Article de Computer Channel sur Debian Junior

La version anglaise de ce document est une traduction réalisée par le projet Debian Junior de cet article original (en allemand) de Susanne Reininger et est postée ici avec la permission de G+J Computer Channel GmbH.

Un linux pour les enfants

Le système d'exploitation libre Linux devrait entrer dans la chambre des enfants – c'est sûrement ce que les initiateurs de trois projets désirent. Mais si Linux s'adapte si facilement aux « chaussures des enfants » dans l'esprit des développeurs impliqués est une autre question.

Par Susanne Reininger

« Papa, est-ce que ce jeu pour Linux est également disponible pour Windows 95 — il aurait l'air mieux, n'est-ce pas ? ». C'est la question que Victoria, âgée de neuf ans, a demandée nerveusement à son père. Cela a blessé le développeur Debian Ben Armstrong pour deux raisons : en tant que défenseur impliqué de l'idée de liberté dans les logiciels, il est l'un des initiateurs du projet « Debian Junior » destiné à faire du système d'exploitation Debian, basé sur Linux, un système plus convivial pour les enfants. En outre, il veut transmettre ses croyances de « logiciel libre pour tous » à ses enfants, car il considère les alternatives comme « trop restrictives et simplement inacceptables ». « Que je l'aime ou pas, Windows est plus facile que Linux pour les enfants », a-t-il admis. « Pourquoi Linux ne pourrait-il pas être plus amusant pour les enfants ? Je veux développer un bureau pour les enfants à partir duquel ils peuvent lancer des jeux et des logiciels éducatifs en quelques cliques de souris. » C'est ce que décrit Armstrong dans sa vision du projet Debian Junior.

Le projet n'est pas encore dévoilé au public, et est dans une « phase interne » durant laquelle Armstrong échange des idées et des astuces avec d'autres développeurs Debian, pendant son temps libre. Elles consistent à évaluer, sur une liste de diffusion, ce à quoi les fonctionnalités des bureaux et les applications basées sur Linux ressembleraient si elles étaient destinées aux enfants. (Note du traducteur anglais : ce n'est désormais plus vrai : il y a un site web officiel.) « Il ne s'agit pas de réinventer une interface utilisateur, mais de sélectionner les applications que nous pensons être les meilleures pour les enfants », déclare Armstrong.

La question centrale est : « qu'est-ce qui exactement rend un ordinateur attirant pour les enfants ? ». Dès lors, vous devez garder vos yeux et vos oreilles ouverts, et regarder discrètement au-dessus des épaules des enfants quand ils sont devant un ordinateur. Sans cela, vous vous perdez dans des questions abstraites, selon le développeur Debian. Non seulement, l'arrangement du bureau est débattu, mais des applications sont testées avec des enfants, de manière à ce qu'ils ne soient pas limités, mais plutôt encouragés à trouver leurs propres solutions – « même si cela casse parfois ».

En plus du projet Debian Junior, il y a deux autres initiatives de développeurs qui visent à encourager les enfants à utiliser d'une manière amusante Linux, un système d'exploitation qui est difficilement compréhensible pour l'utilisateur moyen. L'une d'elle est « Linux pour les enfants », qui a son propre site web. Elle désire donner au système d'exploitation ouvert l'image d'une plate-forme pour les logiciels éducatifs et pédagogiques. « Nos cibles sont les enfants de moins de dix ans », déclare Chris Ellec, le responsable du site web. Mais actuellement, Linux pour les enfants n'est qu'un forum de logiciels pour les parents et les enseignants qui cherchent des programmes pour les jeunes à la maison ou à l'école. « Nous espérons que cela deviendra bientôt un lieu de rencontre avec les enfants », affirme Ellec.

Chris Ellec et certains de ces amis ont voulu adapter quelques vieux 486 pour un déploiement dans une école primaire. Grâce à sa longue expérience avec Linux, il a installé le système d'exploitation libre sur les « bonnes vieilles machines ». Mais il a alors découvert qu'il n'y avait quasiment pas de logiciels éducatifs, ni de jeux. Il a ainsi récolté des logiciels existants sur Internet, et a encouragé certains de ses amis programmeurs à développer des applications appropriées. Ainsi, pas après pas, le forum de logiciels est passé de 5 à plus de 60 programmes. Classés en sept catégories, des jeux comme « Tuxracer », un jeu de course de glissades en trois dimensions, « Lincity », une simulation de ville, un traducteur multilingue pour le japonais et des programmes éducatifs peuvent être téléchargés. En février, une compilation des meilleurs programmes est sortie sur CD, une preuve qu'il se passe des choses sur le site. Des vérifications du système et des retours d'utilisateurs devraient être ajoutés bientôt. Les initiateurs de « Linux pour les enfants » travaillent avec SEUL/Edu (Un Linux simple pour l'utilisateur final), un groupe de discussion composé de parents, d'enseignants et d'étudiants qui veulent utiliser Linux comme assistant à l'apprentissage.

La mascotte de Linux, Tux, est déjà un jouet mignon pour la chambre des enfants – elle n'a plus qu'à réussir à sauter sur la table d'ordinateur.

© G+J Computer Channel GmbH