4.5. Préparer les fichiers pour amorcer depuis un disque dur

L'installateur peut être amorcé avec les fichiers d'amorçage placés sur une partition existante du disque dur ; il peut être aussi lancé depuis un autre système d'exploitation ou en invoquant un programme d'amorçage depuis le BIOS.

Cette technique permet une installation complète via le réseau. Cela évite toutes les manipulations pénibles des supports amovibles, comme de trouver puis de graver des images de cédérom ou de manipuler un nombre élevé de disquettes peu fiables.

L'installateur ne peut être amorcé avec des fichiers placés dans un système de fichiers HFS+. Ce système de fichiers peut être utilisé par le système MacOS 8.1 et suivants ; les PowerMac NewWorld utilisent tous HFS+. Pour savoir quel type de système de fichiers est présent sur votre système, sélectionnez Get Info sur le volume en question. Les systèmes de fichiers HFS apparaissent alors comme Mac OS Standard tandis que ceux en HFS+ renvoient Mac OS Extended. Vous devez avoir une partition HFS pour échanger des fichiers entre MacOS et Linux, en particulier les fichiers d'installation que vous avez téléchargés.

On utilise différents programmes pour l'installation sur disque dur suivant que le système est un modèle « NewWorld » ou un modèle « OldWorld ».

4.5.1. Amorçage de l'installateur sur disque dur pour les Mac OldWorld

La disquette boot-floppy-hfs utilise le programme miBoot pour lancer l'installation de Linux mais on ne peut pas l'utiliser facilement pour amorcer depuis le disque dur. Le programme BootX lancé depuis MacOS accepte l'amorçage depuis des fichiers situés sur un disque dur. On peut aussi utiliser BootX pour charger au choix MacOS et Linux après que votre installation de Debian a été terminée. Pour le Performa 6360, il semble que quik ne parvienne pas à rendre le disque dur amorçable. Vous devrez donc utiliser BootX pour ce modèle.

Téléchargez et décompactez la distribution BootX que vous pouvez obtenir à partir de http://penguinppc.org/projects/bootx/, ou bien dans le répertoire dists/woody/main/disks-powerpc/current/powermac sur un des miroirs http/ftp ou sur les cédéroms officiels de Debian. Utilisez Stuffit Expander pour l'extraire de son archive. À l'intérieur de ce paquet, vous trouverez un dossier vide appelé Linux Kernels. Téléchargez linux.bin et ramdisk.image.gz depuis le dossier disks-powerpc/current/powermac et placez-les dans le dossier Linux Kernels. Placez ensuite le dossier Linux Kernels dans le dossier système actif.

4.5.2. Amorçage de l'installateur sur disque dur pour les Mac NewWorld.

Les PowerMac NewWorld acceptent l'amorçage depuis le réseau ou bien depuis un cédérom ISO9660 aussi bien que depuis le chargement de binaires au format ELF depuis le disque dur. Ces machines amorceront Linux directement depuis yaboot qui accepte le chargement du noyau et du ramdisk directement depuis une partition ext2 aussi bien qu'un amorçage multiple avec MacOS. La possibilité de démarrer l'installateur depuis un disque dur est particulièrement appropriée aux nouvelles machines dépourvues de lecteur de disquettes. BootX n'est pas reconnu et ne doit pas être utilisé avec les PowerMac NewWorld.

Copiez (et non pas déplacez) les quatre fichiers que vous avez téléchargés depuis les archives Debian à la racine de votre disque dur (vous pouvez faire glisser chaque fichier sur l'icône du disque dur) :

  • vmlinux

  • initrd.gz

  • yaboot

  • yaboot.conf

Notez quelque part le numéro de la partition MacOS sur laquelle vous avez placé ces fichiers. Si vous possédez le programme MacOS pdisk, vous pouvez utiliser la commande L pour vérifier le numéro de partition. Vous aurez besoin de ce numéro pour l'invite de Open Firmware lorsque vous amorcerez l'installateur.

Pour amorcer l'installateur, continuez avec Section 5.1.2.3, « Amorcer les Mac NewWorld depuis OpenFirmware ».