, qui rendent le vrai problème difficile à identifier.

Si NuméroDeMessage n'est pas fourni, efface le récapitulatif. NuméroDeMessage est le numéro de message tel qu'il est affiché dans l'interface du système de suivi des bogues. Si « 0 » est donné comme NuméroDeMessage, le message actuel est utilisé (c'est-à-dire le message qui a été envoyé à control@bugs.debian.org avec la commande de contrôle « summary »).

Si NuméroDeMessage n'est ni numérique, ni vide, il est considéré comme le texte à configurer comme résumé.

outlook NuméroDeBogueNuméroDeMessage | TexteDePerspective ]

Sélectionne un message à utiliser comme perspective pour corriger un bogue (ou l'état actuel de correction d'un bogue). Le premier paragraphe de ce message qui n'est ni un pseudo-en-tête ni une commande de contrôle est analysé et utilisé comme perspective du bogue qui est affiché en haut de la page du rapport de bogue. C'est utile pour se coordonner avec les autres personnes travaillant à résoudre ce bogue (par exemple dans le cadre d'une chasse au bogues).

Si NuméroDeMessage n'est pas fourni, efface la perspective. NuméroDeMessage est le numéro de message tel qu'il est affiché dans l'interface du système de suivi des bogues. Si « 0 » est donné comme NuméroDeMessage, le message actuel est utilisé (c'est-à-dire le message qui a été envoyé à control@bugs.debian.org avec la commande de contrôle « summary »).

Si NuméroDeMessage n'est ni numérique, ni vide, il est considéré comme le texte à configurer comme perspective.

clone NuméroDeBogue Nouvel IDNouveaux ID ... ]

La commande de contrôle clone vous permet de dupliquer un rapport de bogue. Elle est utile au cas où un unique rapport de bogue signale que plusieurs anomalies se sont produites. Les Nouveaux ID doivent être des nombres négatifs, séparés par des espaces, qui pourront être utilisés dans les commandes de contrôle suivantes pour faire référence aux bogues qui viennent d'être dupliqués. Un nouveau rapport est généré pour chaque nouvel ID.

Exemple d'utilisation :

          clone 12345 -1 -2
          reassign -1 foo
          retitle -1 foo: foo sucks
          reassign -2 bar
          retitle -2 bar: bar sucks when used with foo
          severity -2 wishlist
          clone 123456 -3
          reassign -3 foo
          retitle -3 foo: foo sucks
          merge -1 -3
    
merge NuméroDeBogue NuméroDeBogue ...

Fusionne plusieurs rapports de bogue. Une fois les rapports fusionnés, l'ouverture, la fermeture, le marquage ou le démarquage signalant une transmission et la réassignation d'un des bogues à un nouveau paquet auront un effet identique sur tous les rapports fusionnés.

Avant que les bogues puissent être fusionnés, ils doivent être exactement dans le même état : tous ouverts ou tous fermés, avec la même adresse d'auteur original dans le champ forwarded-to ou alors tous sans marque de transmission, tous assignés au(x) même(s) paquet(s) (une comparaison exacte de chaîne de caractères est faite sur le paquet auquel le bogue est assigné), et tous de la même gravité. S'ils ne sont pas tous dans le même état au début vous devriez utiliser reassign, reopen et ainsi de suite pour être sûr qu'ils le sont avant d'utiliser merge. Les titres n'ont pas besoin de correspondre et ne seront pas affectés par la fusion. De même, les marques n'ont pas besoin de correspondre et seront fusionnées.

Si des bogues contenus dans une commande merge sont déjà fusionnés avec d'autre bogues, alors tous les rapports fusionnés avec l'un de ceux de la commande seront aussi fusionnés. Les fusions sont comme les égalités : elles sont réflexives, transitives et symétriques.

La fusion de rapports entraîne l'apparition d'une note sur chacun des enregistrements du rapport ; sur les pages web, des liens vers les autres bogues sont affichés.

Les rapports fusionnés expirent tous simultanément, et seulement quand chacun des rapports pris séparément a atteint le critère d'expiration.

forcemerge NuméroDeBogue NuméroDeBogue ...

Fusionne de force deux rapports de bogue ou plus. L'état du premier bogue indiqué, qui doit être identique entre tous les bogues lors d'une fusion normale, est propagé à tous les bogues indiqués ensuite. Pour éviter que des typos fusionnent par erreurs des bogues, les bogues doivent être dans le même paquet. Voyez ci-dessus pour une description de ce que signifie la fusion.

Notez que cela rend possible la fermeture des bogues en les fusionnant ; il est de votre responsabilité d'informer ceux qui ont soumis le rapport de bogue en leur envoyant un message approprié de fermeture de bogue si vous faites ceci.

unmerge NuméroDeBogue

Déconnecte un rapport de bogue de tout autre rapport avec lequel il a pu être fusionné. Si le rapport en question est fusionné avec plusieurs autres, alors les autres sont tous laissés comme étant fusionnés ensemble ; seules leurs associations avec le bogue explicitement désigné sont retirées.

Si beaucoup de rapports de bogue sont fusionnés et si vous désirez les diviser en deux groupes séparés de rapports fusionnés, vous devez déconnecter chaque rapport de l'un des nouveaux groupes séparément et ensuite les fusionner dans le nouveau groupe.

Vous ne pouvez déconnecter qu'un seul rapport par commande unmerge ; si vous voulez déconnecter plus d'un seul rapport incluez simplement plusieurs commandes unmerge dans votre message.

tags NuméroDeBogue+ | - | = ] MarqueMarque ... ] [ + | -= Marque ... ] ]

Traite des marques sur le rapport de bogue numéro NuméroDeBogue. Aucune notification n'est envoyée à l'utilisateur qui a signalé le bogue. Utiliser l'action + signifie ajouter chaque Marque qui suit, - signifie supprimer chaque Marque, qui suit et = signifie assigner les marques qui suivent dans la liste fournie. Intervenir sur +, - ou =, modifie les actions pour les marques fournies. L'action par défaut est l'ajout.

Exemples d'utilisations :

          # comme « tags 123456 + patch »
	  tags 123456 patch

          # comme « tags 123456 + help security »
          tags 123456 help security

          # ajoute les marques « fixed » et « pending »
          tags 123456 + fixed pending

          # supprime la marque « unreproducible »
          tags 123456 - unreproducible

          # met exactement les marques à « moreinfo » et « unreproducible »
          tags 123456 = moreinfo unreproducible

          # supprime la marque « moreinfo » et ajoute une marque « patch »
          tags 123456 - moreinfo + patch
    

Les marques actuellement disponibles sont patch, wontfix, moreinfo, unreproducible, help, pending, security, upstream, confirmed, fixed, fixed-upstream, fixed-in-experimental, d-i, ipv6, lfs, l10n, potato, woody, sarge, sarge-ignore, etch, etch-ignore, lenny, lenny-ignore, squeeze, squeeze-ignore, wheezy, wheezy-ignore, jessie, jessie-ignore, sid, experimental.

Pour leur signification veuillez consulter la documentation des développeurs sur le système de suivi des bogues.

block NuméroDeBogue by NuméroDeBogue ...
Indique que la correction du premier bogue est bloquée par les autres bogues spécifiés.
unblock NuméroDeBogue by NuméroDeBogue ...
Indique que la correction du premier bogue n'est plus bloquée par les autres bogues spécifiés.
close NuméroDeBogue [ VersionCorrigée ] (obsolète)

Ferme le rapport de bogue ayant le numéro NuméroDeBogue.

Une notification est envoyée à l'utilisateur qui a signalé le bogue, mais (contrairement à l'envoi à NuméroDeBogue-done@bugs.debian.org) le texte du message qui a servi à fermer le bogue n'est pas inclus dans cette notification. Le responsable qui ferme un rapport devrait s'assurer, probablement en envoyant un message séparément, que l'utilisateur qui a signalé le bogue sait pourquoi le rapport est fermé. L'utilisation de cette commande est donc obsolète. Voyez les informations pour les développeurs sur comment fermer un bogue correctement.

Si vous indiquez VersionCorrigée, le système de suivi des bogues notera que le bogue est corrigé dans cette version du paquet.

packagePaquet ... ]

Limite les commandes qui suivent de façon à ce qu'elles s'appliquent uniquement aux bogues enregistrés contre les paquets indiqués. Vous pouvez indiquer un ou plusieurs paquets. Si vous n'indiquez aucun paquet, les commandes qui suivent s'appliqueront à tous les bogues. Vous êtes encouragés à utiliser cette commande comme une mesure de sécurité au cas où vous utiliseriez accidentellement le mauvais numéro de bogue.

Exemples d'utilisations :

          package foo
          reassign 123456 bar 1.0-1

          package bar
          retitle 123456 bar: bar est nul
          severity 123456 normal

          package
          severity 234567 wishlist
    
owner NuméroDeBogue Adresse | !

Positionne l'Adresse comme étant le propriétaire (owner en anglais) du bogue numéro NuméroDeBogue. Le propriétaire d'un bogue prend la responsabilité de le corriger. Ceci est utile pour partager le travail dans le cas où une équipe est responsable du paquet.

Si vous désirez devenir vous-même le propriétaire d'un bogue, vous pouvez utiliser le raccourci ! ou indiquer votre propre adresse de courrier.

noowner NuméroDeBogue
Oublie tout propriétaire du bogue autre que le responsable habituel. Si le bogue n'a pas de propriétaire enregistré, cela ne fera rien.
archive NuméroDeBogue
Archive un bogue qui avait précédemment été archivé mais ne l'est plus [N.d.T. : généralement par unarchive] si ce bogue remplit les conditions d'archivage, ignorant la date.
unarchive NuméroDeBogue
Désarchive un bogue qui était précédemment archivé. Le désarchivage doit généralement être couplé à reopen et found/fixed selon ce qui convient. Les bogues qui ont été désarchivés peuvent être archivés avec archive si les conditions non temporaires d'archivage sont remplies. Vous ne devriez pas utiliser cette commande pour faire des modifications superficielles, comme modifier l'origine du rapport (submitter). Sa principale utilité est de permettre de rouvrir (reopen) les bogues qui ont été archivés automatiquement.
#...
Commentaire sur une seule ligne. Le # doit se trouver au début de la ligne. Le texte du commentaire sera inclus dans le message de confirmation qui vous sera adressé ainsi qu'aux responsables concernés. Donc vous pouvez utiliser cette fonctionnalité pour documenter les raisons de votre commande.
quit
stop
thank
thanks
thankyou
thank you
--
Sur une seule ligne et éventuellement suivi d'une espace, demande au serveur de contrôle d'arrêter de traiter le message ; le reste du message peut comprendre des explications, signatures ou n'importe quoi d'autre, rien ne sera traité par le serveur de contrôle.

Autres pages concernant le système de gestion des bogues (SGB ou BTS pour Bug Tracking System en anglais) :


Debian BTS administrators <owner@bugs.debian.org>

Debian bug tracking system
Copyright © 1999 Darren O. Benham, 1997, 2003 nCipher Corporation Ltd, 1994-1997 Ian Jackson.