5.1. Démarrer l'installateur sur Alpha

5.1.1. Le microprogramme Alpha Console

Le microprogramme pour la console est stocké dans une ROM flash. Il est lancé lorsqu'un système Alpha est allumé ou remis à zéro. Il y a deux sortes de spécifications utilisées sur les systèmes Alpha et ainsi deux classes du microprogramme console disponibles :

  • La console SRM basée sur une spécification du sous-système console Alpha et qui fournit un environnement opérationnel pour OpenVMS, Tru64 UNIX et les systèmes d'exploitation de type Linux ;

  • Les consoles ARC, AlphaBIOS ou ARCSBIOS, basées sur les spécifications « Advanced RISC Computing »(ARC) qui fournissent un environnement opérationnel pour Windows NT.

Du point de vue de l'utilisateur, la plus grosse différence entre SRM et ARC est que le choix de la console induit le schéma de partitionnement du disque sur lequel vous choisirez d'amorcer.

ARC requiert l'utilisation d'une table de partition MS-DOS (créée par cfdisk) pour le disque amorçable. Les tables des partitions MS-DOS sont donc les formats de partition « natifs » lorsque l'on amorce avec ARC. En effet, depuis qu'AlphaBIOS contient un partititionneur de disque, vous préférerez peut-être partitionner vos disques depuis le menu du microprogramme avant d'installer Linux.

Inversement, SRM est incompatible avec les tables des partitions MS-DOS [4]. Depuis que Unix Tru64 utilise le format des disques BSD, c'est le format « natif » des partitions pour les installations à partir de SRM.

GNU/Linux est le seul système d'exploitation sur Alpha qui peut être amorcé à partir des deux types de console, mais la version Debian GNU/Linux 4.0 ne peut s'amorcer qu'à partir d'un système basé sur SRM. Si vous possédez un Alpha sans SRM, si vous voulez pouvoir lancer aussi Windows NT ou si votre programme d'amorçage demande une console ARC pour initialiser le BIOS, vous ne pourrez pas utiliser l'installateur Debian. Vous pourrez toujours lancer Debian GNU/Linux 4.0 sur de tels systèmes en utilisant un autre support d'installation. Par exemple, vous pouvez installer Debian woody et faire une mise à jour.

Comme MILO n'est pas disponible sur tous les systèmes Alpha actuels (Février 2000) et comme il n'est plus nécessaire d'acheter une license OpenVMS ou Tru64 Unix pour avoir un microprogramme SRM sur les anciens Alpha, il est recommandé d'utiliser SRM dès que possible.

Le tableau suivant résume les combinaisons type de système / console disponibles (cf. Section 2.1.2, « Microprocesseurs, cartes mère et cartes vidéo » pour les noms des types de système). Le mot « ARC » ci-dessous désigne toute console compatible avec ARC.

Système Console acceptée
alcor ARC ou SRM
avanti ARC ou SRM
book1 SRM
cabriolet ARC ou SRM
dp264 SRM
eb164 ARC ou SRM
eb64p ARC ou SRM
eb66 ARC ou SRM
eb66p ARC ou SRM
jensen SRM
lx164 ARC ou SRM
miata ARC ou SRM
mikasa ARC ou SRM
mikasa-p SRM
nautilus ARC (voyez le manuel de la carte mère) ou SRM
noname ARC ou SRM
noritake SRM
noritake-p SRM
pc164 ARC ou SRM
rawhide SRM
ruffian ARC
sable SRM
sable-g SRM
sx164 ARC ou SRM
takara ARC ou SRM
xl ARC
xlt ARC

D'une façon générale, aucune de ces consoles ne peut amorcer Linux directement ; il est donc nécessaire d'avoir recours à un programme d'amorçage intermédiaire. Pour la console SRM, on utilise aboot, un programme d'amorçage léger et indépendant de la plateforme. Voyez l' obsolète SRM HOWTO pour d'autres informations.

MILO est lui-même une console, qui remplace ARC ou SRM en mémoire. MILO peut être amorcé à la fois par ARC et SRM et c'est même la seule façon de démarrer Linux à partir d'une console ARC. MILO est dépendant de la plateforme (un programme différent de MILO est nécessaire pour chaque système) et n'existe, pour le support ARC, que pour les systèmes listés ci-dessus. Reportez-vous aussi au MILO HOWTO, malheureusement plus très à jour.

aboot est un petit programme d'amorçage, indépendant de la plateforme et qui fonctionne uniquement avec SRM. Reportez-vous au SRM HOWTO (hélas plus très à jour) pour obtenir d'autres informations sur aboot.

La majorité des AlphaServer, tous les serveurs et tous les postes de travail contiennent à la fois SRM et AlphaBIOS dans leur microprogramme. Pour les machines « half-flash » comme les nombreuses cartes d'évaluation, il est possible de passer d'une version à l'autre par flashage du microprogramme. Ainsi, lorsque SRM est installé, il est possible d'exécuter ARC/AlphaBIOS depuis une disquette (en utilisant la commande arc). Pour les raisons mentionnées précédemment, nous recommandons de passer à SRM avant d'installer Debian.

Comme pour toutes les autres architectures, vous devez installer la révision la plus récente du microprogramme [5] avant d'installer Debian. Pour les Alpha, la mise à jour du microprogramme peut s'obtenir à partir des mises à jour du Firmware Alpha.

5.1.2. Amorcer avec TFTP

Pour SRM, les interfaces Ethernet sont nommées avec le préfixe ewa et seront affichées en sortie de la commande show dev, comme ceci :

>>> show dev
ewa0.0.0.9.0               EWA0              08-00-2B-86-98-65
ewb0.0.0.11.0              EWB0              08-00-2B-86-98-54
ewc0.0.0.2002.0            EWC0              00-06-2B-01-32-B0

Vous devez commencer par configurer le protocole d'amorçage :

>>> set ewa0_protocols bootp

puis vérifier que le type du média est correct :

>>> set ewa0_mode mode

Vous pouvez obtenir une liste de modes valides avec >>>set ewa0_mode.

Ensuite, pour amorcer sur la première interface Ethernet, vous devrez taper :

>>> boot ewa -flags ""

L'amorçage se fera avec les paramètres par défaut du noyau qui sont dans l'image netboot.

Si vous souhaitez utiliser une console série, vous devez passer le paramètre console= au noyau. Cela peut être fait avec l'argument -flags de la commande SRM boot. Les ports série portent le même nom que leur fichier correspondant dans /dev. Et si vous ajoutez des paramètres du noyau, vous devez répéter certaines options par défaut nécessaires aux images de l'installateur Debian. Par exemple, pour amorcer depuis ewa0 en utilisant la console sur le premier port série, vous devrez saisir :

>>> boot ewa0 -flags "root=/dev/ram ramdisk_size=16384 console=ttyS0"

5.1.3. Amorcer depuis un cédérom avec une console SRM

Les cédéroms d'installation de Debian GNU/Linux comprennent plusieurs options préconfigurées pour amorcer à partir de consoles série ou VGA. Exécutez :

>>> boot xxxx -flags 0

pour amorcer avec une console VGA, où xxxx est votre lecteur de cédérom en notation SRM. Pour utiliser une console série sur le premier phériphérique série, exécutez :

>>> boot xxxx -flags 1

Pour une console sur le deuxième port série, exécutez :

>>> boot xxxx -flags 2

5.1.4. Amorcer depuis les disquettes avec une console ARC ou ALphaBIOS

Dans le menu de « OS selection », choisissez linload.exe comme programme d'amorçage et milo comme chemin vers le système d'exploitation. L'amorçage se fera depuis cette nouvelle entrée.



[4] Précisément, le format du secteur d'amorçage requis par la spécification du sous-système console entre en conflit avec le placement de la table des partitions MS-DOS.

[5] À l'exception de Jensen, où les versions du microprogramme plus récentes que la version 1.7 ne reconnaissent pas linux — voyez http://www.alphalinux.org/faq/FAQ-9.html pour plus d'informations.