[ précédent ] [ Table des matières ] [ 1 ] [ 2 ] [ 3 ] [ 4 ] [ 5 ] [ 6 ] [ 7 ] [ 8 ] [ 9 ] [ 10 ] [ suivant ]


APT HOWTO (Obsolete Documentation)
Chapitre 4 - Aides très utiles


4.1 Comment installer un paquet localement : equivs

Parfois, des personnes veulent utiliser une version spécifique d'un programme dont est disponible seulement le code source, sans paquet Debian. Mais le système de paquets peut être perturbé quand vous le faites. Supposons que vous voulez compiler une nouvelle version de votre serveur de courriels. Tout est bien, mais beaucoup de paquets dépendent d'un MTA (« Mail Transport Agent ») dans Debian. Parce que vous avez installé quelque chose que vous avez compilé vous-même, le système de paquet ne connaît rien sur lui.

C'est là que equivs entre en scène. Pour l'utiliser, installez le paquet du même nom. Equivs crée un paquet vide capable de réaliser toutes les dépendances, en faisant croire au système de paquets que les dépendances sont satisfaites.

Avant que nous ne commencions, il est bon de vous rappeler qu'il y a d'autres méthodes plus sûres pour compiler un programme déjà empaqueté pour Debian avec différentes options, et l'on ne devrait pas utiliser equivs pour remplacer les dépendances quand on ne sait pas ce que l'on fait. Voir la section Travailler avec des paquets sources, Chapitre 6 pour plus d'informations.

Continuons avec l'exemple du MTA, vous venez juste d'installer votre postfix nouvellement compilé et vous continuez avec l'installation de mutt. Tout à coup vous découvrez que mutt veut installer un autre MTA. Mais vous avez déjà le vôtre.

Allez dans un répertoire (/tmp, par exemple) et lancez :

     # equivs-control nom

Remplacez nom par le nom du fichier de contrôle que vous voulez créer. Le fichier sera créé comme suit :

     Section: misc
     Priority: optional
     Standards-Version: 3.0.1
     
     Package: <entrer le nom du paquet  par défaut equivs-dummy>
     Version: <entrer ici la version  par défaut 1.0>
     Maintainer: <votre nom et votre adresse mail par défaut nom d'utilisateur>
     Pre-Depends: <paquets>
     Depends: <paquets>
     Recommends: <paquets>
     Suggests: <paquet>
     Provides: <paquet (virtuel)>
     Architecture: all
     Copyright: <fichier copyright  par défaut GPL2>
     Changelog: <fichier changelog  par défaut un changelog générique>
     Readme: <fichier README.Debian  par défaut un générique>
     Extra-Files: <fichiers supplémentaires pour le répertoire doc, séparés par des virgules>
     Description: <description courte  par défaut quelques mots judicieux>
      description longue et informations
      .
      second paragraphe

Nous avons juste besoin de modifier cela pour faire ce que nous voulons. Examinons le format des champs et leurs descriptions. Il n'y a pas besoin ici de tout expliquer, faisons ce qui est nécessaire :

     Section: misc
     Priority: optional
     Standards-Version: 3.0.1
     
     Package: mta-local
     Provides: mail-transport-agent

Oui, c'est tout. mutt dépend de mail-transport-agent, c'est un paquet virtuel fourni par tous les MTA, je peux simplement nommer le paquet mail-transport-agent, mais je préfère utiliser le schéma du paquet virtuel, en utilisant Provides.

Maintenant vous avez seulement besoin de construire le paquet :

     # equivs-build nom
     dh_testdir
     touch build-stamp
     dh_testdir
     dh_testroot
     dh_clean -k
     # Ajoutez ici les commandes pour installer le paquet dans debian/tmp.
     touch install-stamp
     dh_testdir
     dh_testroot
     dh_installdocs
     dh_installchangelogs
     dh_compress
     dh_fixperms
     dh_installdeb
     dh_gencontrol
     dh_md5sums
     dh_builddeb
     dpkg-deb: building package `nom' in
      `../nom_1.0_all.deb'.
     
     The package has been created.
     Attention, the package has been created in the current directory,

Et installer le .deb résultant.

Comme vous pouvez le voir, il y a plusieurs utilisations d'equivs. L'une d'entre elles peut éventuellement créer un paquet mes-favoris, qui dépend des programmes que vous installez habituellement, par exemple. Laisser aller simplement votre imagination, mais soyez prudent.

Il est important de noter qu'il y a des exemples de fichiers contrôle dans /usr/share/doc/equivs/examples. Allez-y jeter un oeil.


4.2 Suppression des fichiers de locale inutiles : localepurge

Beaucoup d'utilisateurs Debian utilisent une seule locale. Par exemple, un utilisateur brésilien utilise, généralement, la locale pt_BR tout le temps et ne se soucie pas de l'es.

localepurge est un outil très utile pour ces utilisateurs. Vous pouvez libérer beaucoup d'espace en ayant seulement la locale que vous utilisez. Taper simplement apt-get install localepurge.

C'est très simple à configurer, les questions de debconf guident l'utilisateur dans une configuration pas-à-pas. Soyez très attentif à la réponse de la première question, une mauvaise réponse peut supprimer tous les fichiers de locale, y compris ceux que vous utilisez. Le seul moyen de récupérer ces fichiers est de réinstaller tous les paquets qui les fournissent.


4.3 Comment savoir quels paquets peuvent être mis à niveau

apt-show-versions est un programme qui affiche quels paquets du système peuvent être mis à jour et diverses informations utiles. l'option -u affiche une liste des paquets pouvant être mis à niveau :

     $ apt-show-versions -u
     libeel0/unstable upgradeable from 1.0.2-5 to 1.0.2-7
     libeel-data/unstable upgradeable from 1.0.2-5 to 1.0.2-7

[ précédent ] [ Table des matières ] [ 1 ] [ 2 ] [ 3 ] [ 4 ] [ 5 ] [ 6 ] [ 7 ] [ 8 ] [ 9 ] [ 10 ] [ suivant ]


APT HOWTO (Obsolete Documentation)

1.8.10.4 - mars 2005

Gustavo Noronha Silva kov@debian.org
Traduction de Julien Louis leonptitlouis@ifrance.com