[ précédent ] [ Table des matières ] [ 1 ] [ 2 ] [ 3 ] [ 4 ] [ 5 ] [ 6 ] [ A ] [ suivant ]


Notes de publication pour Debian GNU/Linux 4.0 (« etch »), PowerPC
Chapitre 5 - Problèmes à connaître pour etch


5.1 Problèmes potentiels

Parfois, des changements ont des effets de bord que nous ne pouvons pas raisonnablement éviter ou nous exposons des bogues à un autre endroit. Nous documentons ici les problèmes dont nous sommes au courant. Veuillez également lire les errata, la documentation des paquets concernés, les rapports de bogue et les autres sources d'informations mentionnées dans Lectures pour aller plus loin, Section 6.1.


5.1.1 Problèmes avec des périphériques liés à udev

Bien que le paquet udev ait été testé de façon poussée, vous pouvez rencontrer des problèmes mineurs avec certains périphériques qui devront être corrigés. Les problèmes les plus courants sont des changements de permissions et/ou de propriétaire d'un périphérique. Dans certains cas, un périphérique peut ne pas être créé par défaut (par exemple, /dev/video et /dev/radio).

Udev fournit des mécanismes de configuration pour gérer ces problèmes. Voir udev(8) et /etc/udev pour plus d'informations.


5.1.2 Certaines applications peuvent ne plus fonctionner avec un noyau 2.4

Certaines applications dans etch peuvent ne plus fonctionner avec un noyau 2.4, par exemple parce qu'elles nécessitent la gestion epoll() qui n'est pas disponible dans les noyaux 2.4. De telles applications peuvent ne pas fonctionner du tout ou ne pas fonctionner correctement tant que le système n'aura pas été redémarré avec un noyau 2.6.

Un exemple est le serveur mandataire (« proxy ») squid.


5.1.3 Certains sites du réseau ne peuvent pas être joints par TCP

Depuis le noyau 2.6.17, Linux utilise l'ajustement dynamique des fenêtres TCP (« TCP window scaling ») qui est spécifié dans la RFC 1323 d'une façon agressive. Certains serveurs ont un comportement défectueux et annonce des tailles de fenêtres erronées pour eux-même. Veuillez consulter les rapports de bogues 381262, 395066 et #401435 pour plus d'informations.

Il existe habituellement deux contournements pour ces problèmes : soit réduire la taille maximum autorisée des fenêtres TCP à une valeur plus petite (le contournement préféré), soit désactiver complètement l'ajustement dynamique des fenêtres TCP (contournement déconseillé). Voir les commandes exemples dans la page des errata de l'installateur Debian.


5.1.4 Téléchargements plus lents des fichiers d'index de paquets APT

Par défaut, la version d'etch d'apt utilise une nouvelle méthode pour mettre à jour les fichiers d'index de paquets APT (quand vous exécutez aptitude update) qui ne télécharge que les fichiers de différences (au lieu du fichier d'index de paquets complet) appelée pdiff. Cette nouvelle fonctionnalité devrait utiliser moins de bande passante et être plus rapide pour la plupart des systèmes. Malheureusement, elle peut également avoir l'effet inverse de rendre les mises à jour plus lentes sur les systèmes avec une connexion réseau rapide (ou un miroir très proche) et qui sont peu fréquemment mis à jour, car cela peut prendre plus de temps au système de fusionner les fichiers de différences que de télécharger l'index de paquets complet. Il est possible de désactiver cette fonctionnalité en ajoutant Acquire::Pdiffs "false"; au fichier de configuration /etc/apt/apt.conf.

Ce changement concerne principalement les utilisateurs des branches unstable et testing de Debian GNU/Linux en raison de la nature changeante de ces archives. Les utilisateurs de etch remarqueront principalement cette fonctionnalité lors de la mise à jour de l'état des paquets pour l'archive de sécurité.


5.1.5 L'initialisation asynchrone du réseau peut conduire à un comportement imprévisible

Sur les systèmes utilisant udev pour charger les pilotes des interfaces réseau, il est possible en raison de la nature asynchrone d'udev que le pilote réseau ne soit pas chargé avant l'exécution de /etc/init.d/networking lors du démarrage du système. Bien que l'inclusion de allow-hotplug dans /etc/network/interfaces (en plus de auto) garantira que l'interface réseau sera activée une fois qu'elle sera disponible, il n'est pas garanti que cela sera terminé avant que la séquence de démarrage commence à lancer les services réseau dont certains peuvent ne pas se comporter correctement en l'absence d'interface réseau.


5.1.6 Problème lors de l'utilisation de réseau sans fil sécurisé par WPA

Dans sarge, le paquet wpasupplicant package était configuré comme un service système par /etc/default/wpasupplicant et un fichier /etc/wpasupplicant.conf fourni par l'utilisateur.

Dans etch, /etc/init.d/wpasupplicant a été abandonné et le paquet Debian s'intègre maintenant avec /etc/network/interfaces, de façon semblable à d'autres paquets comme wireless-tools. Cela veut dire que wpasupplicant ne fournit plus directement de service système.

Pour des informations sur la configuration de wpasupplicant, veuillez vous référer à /usr/share/doc/wpasupplicant/README.modes.gz qui donne des exemple pour le fichier /etc/network/interfaces. Des informations mises à jour sur l'utilisation du paquet wpasupplicant dans Debian peuvent être trouvées dans le wiki Debian.


5.1.7 Problèmes avec les caractères non-ASCII dans les noms de fichier

Monter des systèmes de fichiers vfat, ntfs ou iso9660 avec des fichiers incluant des caractères non-ASCII dans leurs noms de fichier peut entraîner des erreurs lors de l'utilisation des noms de fichier sauf si le montage est effectué avec l'option utf8. Une indication peut être l'erreur suivante : « Invalid or incomplete multibyte or wide character » (Caractère multi-octets ou étendu invalide ou incomplet). Une solution possible est d'utiliser defaults,utf8 comme options de montage pour les systèmes de fichiers vfat, ntfs et iso9660 quand ils contiennent des noms de fichier avec des caractères non-ASCII.

Veuillez noter que le noyau Linux ne gère pas les noms de fichier insensibles à la casse pour vfat quand l'option utf8 est utilisée.


5.1.8 Arrêt de fonctionnement du son

Dans de rares cas, le son peut ne plus fonctionner correctement après la mise à niveau. Si cela se produit, veuillez suivre la liste de vérification ALSA : exécutez alsaconf en tant qu'utilisateur root, ajoutez votre utilisateur au groupe audio, utilisez alsamixer et assurez-vous que les niveaux sont activés et ne sont pas muets, assurez-vous qu'arts et esound sont arrêtés, assurez-vous que les modules OSS ne sont pas chargés, assurez-vous que les haut-parleurs sont allumés, vérifiez si la commande cat /dev/urandom > /dev/dsp/ fonctionne pour l'utilisateur root.


5.2 Mettre à jour vers un noyau 2.6

La série de noyaux 2.6 contient des changements majeurs par rapport à la série 2.4. Des modules ont changé de noms et beaucoup de pilotes ont été partiellement et parfois presque complètement réécrits. La mise à jour vers un noyau 2.6 à partir d'une version précédente n'est donc pas un processus à prendre à la légère. Cette section a pour objectif de vous prévenir de certains problèmes que vous pourriez rencontrer.

Si vous compilez votre propre noyau à partir des sources, assurez-vous d'installer module-init-tools avant de redémarrer avec le noyau 2.6. Ce paquet remplace modutils pour les noyaux 2.6. Si vous installez l'un des paquets linux-image de Debian, ce paquet sera installé automatiquement grâce aux dépendances.

Si vous utilisez LVM, vous devriez également installer lvm2 avant de redémarrer car le noyau 2.6 ne gère pas directement LVM1. Pour accéder aux volumes LVM1, la couche de compatibilité de lvm2 (le module dm-mod) est utilisée. Vous pouvez laisser lvm10 installé ; le script d'initialisation détectera quel noyau est utilisé et exécutera la version appropriée.

Si vous avez des entrées dans le fichier /etc/modules (la liste des modules à charger pendant le démarrage du sytème), soyez conscient que certains noms de module ont pu changer. Si cela se produit, vous devrez mettre ce fichier à jour avec les nouveaux noms des modules.

Une fois que vous avez installé votre noyau 2.6, mais avant de redémarrer, assurez-vous d'avoir une méthode de récupération. Assurez-vous tout d'abord que la configuration du chargeur d'amorçage possède des entrées pour le nouveau noyau et pour l'ancien et fonctionnel noyau 2.4. Vous devriez également vous assurer d'avoir une disquette ou un cédérom de récupération sous la main au cas où une mauvaise configuration de votre chargeur d'amorçage vous empêcherait d'amorcer l'ancien noyau.


5.2.1 Configuration du clavier

Le changement le plus profond dans les noyaux 2.6 est un changement fondamental dans la couche d'entrée. Ce changement rend tous les claviers visibles comme des claviers PC « normaux ». Cela veut dire que si vous avez un type différent de clavier sélectionné (par exemple, un clavier USB-MAC ou un clavier Sun), il est très probable que vous obteniez un clavier non fonctionnel après le redémarrage avec le nouveau noyau 2.6.

Si vous pouvez vous connecter par SSH à la machine depuis un autre système, vous pouvez résoudre ce problème en exécutant dpkg-reconfigure console-data, en choisissant l'option « Choisir un codage clavier dans la liste complète » (ou « Select keymap from full list » en anglais) et en sélectionnant un clavier « pc ».

Si votre clavier de console est concerné, vous devrez probablement également reconfigurer votre clavier pour le système de fenêtrage X (« X Window System »). Vous pouvez faire cela soit en exécutant dpkg-reconfigure xserver-xorg, soit en éditant /etc/X11/xorg.conf directement. N'oubliez pas de lire la documentation indiquée dans Choses à faire avant le prochain redémarrage, Section 4.7.

Notez que si vous utilisez un clavier USB, celui-ci peut être configuré soit comme un clavier PC « normal », soit comme un clavier USB-MAC. Dans le premier cas, vous ne serez pas concerné par ce problème.


5.2.2 Configuration de la souris

À nouveau, à cause de changement dans la couche d'entrée du noyau, il se peut que vous deviez reconfigurer le système de fenêtrage X et gpm si votre souris ne fonctionne pas après avoir fait une mise à jour vers un noyau 2.6. La cause la plus probable est que le périphérique recevant les données de la souris a changé. Il se peut également que vous deviez charger différents modules.


5.2.3 Configuration du son

Pour la série des noyaux 2.6, les pilotes de son ALSA sont recommandés par rapport aux pilotes de son OSS plus anciens. Les pilotes de son ALSA sont fournis en tant que modules par défaut. Pour que le son fonctionne, les modules ALSA appropriés pour votre matériel de son doivent être chargés. En général, cela se produit automatiquement si vous avez, en plus du paquet alsa-base, soit le paquet hotplug, soit le paquet discover d'installé. Le paquet alsa-base va marquer les modules OSS pour empêcher hotplug et discover de les charger. Si vous avez des modules OSS listés dans /etc/modules, vous devriez les supprimer.


5.3 Transition de XFree86 vers X.Org

La transition vers X.Org implique des changements structurels. Si tous les paquets installés proviennent de Debian et sont également inclus dans etch, la mise à jour devrait se passer sans problème. Cependant, l'expérience a montré qu'il y a quelques changements à connaître car ils peuvent potentiellement poser problème lors de la mise à jour.

Le changement le plus important est que /usr/X11R6/bin a été éliminé et ne reste que comme lien symbolique vers /usr/bin. Cela veut dire que le répertoire doit être vide au moment de l'installation des nouveaux paquets. Ceux-ci entrent en conflit avec la plupart des paquets qui utilisaient /usr/X11R6/bin, mais dans certains cas, une action manuelle peut être nécessaire. Veuillez vous rappeler de ne pas faire la mise à niveau de la distribution depuis une session X.

Au cas où la mise à jour échoue pendant l'installation de X.Org, vous devriez vérifier si des fichiers sont encore présents dans /usr/X11R6/bin. Vous pouvez ensuite utiliser dpkg -S pour trouver quel paquet Debian a installé ce fichier (si ce dernier appartient à un paquet) et supprimer de tels paquets avec dpkg --remove. Vous devriez noter les paquets supprimés afin de pouvoir installer par la suite des paquets de remplacement. Avant de continuer la mise à jour, tous les fichiers dans /usr/X11R6/bin doivent être retirés.

Veuillez lire http://wiki.debian.org/Xorg69To7 pour plus de détails et d'autres problèmes.

Si vous rencontrez des problèmes avec X.Org après avoir redémarré, il peut être utile de relancer le serveur de polices avec la commande /etc/init.d/xfs restart. Cela se produit car /etc/X11/fs/xfs.options contient une ligne avec no-restart-on-upgrade, mais des chemins de police ont changé.


5.4 Absence de prise en charge des affichages 8 bits dans de nombreuses applications

Après la mise à jour de X.Org et des dernières bibliothèques, les terminaux X qui peuvent seulement représenter des couleurs sur une profondeur de 8 bits ne fonctionneront pas. Cela est dû au fait que la bibliothèque graphique vectorielle 2D Cairo (libcairo2) ne possède pas de prise en charge de pseudo-couleurs 8 bits. Cette bibliothèque est utilisée par les bureaux GNOME et Xfce ainsi que par de nombreuses applications compilées avec la boîte à outils Gtk2+, comme abiword.

Les systèmes connus pour être concernés par ce problème incluent certaines machines Sun et des terminaux X de Tektronix, NCD, IBM, ainsi que quelques autres systèmes de fenêtrage X distants. Si possible, vous devriez configurer ces terminaux pour qu'ils utilisent des couleurs 16 bits.

Des informations complémentaires sont disponibles dans le bogue 4945 de Freedesktop.


5.5 Mise à jour d'exim vers exim4

L'un des paquets rendu obsolète par la publication d'etch est le serveur de messagerie (« Mail Transfer Agent » ou MTA) exim. Il a été remplacé par le paquet exim4 qui est entièrement nouveau.

Exim (version 3.xx) n'est plus maintenu en amont depuis plusieurs années et Debian a également arrêté la prise en charge de cette version. Si vous utilisez encore exim 3.xx, veuillez mettre à jour manuellement votre installation d'exim vers exim4. Comme exim4 faisait déjà partie de sarge, vous pouvez choisir de faire la mise à jour sur votre système sarge avant la mise à niveau générale vers etch ou après la mise à niveau vers etch à votre convenance. N'oubliez pas que votre paquet exim ne sera pas mis à jour et qu'il ne sera plus pris en charge au niveau sécurité avec la fin de la prise en charge de sarge.

Notez qu'en fonction de votre configuration de debconf, il se peut qu'aucune question de configuration ne vous soit posée pendant l'installation du paquet exim4. Si c'est le cas, le système utilisera par défaut une configuration de « distribution locale ». La reconfiguration est possible avec la commande dpkg-reconfigure exim4-config.

Les paquets exim4 dans Debian sont documentés de façon complète. La page d'accueil dans le wiki Debian est http://wiki.debian.org/PkgExim4 et le fichier README peut être trouvé à http://pkg-exim4.alioth.debian.org/README/README.Debian.html ainsi que dans les paquets.

Le fichier README contient un chapitre à propos de l'empaquetage qui explique les différentes variantes de paquets que nous proposons, il contient également un chapitre sur la mise à jour depuis exim 3, qui vous aidera à effectuer la transition.


5.6 Mise à jour d'apache

Apache a été mis à jour vers la version 2.2. Bien que cela ne devrait pas avoir d'impact pour l'utilisateur standard, il existe quelques problèmes potentiels à connaître.

http://httpd.apache.org/docs/2.2/upgrading.html contient les changements effectués en amont. Veuillez lire cette page et vous rappeler en particulier ces points :

Parmi les changements spécifiques à Debian, la chaîne SSL n'est plus définie car ssl est maintenant pris en charge par le paquet par défaut.

Si vous utilisez le MPM ITK expérimental (du paquet apache2-mpm-itk), le module cgi ne sera pas correctement activé par défaut. Pour l'activer correctement, vous devrez manuellement désactiver mod_cgid et activer mod_cgi :

     # cd /etc/apache2/mods-enabled
     # rm cgid.conf cgid.load
     # ln -s ../mods-available/cgi.load .
     # /etc/init.d/apache2 force-reload

5.7 Mise à jour de Zope et Plone

Zope et tous les produits liés à celui-ci ont été mis à jour. Un grand nombre de produits ont également été supprimés de la distribution (soit parce qu'ils étaient obsolètes, soit parce qu'ils étaient incompatibles avec les versions plus récentes de Zope, CMF ou Plone).

Malheureusement, il n'existe pas de moyen simple et garanti pour mettre à jour un serveur complexe zope ou plone. Bien que Plone comprenne un outil de migration, l'expérience a montré que les migrations automatiques peuvent aisément échouer.

Pour cette raison, il est recommandé aux utilisateurs de configurer leur système pour qu'ils puissent continuer à exécuter l'installation de sarge de Zope/Plone en même temps que les nouvelles versions d'etch tout en testant la migration.

Le moyen le plus simple et le plus sur de faire cela est de faire une copie de votre système sarge sur un autre disque dur ou une autre partition, puis de mettre à jour uniquement l'une des deux copies. Vous pouvez ensuite utiliser chroot pour exécuter la version de sarge en parallèle avec la vesion de etch.

Il n'est pas possible d'avoir l'ancienne et la nouvelle versions de Zope/Plone installées en même temps sur un système etch, en partie car les anciens paquets dépendent de python2.3 qui ne peut pas être installé en même temps que python2.4.


5.8 Expansion des caractères génériques (« globbing ») avec GNU tar

Les précédentes versions de GNU tar supposaient une expansion des caractères génériques de style shell lors de l'extraction ou du listage d'une archive. Par exemple :

     tar xf foo.tar '*.c'

extrayait tous les fichiers dont le nom se termine par « .c ». Ce comportement n'était pas documenté et était incompatible avec les implémentations traditionnelles de tar. C'est pourquoi, à partir de la version 1.15.91, GNU tar n'utilise plus d'expansion par défaut. Par exemple, l'invocation ci-dessus est maintenant interprétée comme une demande d'extraction de l'archive d'un fichier appelé « *.c ».

Voir /usr/share/doc/tar/NEWS.gz pour plus d'informations.


5.9 NIS et Network Manager

La version de ypbind incluse avec nis pour etch contient la prise en charge pour Network Manager. Cette prise en charge entraîne ypbind à désactiver la fonctionnalité client NIS quand Network Manager signale que l'ordinateur est déconnecté du réseau. Comme Network Manager indiquera habituellement que l'ordinateur est déconnecté quand il n'est pas utilisé, les utilisateurs NIS avec des systèmes client NIS devraient s'assurer que la prise en charge Network Manager est désactivée sur ces systèmes.

Cela peut être fait soit en désinstallant le paquet network-manager, soit en éditant /etc/default/nis pour ajouter -no-dbus à YPBINDARGS.

L'utilisation de -no-dbus est l'option par défaut pour les nouvelles installations de Debian, mais cela ne l'était pas dans les publications précédentes.


5.10 Les configurations PHP non sécurisées sont obsolètes

Pendant plusieurs années, activer le paramètre de configuration register_globals dans PHP était connu pour être non sécurisé et dangereux et cette option a été désactivée par défaut depuis un certain temps. Cette configuration est maintenant finalement obsolète sur les systèmes Debian car trop dangereuse. Le même comportement s'applique pour des failles dans safe_mode et open_basedir qui ne sont également plus maintenus depuis un certain temps.

À partir de cette version, l'équipe de sécurité Debian ne fournit pas de prise en charge de sécurité pour un certain nombre de configurations PHP qui sont connues comme étant non sécurisées. Et plus important, les problèmes provenant du fait que le paramètre de configuration register_globals est activé ne sont plus corrigés.

Si vous utilisez d'anciennes applications qui nécessitent register_globals, activez-le pour les chemins respectifs uniquement, par exemple, grâce au fichier de configuration d'Apache. Plus d'informations sont disponibles dans le fichier README.Debian.security du répertoire de documentation de PHP (/usr/share/doc/php4, /usr/share/doc/php5).


5.11 État de la sécurité des produits Mozilla

Les programmes Mozilla firefox et thunderbird (remarquées dans Debian en iceweasel et icedove respectivement) sont des outils importants pour beaucoup d'utilisateurs. Malheureusement, la règle de sécurité des développeurs amont est de demander aux utilisateurs de mettre à jour avec les nouvelles versions amont, ce qui entre en conflit avec la règle de Debian de ne pas fournir de changements fonctionnels importants dans les mises à jour de sécurité. Nous ne pouvons pas le prédire aujourd'hui, mais il se peut que pendant la durée de vie d'etch, l'équipe de sécurité de Debian arrive à un point où la prise en charge des produits Mozilla ne soit plus possible et qu'elle annonce alors la fin de la prise en charge de sécurité pour les produits Mozilla. Vous devriez prendre cela en compte lors du déploiement de Mozilla et considérer des alternatives dans Debian si l'absence de prise en charge de sécurité vous poserait problème.


5.12 Bureau KDE

La gestion des médias KDE a changé dans la version disponible dans etch de l'utilisation de device:/ à media:/. Certains fichiers de configuration utilisateur peuvent avoir stocké des liens device:/ qui doivent être adaptés. En particulier, ~/.kde/share/apps/konqsidebartng/virtual_folders/services contient cette référence et peut être supprimé sans inconvénient car il ne sera pas créé lors de l'ajout de nouveaux utilisateurs.

Il y a eu beaucoup de changements dans l'environnement de bureau KDE depuis la version livrée dans sarge jusqu'à la version dans etch, vous pouvez trouver plus d'informations dans les notes de publication de KDE 3.5.


5.13 Changements et gestion du bureau GNOME

Si vous utilisiez le bureau GNOME dans sarge, vous ne bénéficierez pas de certains changements introduits dans la configuration par défaut dans Debian pour etch. Dans certains cas extrêmes, le bureau GNOME peut ne pas gérer correctement votre ancienne configuration et peut ne pas se comporter correctement.

Si vous n'avez pas investi lourdement dans la configuration de votre bureau GNOME, vous pouvez renommer le répertoire .gconf dans le répertoire personnel utilisateur avec un nom différent (comme .gconf.old) afin qu'il soit recréé, avec la configuration par défaut pour etch, lors du démarrage d'une nouvelle session.

Avec la publication d'etch, Debian ne contient plus de paquet pour la plupart de la version 1 obsolète de GNOME, bien que certains paquets aient été conservés pour prendre en charge certains paquets Debian qui n'ont pas encore été mis à jour pour GNOME 2. Les paquets pour GTK1.2 restent complètement maintenus.

Il y a eu beaucoup de changements dans l'environnement de bureau GNOME depuis la version livrée dans sarge jusqu'à la version dans etch, vous pouvez trouver plus d'informations dans les notes de publication de GNOME 2.14.


5.14 Éditeur par défaut

Si vous utilisiez vim comme éditeur par défaut, celui-ci peut être remplacé par nano pendant la mise à niveau.

Les administrateurs désirant changer l'éditeur par défaut pour tous les utilisateurs devront mettre à jour le système des alternatives en utilisant :

     # update-alternatives --config editor

Les utilisateurs désirant changer leur éditeur par défaut peuvent définir la variable d'environnement EDITOR en insérant les lignes suivantes dans leur fichier profile :

     EDITOR=vi
     export EDITOR
     alias editor=$EDITOR

5.15 Message du jour

Le fichier /etc/motd est maintenant un lien symbolique vers /var/run/motd qui est reconstruit par /etc/init.d/bootmisc.sh à partir d'un modèle, /etc/motd.tail, lors de chaque redémarrage. Cela veut dire que les changements effectués sur le fichier /etc/motd seront perdus. Les changements réalisés sur le fichier /etc/motd.tail ne sont pas appliqués automatiquement sur le fichier /etc/motd sauf lors du redémarrage.

De plus, la variable EDITMOTD du fichier /etc/default/rcS n'a plus aucun effet. Si vous désirez désactiver la mise à jour du message du jour ou si vous voulez maintenir votre propre contenu pour le message du jour, il vous suffit de faire pointer le lien symbolique /etc/motd vers un fichier différent comme /etc/motd.static et d'effectuer vos changements dans ce dernier fichier.


5.16 Pas de gestion par défaut pour l'Unicode dans emacs21*

Emacs21 et emacs21-nox ne sont pas configurés par défaut pour utiliser l'Unicode. Pour obtenir plus d'informations ainsi qu'un contournement, veuillez consulter le bogue n°419490.


[ précédent ] [ Table des matières ] [ 1 ] [ 2 ] [ 3 ] [ 4 ] [ 5 ] [ 6 ] [ A ] [ suivant ]


Notes de publication pour Debian GNU/Linux 4.0 (« etch »), PowerPC

$Id: release-notes.fr.sgml,v 1.75 2008-01-20 23:45:15 fbothamy Exp $

Josip Rodin, Bob Hilliard, Adam Di Carlo, Anne Bezemer, Rob Bradford, Frans Pop (actuel), Andreas Barth (actuel), Javier Fernández-Sanguino Peña (actuel), Steve Langasek (actuel)
debian-doc@lists.debian.org
Traduction : Denis Barbier, Frédéric Bothamy (actuel) et les membres de debian-l10n-french