C.1. Exemple de fichier de préconfiguration

Ce fichier est un exemple complet et fonctionnel de fichier de préconfiguration pour les installations automatiques. Son usage est expliqué dans Section 4.5, « Installation automatisée ». N'hésitez pas à modifier certaines lignes avant d'utiliser ce fichier.

Note

Pour bien présenter cet exemple, nous avons dû couper certaines lignes. C'est le caractère « \ » qui marque ces coupures, avec un renfoncement à la ligne suivante. Dans un vrai fichier de préconfiguration, les lignes doivent êtres jointes en une seule ligne. Si elles ne le sont pas, la préconfiguration échouera avec des conséquences imprévisibles.

Un fichier d'exemple « très clair » se trouve dans http://www.debian.org/releases/sarge/example-preseed.txt.

#### Pour commencer.

# Pour utiliser un fichier de préconfiguration, vous devez d'abord amorcer
# l'installateur et lui dire où se trouve ce fichier. Il suffit de passer un
# paramètre d'amorçage au noyau, soit au moment de l'amorçage, soit en modifiant
# le fichier syslinux.cfg (ou un fichier du même type) pour ajouter les paramètres 
# à la fin des lignes « append » pour le noyau.
#
# Si vous faites une installation par le réseau, utilisez ce paramètre :
#   preseed/url=http://host/path/to/preseed
# Si vous recréez un cédérom, vous pouvez utiliser celui-ci :
#   preseed/file=/cdrom/preseed
# Si vous faites une installation à partir d'un support USB, utilisez ce 
# paramètre et mettez le fichier de préconfiguration dans le répertoire racine
# de la clé USB.
#   preseed/file=/hd-media/preseed
# Faites attention à mettre le fichier à l'endroit indiqué.
# 
# On ne peut pas automatiser certaines étapes de l'installation avec certains types
# de préconfiguration car les questions sont posées avant que le fichier
# ne soit chargé. Si par exemple le fichier est téléchargé sur le réseau, la
# configuration du réseau doit être faite préalablement. L'une des raisons d'utiliser
# la préconfiguration avec initrd est qu'il est alors possible de préconfigurer
# ces étapes.
#  
# Quand on ne peut pas utiliser un fichier de préconfiguration pour préconfigurer
# certaines étapes, on peut quand même automatiser l'installation car il est possible
# de passer des paramètres au noyau sur la ligne de commande. Il suffit d'indiquer
# une paire de type path/to/variable=valeur pour toutes les variables listées
# ci-dessous.

# Pendant que vous y êtes, vous pourriez déclarer un debconf/priority=critical
# pour éviter la plupart des questions, même s'il n'y en a pas beaucoup dans 
# la préconfiguration qui suit.
# Et vous pourriez aussi mettre le compte à rebours à 1 dans syslinux.cfg et
# éviter ainsi d'avoir à appuyer sur la touche Entrée pour lancer 
# l'installateur.
#
# Il faut savoir que le noyau accepte un maximum de huit options ligne de
# de commandes et huit variables d'environnement. Et les options ajoutées
# par l'installateur sont comprises dans ces chiffres. S'il y a dépassement,
# les noyaux 2.4 ignorent les options en trop et les noyaux 2.6 paniquent.
# À partir des noyaux 2.6.9, vous pouvez employer 32 options ligne de
# commandes et 32 variables d'environnement. 
#
# On peut sans risque supprimer certaines options par défaut, comme 
# 'vga=normal'. Cela permet de rajouter autant d'options
# pour la préconfiguration.
#
# On ne peut pas préconfigurer la langue, le pays ou le clavier. Vous devez
# à la place utiliser les paramètres du noyau. Par exemple :
# languagechooser/language-name=French
# countrychooser/shortlist=fr_FR
# console-keymaps-at/keymap=fr-latin9

#### Configuration du réseau.

# Bien sûr, si vous récupérez le fichier de préconfiguration sur le réseau,
# cela ne marchera pas ! Mais c'est parfait si vous amorcez à partir d'un
# cédérom ou d'une clé USB. Vous pouvez aussi ajouter des paramètres réseau
# aux paramètres du noyau si vous récupérez le fichier de préconfiguration 
# sur le réseau.

# Netcfg choisira une interface connectée si possible. Cela empêchera d'afficher
# une liste s'il y a plusieurs interfaces.
d-i netcfg/choose_interface select auto

# Quand le serveur dhcp est lent et que l'installateur s'arrête pour l'attendre,
# ceci peut être utile.
#d-i netcfg/dhcp_timeout string 60

# Si vous préférez configurer vous-même le réseau, voici comment faire :
#d-i netcfg/disable_dhcp boolean true
#d-i netcfg/get_nameservers string 192.168.1.1
#d-i netcfg/get_ipaddress string 192.168.1.42
#d-i netcfg/get_netmask	string 255.255.255.0
#d-i netcfg/get_gateway	string 192.168.1.1
#d-i netcfg/confirm_static boolean true

# Remarquez que les valeurs données par dhcp, nom de domaine ou nom de 
# machine, prennent le pas sur les valeurs déclarées ici. Cependant,
# cette déclaration empêche que les questions ne soient posées même si les
# valeurs viennent de dhcp.
d-i netcfg/get_hostname string unassigned-hostname
d-i netcfg/get_domain string unassigned-domain

# Supprimer le dialogue irritant sur la clé WEP.
d-i netcfg/wireless_wep string 
# Et l'étonnant nom de machine dhcp que certains FAI utilisent comme mot de
# passe.
#d-i netcfg/dhcp_hostname string radish

#### Valeurs pour les miroirs

d-i mirror/country string enter information manually
d-i mirror/http/hostname string http.us.debian.org
d-i mirror/http/directory string /debian
d-i mirror/suite string testing
d-i mirror/http/proxy string 

### Partitionnement.

# Si le système possède un espace libre, vous pouvez ne partitionner que cet
# espace.
#d-i partman-auto/init_automatically_partition	\
#    select Use the largest continuous free space

# Vous pouvez aussi choisir un disque entier. Le format de son nom peut être
# donné selon le format devfs ou le format traditionnel.
# Par exemple, pour utiliser le premier disque connu sous devfs :
d-i partman-auto/disk string /dev/discs/disc0/disc

# Vous pouvez choisir parmi tous les schémas prédefinis...
d-i partman-auto/choose_recipe select \
    Tous les fichiers dans une seule partition (recommandé aux débutants)
#d-i partman-auto/choose_recipe select Desktop machine
#d-i partman-auto/choose_recipe select Multi-user workstation

# ...ou donner vous-même votre schéma.
# Le format des schémas est expliqué dans le fichier 
# devel/partman-auto-recipe.txt.
# Si vous avez la possibilité d'obtenir un schéma dans l'environnement de
# l'installateur, vous pouvez simplement pointer sur lui.
#d-i partman-auto/expert_recipe_file string /hd-media/recipe

# Sinon, vous pouvez écrire un schéma en une seule ligne. L'exemple suivant
# crée une petite partition /boot, une partition swap convenable, et utilise le
# reste de l'espace libre pour la partition racine :
#d-i partman-auto/expert_recipe string boot-root :: \
#    20 50 100 ext3 $primary{ } $bootable{ } method{ format } format{ } \
#    use_filesystem{ } filesystem{ ext3 } mountpoint{ /boot } .  \
#    500 10000 1000000000 ext3 method{ format } format{ } \
#    use_filesystem{ } filesystem{ ext3 } mountpoint{ / } .  \
#    64 512 300% linux-swap method{ swap } format{ } . 
# Pour explication, voici le même schéma dans une forme plus lisible :
# 	boot-root ::
# 	40 50 100 ext3
#		$primary{ } $bootable{ }
#		method{ format } format{ }
#		use_filesystem{ } filesystem{ ext3 }
#		mountpoint{ /boot }
#	.
# 	500 10000 1000000000 ext3
#		method{ format } format{ }
#		use_filesystem{ } filesystem{ ext3 }
#		mountpoint{ / }
#	.
# 	64 512 300% linux-swap
#		method{ swap } format{ }
#	.

# Partman créera automatiquement les partitions sans demander de confirmation.
d-i partman/confirm_write_new_label boolean true
d-i partman/choose_partition select \
   Terminer le partitionnement et enregistrer les modifications sur le disque
d-i partman/confirm boolean true

#### Installation du programme d'amorçage.

# Grub est le programme d'amorçage par défaut (pour x86). Si vous préférez
# LILO, décommentez la ligne suivante :
#d-i grub-installer/skip boolean true

# Il n'y a aucun danger à donner ce paramètre : il installe grub sur le
# secteur d'amorçage principal s'il n'existe aucun autre système d'exploitation
# sur la machine.
d-i grub-installer/only_debian boolean true

# Ce paramètre installe grub sur le secteur d'amorçage principal même s'il
# existe un autre système d'exploitation, ce qui est moins sûr car il pourrait
# ne pas savoir amorcer cet autre système.
d-i grub-installer/with_other_os boolean true

# Vous pouvez aussi l'installer ailleurs que dans le secteur d'amorçage 
# principal. Décommentez et modifiez les lignes suivantes :
#d-i grub-installer/bootdev string (hd0,0)
#d-i grub-installer/only-debian boolean false
#d-i grub-installer/with_other_os boolean false

#### Terminer la première étape de l'installation.

# Pour éviter le dernier message disant que l'installation est terminée.
d-i prebaseconfig/reboot_in_progress note 

#### Les commandes du shell.

# La préconfiguration de l'installation n'est pas sécurisée. Rien dans 
# dans l'installateur ne vérifie que des dépassements de tampons ou des
# exploitations quelconques des valeurs données dans ce fichier n'ont pas lieu.
# N'utilisez que les fichiers dont vous connaissez la provenance !
# Pour tout dire, et parce que c'est en général utile, voici un
# moyen d'exécuter automatiquement une commande dans l'installateur.

# La première commande est exécutée aussi tôt que possible, juste après
# la lecture du fichier.
#d-i preseed/early_command string anna-install some-udeb

# Cette commande est exécutée juste avant que l'installation ne se termine,
# mais quand le répertoire /target est encore utilisable.
#d-i preseed/late_command string echo foo > /target/etc/bar

# Cette commande est exécutée au moment où base-config commence.
#base-config base-config/early_command string echo hi mom

# Cette commande est exécutée après base-config, juste avant la connexion.
# C'est un bon moyen d'installer les paquets que vous voulez ou d'affiner la
# la configuration du système.
#base-config base-config/late_command string \
#    apt-get install zsh; chsh -s /bin/zsh

###### Preseeding the 2nd stage of the installation.

#### Préconfiguration de base-config.

# Pour éviter le message d'introduction.
base-config base-config/intro note 

# Pour éviter le dernier message.
base-config base-config/login note 

# Si vous installez un gestionnaire d'affichage et si vous ne voulez pas le
# lancer immédiatemment après base-config :
#base-config base-config/start-display-manager boolean false

# Certaines versions de l'installateur peuvent dire ce que vous avez installé.
# Par défaut, rien n'est signalé. Mais l'envoi de rapport d'installation aide le projet
# à connaître les logiciels populaires. 
#popularity-contest popularity-contest/participate boolean false

#### Configuration du fuseau horaire.

# Cette commande règle l'horloge matérielle sur UTC ou non :
#base-config tzconfig/gmt boolean true
# Si vous avez dit à l'installateur que vous habitez aux USA, vous pouvez
# utiliser cette valeur pour déclarer le fuseau horaire.
# (Les choix sont les suivants : Eastern, Central, Mountain, Pacific, 
# Alaska, Hawaii, Aleutian, Arizona East-Indiana, Indiana-Starke, Michigan, 
# Samoa, autre)
#base-config tzconfig/choose_country_zone/US select Eastern

# Si vous avez dit à l'installateur que vous habitez au Canada.
# (Choix : Newfoundland, Atlantic, Eastern, Central,
# East-Saskatchewan, Saskatchewan, Mountain, Pacific, Yukon, autre)
#base-config tzconfig/choose_country_zone/CA select Eastern

# Si vous avez dit à l'installateur que vous habitez au Brésil. (Choix : 
# East, West, Acre, DeNoronha, autre)
#base-config tzconfig/choose_country_zone/BR select East

# Beaucoup de pays n'ont qu'un seul fuseau horaire. Si vous avez dit à 
# l'installateur que vous habitez dans l'un de ces pays, vous pouvez le choisir
# avec cette question.
#base-config tzconfig/choose_country_zone_single boolean true

# Cette question est posée pour les pays qui n'appartiennent pas à la liste
# précédente et qui ont plusieurs fuseaux horaires. Vous pouvez préconfigurer
# l'un des fuseaux ou « autre ».
#base-config tzconfig/choose_country_zone_multiple select 

#### Configuration des comptes.

# Pour préconfigurer le mot de passe de root, vous devez le mettre en clair
# dans le fichier. Ce n'est pas une très bonne idée, faites attention !
#passwd	passwd/root-password password r00tme
#passwd	passwd/root-password-again password r00tme

# Si vous voulez ne pas créer d'utilisateur :
#passwd	passwd/make-user boolean false

# Vous pouvez aussi présélectionner le nom de l'utilisateur et son identifiant
# de connexion.
#passwd	passwd/user-fullname string Debian User
#passwd	passwd/username string debian

# Et le mot de passe, mais faites attention !
#passwd	passwd/user-password password insecure
#passwd	passwd/user-password-again password insecure

#### Configuration d'Apt..

# Cette question contrôle la source des paquets qui sera utilisée dans la
# deuxième étape de l'installation. Les choix sont cdrom, http, ftp, 
# filesystem, modifier soi-même le fichier sources list.
base-config apt-setup/uri_type select http

# Si vous choisissez ftp ou http, on vous demandera un pays et un miroir.
base-config apt-setup/country select enter information manually
base-config apt-setup/hostname string http.us.debian.org
base-config apt-setup/directory string /debian
# Ne faire le choix que d'un miroir.
base-config apt-setup/another boolean false

# Vous pouvez choisir d'installer des paquets de non-free et contrib.
#base-config apt-setup/non-free boolean true
#base-config apt-setup/contrib boolean true

# Pour autoriser les mises à jour de sécurité.
base-config apt-setup/security-updates boolean true

#### Sélection des paquets.

# Vous pouvez installer toute combinaison de tâches parmi celles disponibles.
# Pour l'heure, les tâches disponibles sont les suivantes : environnement
# de bureau, serveur Web, serveur d'impression, serveur DNS, serveur de 
# fichiers, serveur de courrier, base SQL, portable, système standard, sélection manuelle 
# des paquets.
# La dernière utilise aptitude. Vous pouvez aussi de ne pas installer de tâches
# et de forcer l'installation de paquets par un autre moyen.
# Il est recommandé de toujours inclure la tâche Système standard
tasksel tasksel/first multiselect Desktop environment, Standard system
#tasksel tasksel/first multiselect Web server, Standard system

#### Configuration du MTA.

# Pendant une installation normale, exim pose peu de questions. Voici
# comment les éviter. Une préconfiguration plus complexe est possible.
exim4-config exim4/dc_eximconfig_configtype \
    select no configuration at this time
exim4-config exim4/no_config boolean true
exim4-config exim4/no_config boolean true 

# C'est une bonne idée d'indiquer ici le nom de l'utilisateur que vous avez 
# créé. Si vous n'indiquez aucune valeur, le courrier pour postmaster ira dans
# /var/mail/mail.
exim4-config exim4/dc_postmaster string 

#### Configuration du serveur X.

# Préconfigurer le serveur X est possible, mais vous devrez sans doute 
# connaître les caractéristiques du matériel video de votre machine. Le
# configurateur Debian du serveur X ne configure rien automatiquement.

# X peut détecter le bon pilote pour certaines cartes, mais si vous faites une
# préconfiguration, vous annulez ce qu'il aura choisi. Cependant vesa
# fonctionne la plupart du temps.
#xserver-xfree86 xserver-xfree86/config/device/driver select vesa

# Pour la détection automatique de la souris, il faut savoir que si elle
# échoue, X recommence sans fin le processus. Donc, s'il y a préconfiguration,
# une boucle infinie peut apparaître si la souris n'est pas détectée.
#xserver-xfree86 xserver-xfree86/autodetect_mouse boolean true

# La détection automatique du moniteur est recommandée.
xserver-xfree86	xserver-xfree86/autodetect_monitor boolean true
# Décommentez la ligne suivante si vous posséder un écran LCD.
#xserver-xfree86 xserver-xfree86/config/monitor/lcd boolean true
# X possède trois adresses pour la configuration du moniteur. Voici comment
# présélectionner l'adresse « medium », qui est toujours disponible.
# L'adresse « simple » peut ne pas être disponible et l'adresse
# « advanced » pose trop de questions.
xserver-xfree86	xserver-xfree86/config/monitor/selection-method	\
    select medium
xserver-xfree86	xserver-xfree86/config/monitor/mode-list \
    select 1024x768 @ 60 Hz

#### Les autres questions.

# Selon les logiciels que vous avez installés et s'il y a eu des problèmes
# pendant le processus d'installation, d'autres questions peuvent être posées.
# Vous pouvez bien sûr les préconfigurer ! Pour obtenir la liste de toutes
# les questions possibles, faites une installation, et exécutez ces 
# commandes :
#   debconf-get-selections --installer > fichier
#   debconf-get-selections >> fichier

# Si vous voulez, vous pouvez inclure dans ce fichier d'autres fichiers de
# de préconfiguration. Toutes les valeurs de ces fichiers annuleront les
# valeurs préexistantes. Vous pouvez indiquer plus d'un fichier, en les
# séparant par des espaces ; tous seront chargés. Ces fichiers peuvent
# à leur tour contenir d'autres directives de préconfiguration ou d'inclusion.
# Notez que si les fichiers sont relatifs, ils seront pris dans le répertoire 
# où se trouve le fichier qui les inclut.
#d-i preseed/include string x.cfg

# L'installateur peut vérifier la somme de contrôle des fichiers de
# préconfiguration avant de les utiliser.  Pour le moment, cette somme doit être
# de type md5sum. Il faut lister les sommes de contrôles dans le même ordre
# que les fichiers à inclure. L'installateur de sarge
# n'accepte pas les sommes de contrôle. 
#d-i preseed/include/checksum string 5da499872becccfeda2c4872f9171c3d

# D'une manière plus souple, cela exécute des commandes du shell et si le 
# résultat donne les noms de ces fichiers, ils sont inclus. Par exemple,
# pour changer de configuration, selon tel périphérique de stockage USB,
# dans ce cas, un lecteur carte intégré :
#d-i preseed/include_command string \
#    if $(grep -q "GUID: 0aec3050aec305000001a003" /proc/scsi/usb-storage-*/*); \
#   then echo kraken.cfg; else echo otherusb.cfg; fi

# Pour vérifier le format de votre fichier de préconfiguration avant de
# commencer une installation, vous pouvez utiliser debconf-set-selections :
#    debconf-set-selections -c preseed.cfg