[ précedent ] [ Résumé ] [ Copyright ] [ Table des matières ] [ suivant ]

Installer Debian Linux 2.1 sur Intel x86 - Chapitre 3
Avant de commencer


3.1 Sauvegardes

Avant de commencer, assurez-vous d'avoir effectué une sauvegarde de chaque fichier qui se trouve actuellement sur votre système. La procédure d'installation pourrait effacer toutes les données de votre disque dur ! Les programmes utilisés dans l'installation sont assez fiables et la plupart ont été utilisés pendant des années ; tout de même, un faux mouvement peut vous coûter cher. Même après la sauvegarde soyez attentif et réflechissez à vos réponses et à vos actions. Deux minutes de réflexion peuvent vous sauver des heures de travail inutiles.

Même si vous installez un système multi-boot, assurez-vous que vous disposez du support de distribution de tout autre système d'exploitation présent. Surtout si vous repartitionnez votre disque dur, vous pourriez avoir à réinstaller le chargeur de démarrage de votre système d'exploitation, ou dans certains cas (par exemple, Macintosh), le système d'exploitation lui-même.


3.2 Informations à connaître

En dehors de ce document, vous aurez besoin de : la page de manuel de cfdisk, la page de manuel de fdisk, le tutoriel dselect, et le HOWTO de compatibilité matérielle Linux.

Si votre machine est connectée à un réseau 24h/24 (i.e. avec une connexion Ethernet ou équivalente - pas une connexion PPP), vous devriez demander à votre administrateur système ces informations :

Si la seule connexion de votre ordinateur à un réseau se fait via une liaison série, en utilisant PPP ou une connexion dialup équivalente, vous n'installez probablement pas le système de base à travers le réseau. Vous n'avez pas besoin de vous inquiéter de mettre en route votre réseau jusqu'à ce que votre système soit installé. Voyez Configuration de PPP, Section 7.24 ci-dessous pour des informations sur la configuration de PPP avec Debian.


3.3 Planifier l'utilisation de votre système

Il est important de décider quel type de machine vous êtes en train de créer. Ceci déterminera les demandes d'espace disque et affectera votre schéma de partitionnement.

Il y a un certain nombre de « Profils » par défaut proposés par Debian pour votre confort (voyez Selectionner et Installer les Profiles, Section 7.22.) Les profils sont simplement des ensembles de sélections de paquets qui vous facilitent la tâche, dans la mesure où un certain nombre de paquets sont automatiquement marqués pour l'installation.

Chaque profil donné a la taille résultante du système après installation. Même si vous n'utilisez pas ces profils, ils sont importants pour la planification, étant donné qu'ils vous donnent une idée de la taille nécessaire de votre ou de vos partitions.

Quelques profils disponibles (ou ceux pré-fabriqués) ainsi que leur taille :

Server_std
Ceci correspond à un profil de petit serveur, utile pour un serveur allégé qui n'a pas beaucoup de facilités pour les utilisateurs avec un shell. Il a en gros un serveur FTP, un serveur Web, DNS, NIS et POP. Il prendra environ 50 Mo. Bien sûr, c'est juste la taille des logiciels ; toutes les données que vous servirez s'ajouteront à ceci.

Dialup
Une machine de bureau standard, avec le système X Window, des applications graphiques, le son, des éditeurs, etc. La taille des paquets sera d'environ 500 Mo.

Work_std
Une machine utilisateur plus étriquée, sans le système X Window ni les applications X. Acceptable pour un portable ou un ordinateur mobile. La taille est d'environ 140 Mo. (Notez que l'auteur possède une configuration de portable relativement simple qui comprend X11 sur à peine cet espace, environ 100 Mo).

Devel_comp
Une configuration de bureau avec tous les paquets de développement tels que Perl, C, C++, etc. La taille est d'environ 475 Mo. En supposant que vous ajoutez X11 et quelques paquets supplémentaires pour d'autres usages, vous devriez compter environ 800 Mo pour ce type de machine.

Rappelez-vous que ces tailles ne comprennent pas tout le reste qu'on trouve généralement, tel que les fichiers utilisateurs, le courrier électronique et les données. Il est toujours préférable d'être généreux quand vous considérez l'espace pour vos propres fichiers et données.


3.4 Configuration matérielle et système avant l'installation

Il faut parfois modifier légèrement votre système avant de faire l'installation. La plate-forme x86 est la plus notoire pour cela ; la configuration matérielle pré-installation sur les autres architectures est bien plus simple.

Cette section va parcourir la configuration matérielle pré-installation, s'il le faut, que vous devrez effectuer avant d'installer Debian. En général, ceci implique de vérifier et parfois de modifier des configurations matérielles (BIOS, etc.) sur votre système. Le « firmware » est le logiciel de base utilisé par le matériel ; il est lancé de manière plus critique pendant le processus de bootstrap (après la mise sous tension).


3.4.1 Le menu de configuration du BIOS

Le BIOS fournit les fonctions de base nécessaires au démarrage de votre machine pour permettre à votre système d'exploitation d'accéder à votre matériel. Votre système fournit probablement un menu de configuration du BIOS, qu'on utilise pour configurer le BIOS. Avant l'installation, vous devez vous assurer que votre BIOS est configuré correctement ; ne pas le faire peut mener à des plantages intermittents ou à une incapacité à installer Debian.

Le reste de cette section provient de la FAQ sur le matériel PC, qui répond à la question, "Comment entrer dans le menu de configuration CMOS ?". La manière d'accéder au menu de configuration du BIOS (ou « CMOS ») dépend du constructeur du logiciel du BIOS :

[From: burnesa@cat.com (Shaun Burnet)]

AMI BIOS
Touche Del pendant le POST

Award BIOS
Ctrl-Alt-Esc

DTK BIOS
Touche Esc pendant le POST

IBM PS/2 BIOS
Ctrl-Alt-Ins après Ctrl-Alt-Del

Phoenix BIOS
Ctrl-Alt-Esc ou Ctrl-Alt-S

[From: mike@pencom.com (Mike Heath)] Certaines machines 286 n'ont pas de menu de configuration CMOS dans le BIOS. Elles ont besoin d'un programme de configuration CMOS au niveau logiciel. Si vous ne possédez pas la disquette d'Installation et/ou Diagnostic de votre ordinateur, vous pouvez essayer d'utiliser un programme shareware/freeware. Essayez de regarder à ftp://oak.oakland.edu/SimTel/msdos/at ou ftp://ftp.uu.net/systems/msdos/simtel/at.


3.4.2 Sélection du périphérique d'amorce (« Boot Device »)

La plupart des menus de configuration des BIOS vous permettent de choisir les périphériques utilisés au démarrage pour l'amorce du système. Positionnez ceci pour rechercher un système d'exploitation démarrable sur A: (le premier lecteur de disquettes), puis en option sur le premier lecteur de CD-ROM (qui apparaît peut-être comme D: ou E:), et ensuite sur C: (le premier disque dur). Cette configuration vous permet de démarrer soit à partir d'une disquette soit d'un CD-ROM, qui sont les deux périphériques de démarrage les plus courants pour installer Debian.

Si votre système ne peut pas s'amorcer directement depuis un CD-ROM, ou si vous n'y arrivez tout simplement pas, ne désespérez pas ; vous pouvez simplement lancer E:\boot\boot.bat sous DOS (remplacez E: par la lettre de lecteur que DOS assigne à votre lecteur de CD-ROM) pour commencer la procédure d'installation. Voir Installation depuis un CD, Section 5.5 ci-dessous pour les détails.

De même, si vous allez procéder à l'installation depuis une partition FAT (DOS), vous n'aurez pas du tout besoin de disquette. Voir Installation depuis une partition DOS, Section 5.4.1 ci-dessous pour plus d'information sur l'installation avec cette méthode.


3.4.3 Mémoire étendue (« Extended Memory ») contre mémoire paginée (« Expanded Memory »)

Si vous pouvez utiliser sur votre système à la fois de la mémoire étendue (extended) et de la mémoire paginée (expanded), configurez-le pour utiliser un maximum de mémoire étendue (extended) et un minimum de mémoire paginée (expanded). Linux a besoin de mémoire étendue (extended) et ne peut pas utiliser la mémoire paginée (expanded).


3.4.4 Protection contre les virus

Désactivez tout système de détection de virus de votre BIOS. Si vous avez une carte ou tout autre matériel de protection contre les virus, soyez sûr qu'ils sont désactivés ou retirés physiquement pendant que Linux fonctionne. Ils ne sont pas compatibles avec GNU/Linux ; de plus, à cause des permissions sur le système de fichiers et de la mémoire protégée du noyau Linux, on n'entend quasiment jamais parler de virus. [3]


3.4.5 Cache mémoire « Shadow » RAM

Votre carte mère vous permet sûrement d'utiliser de la « Shadow » RAM ou BIOS caching. Vous pouvez voir des options pour « Video BIOS Shadow », « C800-CBFF Shadow », etc. Désactivez toute utilisation de « Shadow » RAM. La « Shadow » RAM est utilisée pour accélérer l'accès à la mémoire morte (ROM) sur votre carte mère et sur certaines cartes contrôleurs. Linux évite d'utiliser ces mémoires mortes une fois amorcé car il fournit ses propres logiciels 32 bits plus rapides, à la place des logiciels 16 bits des mémoires mortes. La désactivation de ces « Shadow » RAM peut vous permettre de libérer de la mémoire pour les logiciels. L'activation de ces « Shadow » RAM pourrait interférer avec les accès de Linux aux périphériques matériels.


3.4.6 Gestion de l'énergie (APM)

Si votre carte mère possède une fonction d'économie d'énergie par le système APM, configurez-la pour que l'énergie soit contrôlée par ce système APM. Désactivez les modes « doze », « standby », « suspend », « nap » et « sleep » ainsi que la minuterie de mise en veille du disque dur. Linux peut se charger de contrôler ces modes et fera un meilleur travail d'économie d'énergie que le BIOS. Cependant, la version du noyau qui se trouve sur les disquettes d'installation ne gère pas APM car on nous a signalé des plantages systèmes sur certains portables lorsque le pilote Linux APM était inclus. Une fois le système installé, vous pourrez construire une version configurée aux petits oignons du noyau Linux ; voyez Compiler un nouveau noyau, Section 8.4 pour savoir comment faire.


3.4.7 Le bouton-poussoir « Turbo »

Beaucoup de systèmes ont un bouton-poussoir qui contrôle la vitesse du processeur. Sélectionnez le réglage haute vitesse. Si votre BIOS vous autorise à désactiver le contrôle logiciel du bouton-poussoir « Turbo » (ou le contrôle logiciel de la vitesse du processeur), faites-le et verrouillez le système dans le mode haute vitesse. On nous a signalé que sur un système particulier, il s'avère que pendant qu'il sonde automatiquement (en cherchant les périphériques matériels), Linux peut modifier accidentellement le contrôle logiciel du bouton-poussoir « Turbo ».


3.4.8 Changer la fréquence de votre CPU (« Over-Clocking »)

Beaucoup de personnes ont essayé de faire fonctionner leur processeur 90MHz à 100MHz, etc. Cela fonctionne parfois, mais le système devient sensible à la température et à d'autres facteurs et cela peut réellement l'endommager. L'auteur de ce document a changé la fréquence de son propre système pendant un an et puis le système a commencé à interrompre le programme gcc par un signal inattendu pendant qu'il compilait le noyau du système d'exploitation. Baisser la vitesse du vitesse du processeur à sa valeur de départ a résolu le problème.


3.4.9 Mauvaise mémoire RAM

Le compilateur gcc est souvent le premier à subir des dysfonctionnements à cause d'une mauvaise mémoire RAM (ou d'autres problèmes matériels qui changent les données de manière imprévisible), parce qu'il construit des structures de données gigantesques qu'il traverse plusieurs fois. Une erreur dans ces structures de données le fera exécuter une instruction illégale ou accéder à une adresse inexistante. Le symptôme de ceci sera la mort de gcc par un signal inattendu.

Les meilleures cartes mères supportent la RAM à parité et vous indiqueront si votre système possède une erreur sur un simple bit dans la mémoire. Malheureusement, elles n'ont pas le moyen de corriger l'erreur, ainsi elles planteront en général aussitôt après vous avoir prévenu du problème sur la mémoire RAM. Mais il est préférable d'être averti de la présence de mauvaise mémoire RAM plutôt que d'avoir des erreurs s'insérant silencieusement dans vos données. En conclusion, les meilleurs systèmes ont des cartes mères qui supportent la RAM à parité et des barrettes SIMM à parité réelle; Fausse ou « virtuelle » mémoire RAM à parité, Section 2.5.3.

Si vous avez de la mémoire RAM à parité réelle et que votre carte mère peut en tenir compte, soyez sûr d'activer tous les réglages du BIOS qui causeront l'interruption par la carte mère en cas d'erreur de parité mémoire.


3.4.10 CPU Cyrix et erreurs de disquettes

Beaucoup d'utilisateurs de processeur Cyrix ont dû désactiver le cache dans leurs systèmes pendant l'installation, car sinon le lecteur de disquettes rencontrait des erreurs. Si vous devez le faire, soyez sûr d'activer à nouveau votre cache lorsque vous aurez fini l'installation, puisque le système fonctionne beaucoup moins vite avec le cache désactivé.

Nous ne pensons pas que cela soit nécessairement la faute du processeur Cyrix. Cela peut être quelque chose que Linux peut contrôler. Nous continuerons d'analyser le problème. Pour les personnes techniquement curieuses, sachez que nous suspectons un problème avec le cache devenant invalide après un passage du code 16-bit en code 32-bit.


3.4.11 Autres configurations du BIOS à contrôler

Si votre BIOS vous offre quelque chose comme « 15-16 MB Memory Hole », désactivez cette option. Linux s'attendra à trouver de la mémoire à cet endroit, si vous en avez assez.

Sur les cartes mères Intel Endeavor, il existe une option appelée « LFB » ou « Linear Frame Buffer ». Deux choix sont possibles : « Disabled » et « 1 Megabyte ». Choisissez « 1 Megabyte ». Lorsque cette option est désactivée, la disquette d'installation n'est pas lue correctement et le système pourrait éventuellement se planter. À ce jour, nous ne comprenons pas l'origine du problème avec ce périphérique, cela fonctionne simplement avec ce choix et pas avec l'autre.


3.4.12 Configuration matérielle à contrôler

En plus de vos paramètres dans le BIOS, vous devrez peut-être modifier certaines configurations sur les cartes. Certaines cartes possèdent des menus de configuration alors que d'autres se contentent de cavaliers. Ce document ne peut pas se permettre de fournir des informations complètes sur chaque périphérique matériel ; il espère au moins fournir des indices utiles.

Si l'une de vos cartes vous offre de la mémoire du type « mapped memory », utilisez une valeur comprise entre 0xA0000 et 0xFFFFF (de 640Ko à la limite avec 1 Mo) ou une adresse au moins 1 Mo plus haute que le total de votre mémoire RAM (ou mémoire vive) de votre système.


[ précedent ] [ Résumé ] [ Copyright ] [ Table des matières ] [ suivant ]
Installer Debian Linux 2.1 sur Intel x86
version 2.1.11, 28 August, 1999
Bruce Perens
Sven Rudolph
Igor Grobman
James Treacy
Adam Di Carlo