Chapitre 4. L'interface

Table des matières

4.1. Démarrage
4.2. Le rapport d'état
4.3. L'affichage d'état
4.4. Dpkg

La méthode APT de dselect et le programme apt-get utilisent la même interface. Elle consiste en un système simple qui indique les opérations qui seront effectuées puis les réalise.[2] Après avoir indiqué un résumé des opérations qui seront effectuées, APT donnera un certain nombre d'informations permettant d'estimer sa progression, tout au long des actions qu'il effectue.

Avant toute opération autre qu'une mise à jour, APT effectue un certain nombre d'actions pour préparer ses mécaismes internes de fonctionnement. Il vérifie également l'état du système. Ces opérations peuvent être effectuées isolément avec la commande apt-get check.

# apt-get check
Lecture de la liste des paquets... Fait
Construction de l'arbre des dépendances... Fait

En premier lieu, la liste des paquets est lue et placée en mémoire. APT utilise un mécanisme de cache et cette opération sera plus rapide si elle est effectuée une deuxième fois.Si certains des fichiers de paquets ne sont pas trouvés, ils seront ignorés et une informatique sera affichée quand apt-get se terminera.

Ensuite, une analyse détaillée des dépendances du système est réalisée. Les dépendances de chaque paquet installé ou décompressé sont vérifiées. Si un problème est trouvé, il sera affiché et apt-get bloquera des opérations ultérieures.

# apt-get check
Lecture de la liste des paquets... Fait
Construction de l'arbre des dépendances... Fait
Vous pouvez lancer « apt --fix-broken install » pour corriger ces problèmes.
Les paquets suivants contiennent des dépendances non satisfaites :
  9fonts: Depends: xlib6g mais il n'est pas installé
  uucp: Depends: mailx mais il n'est pas installé
  blast: Depends: xlib6g (>= 3.3-5) mais il n'est pas installé
  adduser: Depends: perl-base mais il n'est pas installé
  aumix: Depends: libgpmg1 mais il n'est pas installé
  debiandoc-sgml: Depends: sgml-base mais il n'est pas installé
  bash-builtins: Depends: bash (>= 2.01) but 2.0-3 is installed
  cthugha: Depends: svgalibg1 mais il n'est pas installé
           Depends: xlib6g (>= 3.3-5) mais il n'est pas installé
  libreadlineg2: Conflicts:libreadline2 (<< 2.1-2.1)

Dans cet exemple, le système comporte plusieurs problèmes, notamment un problème sérieux avec libreadline2g. Une ligne est affichée pour chaque paquet dont les dépendances ne sont pas satisfaites, indiquant quel est le problème. Une explication simple du problème est donnée.

Il existe deux façons pour le système d'aboutir à cet état. Cela peut d'abord être causé par des subtilités de relations entre les paquets que dpkg aurait manquées lors de mises à jour. [3]. Cela peut également être dû à l'échec antérieur d'une installation de paquet. Dans le cas présent, un paquet a pu être décompressé sans que ses dépendances ne soient satisfaites.

La seconde situation est moins grave que la première car APT met certaines contraintes sur l'ordre d'installation des paquets. Dans les deux cas, l'option -f utilisée avec apt-get conduira APT à rechercher une solution possible puis à continuer. La méthode APT de dselect utilise toujours cette option -f afin de pouvoir poursuivre plus facilement ses opérations si un script de mainteneur échoue de manière inopinée.

Cependant, si l'option -f est utilisée pour corriger un système fortement corrompu qui est dans le premier cas, il est possible que l'opération échoue immédiatement ou au cours des diverses tentatives de réparation effectuées. Dans tous les cas, il peut être nécessaire de corriger la situation manuellement avec dpkg (éventuellement en utilisant des options pour forcer certains opérations) avant de pouvoir utiliser à nouveau APT.

Avant de démarrer ses actions, apt-get en affiche un résumé. En général, ce rapport dépend du type d'opération qui est entreprise, mais de nombreux éléments sont communs aux différents types de rapports. Ainsi, dans tous les cas, les listes reflètent l'état final du système, en tenant compte de l'option -f et des autres opérations découlant du type de commande utilisée.

Enfin, APT affichera un résumé de toutes les opérations qui prendront place.

206 paquets mis à jour, 8 nouvellement installés, 23 à enlever et 51 non mis à jour.
12 paquets partiellement installés ou enlevés.
Il est nécessaire de prendre 65,7Mo/66,7Mo dans les archives. Après cette opération, 26,5Mo d'espace disque supplémentaires seront utilisés.

La première ligne de ce résumé est une version simplifiée de l'ensemble des listes et indique le nombre de mises à jour (paquets déjà installés et pour lesquels une nouvelle version est disponible). La deuxième ligne indique le nombre de paquets incorrectement configurés, en raison notamment d'installations interrompues. La dernière ligne indique l'espace disque nécessaire pour effectuer l'installation. Le premier couple de nombre fait référence à la taille des fichiers d'archive. Le premier nombre est le nombre d'octets à récupérer depuis les sites distants et le deuxième la taille totale de tous les fichiers nécessaires. Le nombre suivant représente la différence d'espace occupé entre les paquets installés actuellement et ce qui sera ensuite installé. Il est grossièrement égal à l'espace supplémentaire nécessaire dans /usr après achèvement de toutes les opérations. Si de nombreux paquets sont supprimés, cette valeur peut représenter l'espace qui est alors libéré.

D'autres rapports peuvent être créés avec l'option -u qui affiche les paquets à mettre à jour. Il sont analogues aux exemples précédents.

Pendant le téléchargement des fichiers des paquets, APT affiche un certain nombre de messages d'avancement.

# apt-get update
Réception de :1 http://ftp.de.debian.org/debian-non-US/ stable/non-US/ Packages
Réception de :2 http://llug.sep.bnl.gov/debian/ testing/contrib Packages
Atteint http://llug.sep.bnl.gov/debian/ testing/main Packages
Réception de :4 http://ftp.de.debian.org/debian-non-US/ unstable/binary-i386/ Packages
Réception de :5 http://llug.sep.bnl.gov/debian/ testing/non-free Packages
11% [5 testing/non-free `Attente du fichier' 0/32.1k 0%] 2203b/s 1m52s

Les lignes qui débutent par « Réception de » sont affichées quand APT démarre la récupération d'un fichier alors que la dernière ligne indique la progression du téléchargement. La première valeur de pourcentage de la ligne est le pourcentage de téléchargement déjà effectué, pour l'ensemble des fichiers. Il faut noter que, comme la taille des fichiers de paquets n'est pas connue, apt-get update estime le pourcentage effectué ce qui peut conduire à des imprécisions.

La section suivante de la ligne d'état est répétée pour chaque sous-tâche de téléchargement. Elle indique l'opération effectuée et d'autres informations utiles sur ce qui est en cours. Cette section indiquera parfois Forking ce qui indique que le système charge le module de téléchargement. Le premier mot après le crochet ouvrant ([) est le numéro d'ordre de téléchargement comme indiqué dans les lignes d'historique. Le mot suivant est le nom court de l'objet téléchargé. Pour les archives, il s'agit du nom du paquet en cours de récupération.

À l'intérieur des guillemets, on trouve une information sur la progression de la phase de négociation du téléchargement. Usuellement, elle évolue de Connexion à Attente du fichier, puis Téléchargement ou Reprise. La valeur finale est le nombre d'octets téléchargés depuis le site distant. Une fois le téléchargement commencé, cette indication prend la forme 102/10,2ko, ce qui indique que 102 octets ont été téléchargés et que 10,2 kilo-octets sont attendus. La taille totale est toujours représentées sur 4 digits pour des raisons de place disponible. Après cet affichage de taille, se trouve une barre de progression pour le téléchargement du fichier lui-même. L'élément suivant est la vitesse instantanée de téléchargement. Elle est mise à jour toutes les 5 secondes et représente la vitesse de transfert pour cette période. Enfin, est affiché la temps de téléchargement restant estimé. Cette information est mise régulièrement à jour et représete la durée estimée de téléchargement de toute ce qui est nécessaire, à la vitesse affichée.

La ligne d'état est mise à jour chaque demi-seconde afin de fournir un retour régulier sur la progression du téléchargement alors que les lignes « Réception de » reculent d'une unité à chaque fois qu'un nouveau fichier est démarré. Comme l'état est mis à jour régulièrement, il ne peut pas servir pour la journalisation dans un fichier. Il est nécessaire d'utiliser l'option -q pour supprimer cet affichage.

APT utilise dpkg pour installer les archives et bascule vers l'interface de ce programme une fois le téléchargement terminé. dpkg peut poser un certain nombre de questions pendant le traitement des paquets, qui peuvent eux-même être amener à poser des questions. Chacune de ces questions comporte un description de ce qui est attendu et elles sont trop variables d'un paquet à l'autre pour qu'une description détaillée soit donnée dans ce document.



[2] La méthode dselect consiste en fait en un jeu de scripts qui encapsulent apt-get. Cela approte des fonctionnalités supplémentaires à celles d'apt-get utilisé isolément.

[3] Cependant, APT prend en compte les dépendances connues et s'efforce d'éviter que cette situation ne se produise