[ précédent ] [ Table des matières ] [ 1 ] [ 2 ] [ 3 ] [ 4 ] [ 5 ] [ 6 ] [ 7 ] [ 8 ] [ 9 ] [ 10 ] [ 11 ] [ 12 ] [ 13 ] [ 14 ] [ 15 ] [ 16 ] [ suivant ]


La FAQ Debian GNU/Linux
Chapitre 4 - Problèmes de compatibilité


4.1 Sur quelle architecture matérielle fonctionne Debian GNU/Linux ?

Debian GNU/Linux fournit le code source complet pour tous les programmes, donc elle peut fonctionner sur tous les systèmes supportant le noyau Linux. Voir la FAQ Linux pour plus de détails.

La version actuelle de Debian GNU/Linux, la 7, contient une distribution binaire complète pour les architectures suivantes :

Le développement de nouvelles distributions binaires est en cours pour : armhf (systèmes embarqués ARM avec unité de calcul flottant), arv32 (architecture RISC 32 bits d'Atmel), m32 (architecture RISC 32 bits de Renesas Technology), s390x (environnement 64 bits pour les systèmes IBM System Z) et sh (processeurs Hitachi SuperH).

La prise en charge de l'architecture m68k a été arrêtée depuis Etch (Debian 4.0), car elle ne remplissait plus les critères fixés par les responsables de publication de Debian. Cette architecture couvre les Amiga et les ATARI avec un processeur 680x0 avec x supérieur à 2 ; avec MMU. Cependant, ce portage est toujours actif et disponible à l'installation même s'il ne fait pas partie de la publication stable officielle. Ce portage pourrait être réactivé lors de futures publications.

La prise en charge des architectures hppa (systèmes PA-RISC de Hewlett-Packard) et alpha (systèmes Alpha de Compaq/Digital) a été arrêtée depuis Squeeze (Debian 6.0) pour des raisons similaires. L'architecture arm a été remplacée par armel.

Pour plus d'informations sur les portages disponibles, consultez les pages web sur les portages.

Pour de plus amples informations sur le démarrage, le partitionnement du disque, l'activation des périphériques PCMCIA (« PC Card ») et sur des questions semblables, veuillez-vous référer aux instructions du manuel d'installation qui est disponible sur notre site web à l'adresse http://www.debian.org/releases/stable/installmanual.


4.2 Quels noyaux utilise Debian GNU/Linux ?

Debian contient une distribution binaire complète pour les noyaux suivants :

De plus, le travail est en cours pour les portages suivants :

Le projet de porter la distribution pour le noyau NetBSD, pour fournir netbsd-i386 et netbsd-alpha, a été abandonné et aucun portage n'a jamais été publié.

Pour plus d'informations sur les portages disponibles, consultez les pages web sur les portages.


4.3 Debian est-elle compatible avec les autres distributions ?

Les développeurs Debian communiquent avec les responsables des autres distributions Linux pour maintenir la compatibilité binaire entre les distributions Linux. La plupart des produits Linux commerciaux fonctionnent aussi bien sous Debian que sur le système pour lequel ils ont été construits.

Debian GNU/Linux se conforme à la norme de hiérarchie du système de fichiers Linux (« Linux Filesystem Hierarchy Standard »). Cependant, certaines des règles de cette norme laissent une part à l'interprétation, de ce fait il peut y avoir de légères différences entre un système Debian et les autres systèmes Linux.

Debian GNU/Linux prend en charge les logiciels développés pour Linux Standard Base. LSB est une spécification visant à permettre l'exécution d'un unique paquet binaire par différentes distributions. La distribution Debian Etch est certifiée pour la version 3.1 de LSB, voir la page web des certifications de la Linux Foundation. Les discussions et la coordination visant la conformité de Debian aux exigences de la LSB se tiennent sur la liste de diffusion debian-lsb.


4.4 Comment le code source compatible Debian l'est-il avec d'autres systèmes Unix ?

Pour la plupart des applications, le code source de Linux est compatible avec les autres systèmes Unix. Il gère presque tout ce qui est disponible pour les systèmes Unix de type système V et pour les systèmes dérivés des BSD libres ou commerciaux. Cependant dans le monde Unix une telle déclaration n'a presque aucune valeur parce qu'il n'y a aucune possibilité de la prouver. Dans le secteur du développement logiciel, la compatibilité complète est exigée et pas seulement une compatibilité dans « la plupart des » cas. Ainsi il y a des années, le besoin de normes s'est ressenti et de nos jours POSIX.1 (norme 1003.1-1990 d'IEEE) est une des normes principales pour la compatibilité du code source des systèmes d'exploitation de type Unix.

Linux est prévu pour adhérer à POSIX.1, mais les normes de POSIX ne sont pas gratuites et la certification POSIX.1 (et FIPS 151-2) est très chère ; ce qui fait qu'il est très difficile pour les développeurs Linux de travailler sur une conformité complète à la norme Posix. Les coûts de certification rendent peu probable l'obtention par Debian d'une certification officielle de conformité même si elle passait complètement la suite de validation (la suite de validation est maintenant disponible gratuitement, ainsi on s'attend à ce que plus de personnes travaillent sur les questions POSIX.1).

Unifix GmbH (Braunschweig, Allemagne) a développé un système Linux qui a été certifié conforme à la norme FIPS 151-2 (un sur-ensemble de POSIX.1). Cette technologie était disponible dans une distribution de Unifix appelée Unifix Linux 2.0 et dans Linux-FT de Lasermoon.


4.5 Peut-on utiliser des paquets Debian (fichiers « .deb ») sur un système Linux Red Hat/Slackware/... ? Peux-t-on utiliser des paquets Red Hat (fichiers « .rpm ») sur un système Debian GNU/Linux ?

Les différentes distributions Linux utilisent des formats de paquets et des programmes de gestion de paquets différents.

Vous pouvez probablement :

Un programme pour installer un paquet de Debian sur une machine Linux d'une autre distribution est disponible et fonctionnera généralement, dans le sens que les fichiers seront désarchivés. L'inverse est probablement vraie également, c'est-à-dire : un programme pour désarchiver un paquet Red Hat ou Slackware sur une machine Debian GNU/Linux réussira probablement avec succès à désarchiver le paquet et à placer la plupart des fichiers dans leur répertoire prévu. C'est en grande partie une conséquence de l'existence (et de la large adhésion) à la norme de hiérarchie du système de fichiers Linux. Le paquet alien est utilisé pour convertir les différents formats des paquets.

Vous ne voulez probablement pas :

La plupart des responsables de paquet écrivent des fichiers de contrôle utilisés pour le désarchivage des paquets. Ces fichiers de contrôle ne sont généralement pas standardisés. Par conséquent, l'effet de désarchiver un paquet Debian sur une machine d'une autre distribution aura (certainement) des effets imprévisibles sur le gestionnaire de paquets du système. De même, les utilitaires d'autres distributions pourraient réussir à dépaqueter leurs archives sur des systèmes Debian, mais feront probablement échouer le système de gestion de paquets de Debian quand viendra le temps de mettre à jour ou d'enlever quelques paquets, ou même simplement pour signaler exactement quels paquets sont présents sur un système.

Une meilleure méthode :

La norme de système de fichiers Linux (et donc aussi de Debian GNU/Linux) exige que le sous-répertoire /usr/local/ soit entièrement à la discrétion de l'utilisateur. Donc les utilisateurs peuvent désarchiver leur paquet dans ce répertoire, puis administrer leur configuration, les mettre à niveau et les déplacer individuellement.


4.6 Comment installer un programme n'appartenant pas à Debian ?

Les fichiers sous le répertoire /usr/local/ ne sont pas sous le contrôle du système de gestion des paquets Debian. Ainsi, c'est une bonne habitude de mettre le code source de vos programmes dans le répertoire /usr/local/src. Par exemple, vous pouvez extraire les fichiers d'une archive appelée « foo.tar » dans le répertoire /usr/local/src/foo. Après la compilation, déposez les binaires dans /usr/local/bin/, les bibliothèques dans /usr/local/lib/ et les fichiers de configuration dans /usr/local/etc/.

Si vos programmes et/ou fichiers doivent vraiment être placés dans un autre répertoire, vous pourriez les stocker tout de même dans /usr/local/ et établir les liens symboliques appropriés de l'endroit exigé vers son emplacement dans /usr/local/, par exemple, vous pourriez faire le lien

     ln -s /usr/local/bin/foo /usr/bin/foo

De toute façon, si vous récupérez un programme dont le copyright permet la redistribution, vous devriez réfléchir à la possibilité d'en faire un paquet Debian et de l'envoyer au système de Debian. Les directives pour devenir un responsable de paquet sont incluses dans le manuel de la charte Debian (voir Quelles autres documentations existent sur le système Debian ?, Section 12.1).


4.7 Pourquoi ne peut-on pas compiler de programme nécessitant libtermcap ?

Debian uses the terminfo database and the ncurses library of terminal interface routes, rather than the termcap database and the termcap library.

The low-level terminfo library has been split out from the general ncurses library, making a new package called libtinfo5. libncurses is linked to libtinfo, so users who are compiling programs that require some knowledge of the terminal interface should replace references to libtermcap with references to libncurses.

To support binaries that have already been linked with the termcap library, and for which you do not have the source, you will have to find the library source and compile it yourself. Debian used to provide a package called termcap-compat which contained both libtermcap.so.2 and /etc/termcap, but this was removed from the distribution in 2005.


4.8 Pourquoi ne peut-on pas installer AccelX ?

AccelX utilise la bibliothèque termcap pour son installation. Voir Pourquoi ne peut-on pas compiler de programme nécessitant libtermcap ?, Section 4.7 ci-dessus.


[ précédent ] [ Table des matières ] [ 1 ] [ 2 ] [ 3 ] [ 4 ] [ 5 ] [ 6 ] [ 7 ] [ 8 ] [ 9 ] [ 10 ] [ 11 ] [ 12 ] [ 13 ] [ 14 ] [ 15 ] [ 16 ] [ suivant ]


La FAQ Debian GNU/Linux

version 5.0.3, 16 October 2014

Vous trouverez la liste des auteurs à Auteurs de la FAQ Debian