[ précédent ] [ Table des matières ] [ 1 ] [ 2 ] [ 3 ] [ 4 ] [ 5 ] [ 6 ] [ A ] [ suivant ]


Notes de publication pour Debian GNU/Linux 4.0 (« etch »), SPARC
Chapitre 3 - Système d'installation


L'installateur Debian est le système officiel d'installation pour Debian. Il offre une variété de méthodes d'installation. Les méthodes disponibles pour installer votre système dépendent de votre architecture.

Les images de l'installateur pour etch peuvent être trouvées avec le manuel d'installation sur le site web Debian.

Le manuel d'installation est également inclus sur le premier CD (ou DVD) de l'ensemble des CD (ou DVD) Debian officiels à :

     /doc/install/manual/language/index.html

Vous pouvez également vouloir vérifier les errata de l'installateur Debian pour une liste de problèmes connus.


3.1 Problèmes avec le framebuffer sur SPARC

À cause de problèmes d'affichage sur certains systèmes, la prise en charge du framebuffer est désactivée par défaut pour SPARC pour la plupart des cartes graphiques. Cela peut entraîner un affichage hideux pour les systèmes qui gèrent correctement le framebuffer. Si vous voyez un problème d'affichage dans l'installateur, vous pouvez essayer de démarrer l'installateur avec le paramètre framebuffer=true. Veuillez nous faire savoir si le framebuffer n'est pas utilisé par défaut, mais fonctionne avec votre matériel.


3.2 Problèmes lors de l'amorçage sur SPARC

Plusieurs utilisateurs nous ont signalé que le CD d'installation échouait lors du démarrage sur la commande PROM « boot cdrom » en affichant l'erreur « Illegal Instruction ».

L'explication apparente pour ce problème est que cela ne fonctionne pas car la machine a été auparavant redémarrée depuis Solaris. Le contournement est de stopper complètement la machine et de la démarrer directement depuis le CD d'installation.

Le problème a été signalé par des utilisateurs de divers systèmes (nommément, Enterprise 450, Blade 2000, Fire V240, Enterprise 250, Blade 100 et Enterprise 220R actuellement), il semble donc qu'il soit générique. Veuillez nous faire savoir si vous rencontrez des problèmes similaires avec votre matériel.


3.3 Problèmes lors de l'amorçage avec le pilote qla2xxx sur SPARC

Plusieurs utilisateurs nous ont signalé que le système d'installation échouait lors de la reconnaissance des disques durs sur des machines dont les disques durs sont connectés à un contrôleur SCSI « Fibre Channel » QLogic. Cela inclut les serveurs Sun Fire 280R. Le pilote qla2xxx se charge, mais il ne peut charger le microcode (« firmware »), ce qui le rend inutilisable.

L'explication de ce problème est que le microcode du contrôleur QLogic n'est pas libre et qu'il a dû être déplacé dans un paquet séparé non libre (firmware-qlogic) qui n'est pas utilisé par le système d'installation.

Malheureusement, il n'existe pas de solution immédiate ; il est nécessaire de fournir en premier l'image du microcode au système d'installation et ensuite de faire de même dans le système installé. Pour que l'installateur puisse charger le microcode, il faut disposer d'une connexion au réseau pendant l'installation de la machine pour pouvoir télécharger le paquet udeb firmware-qlogic avec wget, puis il faut l'installer avec udpkg et recharger ensuite le module qla2xxx. Après la fin de l'installation, il est nécessaire de monter la nouvelle partition racine, d'effectuer un « chroot » sur celle-ci, de récupérer le paquet deb firmware-qlogic, de l'installer avec dpkg et ensuite d'exécuter update-initramfs pour l'inclure dans l'image « ramdisk » initiale utilisée par le noyau.

Une solution alternative est d'effectuer l'installation depuis un ancien CD d'installation (dans lequel le microcode non libre était encore intégré) et de faire une mise à jour.


3.4 Taille du disque dur non détectée correctement

Si un disque dur a été utilisé auparavant sous Solaris, l'outil de partionnement peut ne pas détecter correctement la taille du disque. Créer une nouvelle table des partitions ne corrige pas ce problème. Pour le résoudre, il faut placer des zéros sur les premiers secteurs du disque :

     # dd if=/dev/zero of=/dev/hdX bs=512 count=2; sync

Veuillez noter que cela rendra inaccessible toute donnée sur le disque.


3.5 Quoi de neuf dans le système d'installation ?

Il y a eu beaucoup de développements sur l'installateur Debian depuis sa première publication officielle avec sarge, ce qui a résulté en une meilleure prise en charge du matériel et plusieurs nouvelles fonctionnalités intéressantes.

Dans ces notes de publication, nous ne listons que les changements majeurs dans l'installateur. Si vous êtes intéressé par un aperçu global des changements détaillés depuis sarge, veuillez consulter les annonces de publication pour les versions bêtas et candidates de publication d'etch dans l'historique des nouvelles du projet de l'installateur Debian.


3.5.1 Changements majeurs

Pas de redémarrage pendant l'installation

Auparavant, l'installation était séparée en deux parties : mettre en place le système de base et le rendre amorçable, suivi par un redémarrage et après celui-ci, l'exécution de base-config qui s'occupait de choses comme l'ajout des utilisateurs, la configuration du système de gestion des paquets et l'installation des paquets supplémentaires (en utilisant tasksel).

Pour etch, la seconde étape a été intégrée dans l'installateur Debian lui-même. Cela comprend un certain nombre d'avantages dont une sécurité améliorée et le fait qu'après le redémarrage à la fin de l'installation, le nouveau système devrait déjà être configuré avec le bon fuseau horaire et si vous avez installé l'environnement de bureau, il lancera directement l'interface graphique utilisateur.

Codage UTF-8 par défaut pour les nouveaux systèmes

L'installateur configurera les systèmes pour qu'ils utilisent le codage UTF-8 plutôt que les anciens codages spécifiques à chaque langue (comme ISO-8859-1, EUC-JP ou KOI-8).

Partitionnement plus flexible

Il est maintenant possible de configurer des systèmes de fichiers sur un volume LVM en utilisant le partitionnement assisté.

L'installateur est également capable de mettre un place des systèmes de fichiers chiffrés. En utilisant le partitionnement manuel, vous avez le choix entre dm-crypt et loop-aes, en utilisant une phrase de passe ou une clé aléatoire et vous pouvez ajuster différentes autres options. En utilisant le partitionnement assisté, l'installateur créera une partition LVM chiffrée contenant tout autre système de fichiers (à l'exception de /boot) en tant que volumes logiques.

Mode de récupération (« rescue mode »)

Vous pouvez utiliser l'installateur pour résoudre des problèmes avec votre système, par exemple quand il refuse de démarrer. Les premières étapes seront identiques à une installation classique, mais l'installateur ne proposera pas de lancer l'outil de partionnement. Au lieu de cela, il vous présentera un menu d'options de récupération.

Le mode de récupération s'active en démarrant l'installateur avec rescue ou en ajoutant le paramètre de démarrage rescue/enable=true.

Utilisation de sudo au lieu du compte root

Pendant une installation en mode expert, vous pouvez choisir de ne pas configurer de compte root (celui-ci sera bloqué), mais à la place, de configurer sudo afin que le premier utilisateur puisse l'utiliser pour l'administration du système.

Vérification cryptographique des paquets téléchargés

Les paquets téléchargés avec l'installateur sont maintenant vérifiés cryptographiquement en utilisant apt, ce qui rend plus difficile la compromission d'un système installé à partir du réseau.

Configuration simplifiée du système de messagerie

Si le « système standard » est installé, l'installateur va mettre en place une configuration de base du serveur de messagerie du système qui ne fournit que la distribution des courriels en local. Le serveur de messagerie ne sera pas disponible pour les autres systèmes connectés au même réseau. Si vous voulez configurer votre système pour gérer les messages distants par rapport à votre système (pour les émettre ou/et les recevoir), vous devrez configurer le système de messagerie après l'installation.

Sélection du bureau

Le système d'installation installera un bureau GNOME comme bureau par défaut si l'utilisateur en demande un.

Cependant, les utilisateurs désirant installer des environnements de bureau alternatifs peuvent facilement le faire en ajoutant des paramètres d'amorçage : tasks="standard, kde-desktop" pour KDE et tasks="standard, xfce-desktop" pour Xfce. Veuillez noter que cela ne fonctionnera pas si vous faites l'installation à partir d'une image de CD complète sans installer de miroir réseau comme source supplémentaire de paquets ; cela fonctionnera à partir d'une image de DVD ou avec toute autre méthode d'installation.

Des images de CD séparées installant l'environnement de bureau KDE ou Xfce par défaut sont également disponibles.

Nouvelles langues

Grâce aux très importants efforts des traducteurs, Debian peut maintenant être installée dans 47 langues en utilisant l'interface d'installation en mode texte. Cela fait six langues de plus que dans sarge. Les langues supplémentaires sont le biélorusse, l'espéranto, l'estonien, le kurde, le macédonien, le tagalog, le vietnamien et le wolof. En raison de l'absence de mise à jour des traductions, deux langues ont été abandonnées dans cette version : le persan et le gallois.

Les utilisateurs ne désirant pas utiliser de locale peuvent maintenant choisir C comme leur locale préférée lors de la sélection de la langue. Vous pourrez trouver plus d'informations sur la couverture de la langue dans la liste des langues de l'installateur Debian.

Sélection simplifiée de la localisation et du fuseau horaire

La configuration de la langue, du pays et du fuseau horaire a été simplifiée pour réduire la quantité d'informations à fournir par l'utilisateur. L'installateur essaiera maintenant de deviner le pays du système et le fuseau horaire selon la langue sélectionnée ou il fournira une sélection limitée s'il ne le peut pas. L'utilisateur peut toujours choisir une combinaison exotique s'il le désire.

Amélioration de la traduction globale du système

La plupart des tâches d'internationalisation et de localisation gérées auparavant par l'outil localization-config sont maintenant incluses dans l'installateur Debian standard ou dans les paquets eux-mêmes. Cela veut dire que la sélection d'une langue va automatiquement installer des paquets nécessaires pour cette langue (dictionnaires, documentation, polices, etc.) pour les environnements standard et de bureau. La configuration qui n'est plus gérée automatiquement inclut la configuration de la taille du papier et certains paramètres avancés de clavier de X Window pour certaines langues.

Veuillez noter que certains paquets de langue spécifiques ne seront installés automatiquement que s'ils sont disponibles pendant l'installation.


3.5.2 Installation automatisée

Un grand nombre des changements mentionnés dans la section précédente impliquent également des changements dans la gestion de l'installateur des installations automatisées par l'utilisation de fichiers de préconfiguration. Cela veut dire que si vous aviez des fichiers de préconfiguration existants fonctionnant avec l'installateur de sarge, vous ne devez pas vous attendre à ce qu'ils fonctionnent avec le nouvel installateur sans modifications.

La bonne nouvelle est que le manuel d'installation comprend maintenant une annexe séparée avec une documentation complète sur l'utilisation de la préconfiguration.

L'installateur d'etch introduit plusieurs fonctionnalités intéressantes permettant une automatisation plus complète et plus facile des installations. Il ajoute également une gestion pour le partitionnement avancé utilisant RAID, LVM et LVM chiffré. Veuillez vous reporter à la documentation pour les détails.


3.6 Concours de popularité

Le système d'installation proposera à nouveau d'installer le paquet popularity-contest. Ce paquet n'était pas installé par défaut dans sarge, mais il l'était dans les versions précédentes.

Popularity-contest fournit au projet Debian des informations précieuses pour savoir quels paquets de la distribution sont réellement utilisés. Cette information est principalement utilisée pour décider de l'ordre dans lequel les paquets sont placés sur les cédéroms d'installation, mais elle est également souvent consultée par les développeurs Debian pour décider ou non de l'adoption d'un paquet qui n'a plus de responsable.

Les informations de popularity-contest sont traitées automatiquement. Nous apprécierions que vous participiez au sondage officiel, contribuant ainsi à l'amélioration de Debian.


[ précédent ] [ Table des matières ] [ 1 ] [ 2 ] [ 3 ] [ 4 ] [ 5 ] [ 6 ] [ A ] [ suivant ]


Notes de publication pour Debian GNU/Linux 4.0 (« etch »), SPARC

$Id: release-notes.fr.sgml,v 1.75 2008-01-20 23:45:15 fbothamy Exp $

Josip Rodin, Bob Hilliard, Adam Di Carlo, Anne Bezemer, Rob Bradford, Frans Pop (actuel), Andreas Barth (actuel), Javier Fernández-Sanguino Peña (actuel), Steve Langasek (actuel)
debian-doc@lists.debian.org
Traduction : Denis Barbier, Frédéric Bothamy (actuel) et les membres de debian-l10n-french