[ précedent ] [ Résumé ] [ Copyright ] [ Table des matières ] [ suivant ]

Installer Debian Linux 2.1 sur Motorola 680x0 - Chapitre 5
Méthodes pour installer Debian


5.1 Introduction

Etant donné que vous installez Debian depuis le début, il y a plusieurs étapes que vous allez devoir suivre, dans l'ordre :

  1. amorcer avec le système d'installation
  2. commencer la configuration du système
  3. installer le système de base
  4. amorcer le system de base fraichement installé
  5. installer le reste du système

Le démarrage du système d'installation Debian, étape 1, se fait en général avec la Rescue Floppy ou à partir du CD-ROM. Le premier démarrage est parfois le plus dur, selon votre matériel. Par conséquent, il est décrit dans Lancement du système d'installation, Chapitre 6.

Une fois que vous avez démarré sous Linux, le programme dbootstrap se lancera et vous guidera à travers la seconde étape, la configuration initiale du système. Cette étape est décrite en détail dans Utiliser dbootstrap pour la configuration initiale du système, Chapitre 7.

Le « système de base Debian » est un ensemble de paquets nécessaires au fonctionnement de Debian d'une manière minimale et autonome. Une fois que vous avez configuré et installé le système de base, votre ordinateur peut « tourner tout seul ». Le système de base Debian peut être installé à partir des medias suivants : des disquettes, un disque dur, un CD-ROM ou à partir d'un serveur NFS. dbootstrap effectuera cette installation ; elle est décrite dans ``Installer le système de base'', Section 7.12.

L'étape finale est l'installation du reste du système Debian. Celle-ci comprend les applications et documents que vous utilisez réellement sur votre ordinateur, comme le système X Window, les éditeurs, les interpréteurs de commandes (shells) et les environnements de développement. Le reste du système Debian peut être installé à partir d'un CD-ROM ou de n'importe quel miroir de l'archive Debian (sur Internet ou hors-ligne, par HTTP, FTP ou NFS). À ce point, vous utiliserez les outils de gestion de paquets Debian standards, comme dselect ou apt-get. Cette étape est décrite dans Installer le Reste de Votre Système, Section 7.22.

Notez que le support que vous utilisez pour une étape et le support utilisé pour une autre étape ne sont pas nécessairement les mêmes. C'est-à-dire que vous pouvez démarrer à partir de la Rescue Floppy, installer le système de base via NFS et ensuite installer le reste du système à partir d'un CD-ROM. Si vous chargez le système à partir d'une archive, vous démarrerez et installerez le système de base à partir de disquettes, en installant le système Debian complet à partir d'Internet.

Le système d'installation, nécessaire pour les trois premières étapes d'installation, est divisé en trois parties : la ``disquette de secours'', la ``disquette des pilotes'' et le ``système de base''. Ci-dessous vous trouverez une description des différentes méthodes d'installation et la description des fichiers qui pourraient être nécessaires à l'installation. Les fichiers que vous utiliserez et les étapes par lesquelles vous devrez passer pour préparer votre support d'installation varieront avec la méthode que vous choisirez pour installer Debian.


5.2 Choisir votre support d'installation

D'abord, vous devriez choisir le support que vous utiliserez pour démarrer le système d'installation. Ensuite, choisissez la méthode que vous utiliserez pour installer le système de base.


5.2.1 Choix du support de démarrage initial

Pour démarrer le système d'installation, vous avez les choix suivants : une disquette, un CD-ROM démarrable, tftp, ou l'utilisation d'un chargeur fonctionnant sur un autre système d'exploitation.

Le démarrage à partir de disquettes est supporté sur la plupart des plate-formes, à part les Amigas et les Macs. Il est décrit dans Démarrer à partir des disquettes, Section 5.8. Pour la plupart des architectures m68k, le démarrage à partir d'un système de fichiers local est la méthode recommandée.

Le démarrage par CD-ROM est l'une des manières les plus facile de faire l'installation. Si vous n'avez pas de chance et le noyau sur le CD-ROM ne fonctionne pas pour vous, vous devrez revenir à une autre technique. L'installation à partir d'un CD-ROM est décrite dans Installation depuis un CD, Section 5.5.

Le démarrage à partir de tftp nécessite d'avoir un serveur tftp et rarp et une connexion réseau supportée par les disquettes d'installation. Le démarrage par tftp est décrit dans Démarrer à partir de tftp, Section 5.6.

Le démarrage à partir d'un système d'exploitation existant est souvent une option pratique ; pour certains systèmes c'est la seule méthode d'installation supportée. Cette méthode est décrite dans Installation depuis un disque dur, Section 5.4.


5.2.2 Choix du support pour installer la base

Le système de base peut être installé par les moyens suivants : à partir de disquettes (Installation du système de base avec des disquettes, Section 5.9), d'un CD-ROM (Installation depuis un CD, Section 5.5), d'un serveur NFS (Installation depuis NFS, Section 5.7), ou d'un disque local (Installation depuis un disque dur, Section 5.4). Vous devriez choisir la méthode qui convient au support dont vous disposez, et qui est la plus pratique.


5.3 Description des fichiers du système d'installation

Cette section contient une liste annotée des fichiers que vous trouverez dans le répertoire disks-m68k. Vous n'aurez pas forcément besoin de les charger tous ; cela dépend du support de démarrage et d'installation du système de base que vous avez choisi.

La plupart des fichiers sont des images de disquettes ; c'est-à-dire un fichier que l'on peut écrire sur une disquette pour créer les disquettes nécessaires. Ces images, de manière évidente, dépendent de la taille de la disquette cible, comme 1,44 Mo, 1,2 Mo ou 720 Ko. Les tailles disponibles dépendent de votre plate-forme (par exemple les disquettes 720 Ko sont spécifiques à Atari). Les images des disquettes 1,44 Mo contiennent `14' dans leurs noms de fichiers, les disquettes 1,2 Mo contiennent `12' dans leurs noms de fichiers, les disquettes 720 Ko contiennent `72' dans leurs noms de fichiers.

Si vous utilisez un navigateur web sur un ordinateur en réseau pour lire ce document, vous pouvez probablement retrouver les fichiers en sélectionnant leurs noms dans votre navigateur web. Sinon, vous pouvez les retrouver depuis ftp://ftp.debian.org/debian/dists/slink/main/disks-m68k/current/, où un répertoire similaire sur n'importe quel site miroir FTP Debian.

amiga/resc1440.bin, atari/resc1440.bin, atari/resc720.bin, mac/resc1440.bin -- les images Rescue Floppy
Ce sont les images de la disquette Rescue Floppy. Elle est utilisée pour la mise en place initiale et en cas d'urgence, si à l'avenir pour une raison ou pour une autre votre système ne s'amorce pas. Ainsi il est recommandé d'écrire l'image de disquette sur une disquette même si vous n'utilisez pas de disquettes pour l'installation.

Si vous avez un lecteur basse densité sur un Atari, vous pouvez utiliser atari/resc720.bin.

amiga/drv1440.bin, atari/drv1440.bin, atari/drv720.bin, mac/drv1440.bin -- les images Drivers Floppy
Ce sont les images de la disquette Drivers Floppy. Elles contiennent les modules du noyau ou les pilotes, pour toutes les sortes de matériel qui ne sont pas nécessaires à l'amorce initiale. Vous serez invité à choisir les pilotes dont vous aurez besoin lors de la procédure d'installation.

common/base2_1.tgz (recommandé), ou common/base14-1.bin, common/base14-2.bin, common/base14-3.bin, common/base14-4.bin, common/base14-5.bin, common/base14-6.bin , ou common/base72-1.bin, common/base72-2.bin, common/base72-3.bin, common/base72-4.bin, common/base72-5.bin, common/base72-6.bin, common/base72-7.bin, common/base72-8.bin, common/base72-9.bin -- le système de base
Ces fichiers contiennent le système de base qui sera installé sur votre partition Linux durant la procédure d'installation. C'est le strict minimum nécessaire pour que vous puissiez être capable d'installer le reste des paquets. Le fichier common/base2_1.tgz est utilisé pour les installations sans disquettes, i.e., CD-ROM ou NFS.

amiga/amigainstall.lha (Amiga), atari/install.lzh (Atari), ou mac/Install.sit (Mac) -- installeurs sur systèmes d'exploitation
Fichiers que vous décompressez sur votre disque local dans votre système d'exploitation pré-existant. Ils contiennent des parties du processus d'installation Debian.

amiga/rootamiga.bin, atari/root.bin, mac/root.bin -- Image racine
Ce fichier contient une image du système de fichiers temporaire qui est chargé en mémoire lorsque vous amorcez. Il est utilisé pour les installations depuis un disque dur et depuis un CD-ROM.

tftpboot.img -- image de démarrage TFTP
Image de démarrage utilisée pour démarrer par le réseau, voyez Démarrer à partir de tftp, Section 5.6.

install.txt, install.html -- Manuel d'installation
Le fichier que vous êtes en train de lire, au format ASCII pur ou HTML.

atari-fdisk.txt amiga-fdisk.txt mac-fdisk.txt pmac-fdisk.txt
Instructions pour l'utilisation de vos programmes de partitionnement disponibles.

basecont.txt
Liste du contenu du système de base.


5.4 Installation depuis un disque dur

Dans certains cas, vous pourrez souhaiter amorcer l'installation à partir d'un système d'exploitation existant. Vous pouvez aussi amorcer le système d'installation par tout autre moyen, et installer le système de base à partir du disque.


5.4.1 Installation à partir d'AmigaOS

Utilisez les étapes suivantes pour installer Debian à partir de votre configuration AmigaOS existante.

  1. Obtenez les fichiers amiga/amigainstall.lha et common/base2_1.tgz.
  2. Décompressez amigainstall.lha sur une partition avec au moins 10 Mo libres. Nous recommandons que vous le décompressiez dans le répertoire principal.
  3. Après le décompactage, vous devriez avoir un répertoire debian. Déplacez common/base2_1.tgz dans ce même répertoire debian. Ne renommez aucun fichier dans ce répertoire.
  4. Écrivez le nom de la partition Linux où se trouve votre nouveau répertoire debian. Voyez Nom des périphériques sous Linux, Section 4.2 pour plus d'informations sur le nommage des partitions Linux.
  5. Préparez vos partitions pour Linux. Voyez Partitionnement pré-existant à l'installation, Section 4.5.
  6. Dans le Workbench, démarrez le processus d'installation Debian en double cliquant sur l'icône « StartInstall » dans le répertoire debian.

Vous devrez peut-être appuyer deux fois sur la touche Return après que le programme d'installation Amiga ait donné des informations de débogage dans une fenêtre. Après ceci, l'écran deviendra gris, il y aura quelques secondes de délai. Ensuite, un écran noir avec du texte blanc devrait apparaître, en affichant toutes sortes d'informations pour déboguer le noyau. Ces messages pourront défiler trop vite pour que vous les lisiez, mais c'est bon. Après quelques secondes, le programme d'installation devrait démarrer automatiquement, vous pouvez donc continuer vers Utiliser dbootstrap pour la configuration initiale du système, Chapitre 7.

Si, d'un autre côté, vous avez des problèmes pour démarrer, voyez Dépannage en cas de probléme à l'amorçage, Section 6.5.


5.4.2 Installation depuis une partition Linux

Vous pouvez aussi installer Debian à partir d'une partition ext2fs ou Minix. Ceci serait idéal si vous enleviez complètement votre système Linux actuel pour y mettre Debian, par exemple.

Notez que la partition à partir de laquelle vous faites l'installation ne devrait pas être la même que les partitions sur lesquelles vous installez Debian (par exemple /, /usr, /lib, et tout le reste).

Pour installer à partir d'un disque Linux existant, suivez ces instructions.

  1. Récupérez les fichiers suivants et placez-les dans un répertoire sur votre partition Linux. Utilisez les fichiers les plus grands possibles pour votre architecture :
  2. Créez la disquette Rescue Floppy comme décrit dans Création des disquettes à partir des fichiers images, Section 5.10.
  3. Insérez la Rescue Floppy dans votre lecteur de disquette et réamorcez l'ordinateur.
  4. Passez à Lancement du système d'installation, Chapitre 6.


5.5 Installation depuis un CD

Si vous avez un CD amorçable, et si votre architecture et système supportent le démarrage à partir d'un CD-ROM, vous n'avez pas besoin de disquettes. Placez alors le CD-ROM dans le lecteur, et redémarrez. Maintenant vous pouvez passer à Lancement du système d'installation, Chapitre 6.

Quoi que vous choisissiez pour démarrer, vous pouvez installer le système de base Debian à partir du CD-ROM. Démarrez simplement en utilisant l'une des autres techniques d'installation ; au moment d'installer le système de base, et quand vous installerez le système complet, faites pointer le système d'installation sur le lecteur de CD-ROM comme décrit dans ``Installer le système de base'', Section 7.12.


5.6 Démarrer à partir de tftp

Vous devez mettre en place deux serveurs : un serveur RARP et un serveur TFTP. Le Protocole de Résolution d'Adresse Inverse (RARP) sert au client à déterminer son adresse IP ; le Protocole Trivial de Transfert de Fichiers (TFTP) est utilisé pour servir l'image de démarrage au client. En théorie, on peut utiliser n'importe quel serveur, sur n'importe quelle plate-forme, qui implémente ces protocoles. Dans les exemples de cette section, nous fournirons des commandes pour SunOS 4.x, SunOS 5.x (Solaris) et GNU/Linux.

Pour mettre en place RARP, vous devez connaître l'adresse Ethernet du client (l'adresse MAC). Si vous ne connaissez pas cette information, vous pouvez démarrer en mode « Rescue » (c'est-à-dire à partir de la Rescue Floppy) et utiliser la commande /sbin/ifconfig eth0.

Dans GNU/Linux vous devez remplir la table RARP du noyau. Pour faire ceci, exécutez

     /sbin/rarp -s client-hostname client-enet-addr
     /sbin/arp -s client-ip client-enet-addr

Sous SunOS, vous devez vous assurer que l'adresse Ethernet du client est listée dans la base « ethers » (soit dans le fichier /etc/ethers, soit par NIS/NIS+) et dans la base « hosts ». Vous devez alors lancer le daemon RARP. Dans SunOS 4, lancez la commande (en tant que root) : /usr/etc/rarpd -a ; dans SunOS 5, utilisez /usr/sbin/rarpd -a.

Pour mettre en route le serveur TFTP, vous devez d'abord vous assurer que tftpd est activé. Ceci est fait en général en ayant la ligne suivante dans /etc/inetd.conf :

     tftp dgram udp wait root /usr/etc/in.tftpd in.tftpd -s /boot

Regardez dans ce fichier et rappelez-vous le répertoire utilisé pour l'argument « -s » de in.tftpd ; vous en aurez besoin ci-dessous. Si vous avez dû modifier /etc/inetd.conf, vous devrez signifier le processus inetd que le fichier a changé. Sur une machine Debian, lancez /etc/init.d/netbase reload ; sur d'autres machines, trouvez le numéro de processus de inetd, et lancez kill -1 inetd-pid.

Ensuite, placez l'image de démarrage TFTP, tftpboot.img, dans le répertoire des images de démarrage de tftpd. En général, ce répertoire s'appellera /boot sur Debian, et /tftpboot sur d'autres systèmes d'exploitation. Ensuite, vous devrez créer un lien symbolique de ce fichier vers le fichier que tftpd utilisera pour démarrer un client particulier. Le fichier que tftpd cherchera est de la forme client-ip-in-hex.client-architecture. Pour calculer client-ip-in-hex, prenez chaque octet de l'adresse IP du client et traduisez-la en notation hexadécimale. Si vous avez sous la main un ordinateur avec le programme bc, vous pouvez l'utiliser. Lancez d'abord la commande obase=16 pour positionner la sortie écran en hexa, puis entrez les divers composants de l'IP du client, un à la fois. En ce qui concerne client-architecture, essayez quelques valeurs. Les architectures Sparc utilisent par exemple les noms des sous-architectures, comme « SUN4M » ou « SUN4C ». Une fois que vous avez déterminé le nom, établissez le lien ainsi : ln /boot/tftpboot.img /boot/file-name.

Vous devriez maintenant être prêt à démarrer réellement votre système. Sur les ordinateurs avec OpenBoot, ouvrez simplement l'écran de boot du moniteur sur l'ordinateur que vous installez, et utilisez la commande boot net.


5.6.1 Installation par TFTP pour les systèmes avec peu de mémoire

Sur certains systèmes, le RAM-disque d'installation standard, associé aux demandes en mémoire de l'image de démarrage TFTP, ne peut pas tenir en mémoire. Dans ce cas, vous pouvez quand même installer par TFTP, mais vous devrez aussi ajouter l'étape de monter par NFS votre répertoire racine. Ce genre de configuration est aussi utilisable pour des clients sans disques ou sans données.

D'abord, suivez toutes les étapes ci-dessus dans Démarrer à partir de tftp, Section 5.6.


5.7 Installation depuis NFS

À cause de la nature de cette méthode d'installation, seul le système de base peut être installé par NFS. Vous aurez besoin de rendre localement disponible la disquette de secours et la disquette des pilotes en utilisant une des méthodes ci-dessus. Pour installer le système de base par NFS, vous allez devoir passer par l'installation normale telle qu'elle est expliquée dans Utiliser dbootstrap pour la configuration initiale du système, Chapitre 7. N'oubliez pas d'insérer le module (pilote) de votre carte Ethernet et le module du système de fichier NFS.

Lorsque dbootstrap vous demande où est situé le système de base, vous devez choisir NFS et suivre les instructions.


5.8 Démarrer à partir des disquettes

Le démarrage à partir des disquettes est un processus simple. Chargez simplement l'image Rescue Floppy et l'image Drivers Floppy. Copiez-les sur des disquettes comme décrit dans Création des disquettes à partir des fichiers images, Section 5.10. Vous pouvez aussi modifier la Rescue Floppy ; voyez Remplacer le noyau, Section 9.3.


5.9 Installation du système de base avec des disquettes

NOTE : ce n'est pas une méthode recommandée pour installer Debian, car les disquettes sont généralement le type de support le moins fiable. C'est seulement recommandé si vous n'avez aucun système de fichiers sur aucun des disques durs de votre système.

Suivez ces étapes :

  1. Obtenez ces images de disquettes (ces fichiers sont décrits avec plus de détails dans Description des fichiers du système d'installation, Section 5.3) :
  2. Trouvez suffisamment de disquettes pour toutes les images que vous avez besoin d'écrire.
  3. Créez les disquettes, comme décrit dans Création des disquettes à partir des fichiers images, Section 5.10.
  4. Insérez la Rescue Floppy dans le lecteur de disquettes, et redémarrez l'ordinateur.
  5. Reportez-vous à Lancement du système d'installation, Chapitre 6.


5.10 Création des disquettes à partir des fichiers images

Les images de disquettes sont des fichiers contenant une disquette complète sous forme brute. Les images de disquettes, comme resc1440.bin, ne peuvent pas être copiées purement et simplement sur des disquettes. On utilise un programme spécial pour écrire les fichiers d'images sur des disquettes en mode brut. Ceci est nécessaire car une image est la représentation brute de la disquette ; il faut faire une copie secteur par secteur des données du fichier sur la disquette.

Il y a différentes techniques pour créer des disquettes à partir d'images, dépendant de votre plate-forme. Cette section décrit la manière de créer des disquettes à partir d'images pour différentes plate-formes.

Quelle que soit la méthode que vous utilisiez pour créer vos disquettes, pensez à mettre en place la languette de protection sur les disquettes une fois que vous les avez écrites, afin de vous assurer qu'elles ne seront pas endommagées involontairement.


5.10.1 Ecriture des images de disquettes à partir d'un système Linux ou Unix

Pour écrire les fichiers images sur les disquettes, vous aurez probablement besoin des droits d'accès super-utilisateur (root) au système. Placez une bonne disquette vierge dans le lecteur. Puis tapez la commande

     dd if=fichier of=/dev/fd0 bs=512 conv=sync ; sync

fichier est l'un des fichiers images. /dev/fd0 est le nom communément utilisé pour le périphérique lecteur de disquette, il peut être différent sur votre station de travail (sur Solaris, c'est /dev/fd/0). La commande peut vous faire revenir à l'invite avant qu'Unix ait fini d'écrire sur la disquette, donc surveillez le voyant du lecteur et assurez-vous que la lumière soit éteinte et que la disquette soit arrêtée avant de la retirer du lecteur. Sur certains systèmes, vous devrez utiliser une commande spéciale pour éjecter la disquette du lecteur (sur Solaris, utilisez eject, voir la page de manuel).

Certains systèmes tentent de monter automatiquement toute disquette insérée dans le lecteur. Vous allez devoir désactiver cette fonctionnalité avant de pouvoir écrire la disquette en mode brut (raw mode). Malheureusement, la manière de faire ceci dépend de votre système d'exploitation. Sur Solaris, assurez-vous que vold ne tourne pas. Sur d'autres systèmes, demandez à votre administrateur système.


5.10.2 Fiabilité des disquettes

Le problème numéro un des personnes installant Debian pour la première fois semble être celui de la fiabilité des disquettes.

La Rescue Floppy est la disquette qui pose les pires problèmes, car elle est lue directement par le matériel avant l'amorce de Linux. Souvent le matériel ne lit pas de manière aussi fiable que le pilote du lecteur de disquettes de Linux et peut s'arrêter simplement sans afficher de message d'erreurs s'il lit des données incorrectes. Il peut aussi y avoir des problèmes avec la Drivers Floppy et les disquettes de base, lesquelles se signalent par une série de messages d'erreurs de type entrées/sorties (disk I/O errors).

Si votre installation s'arrête sur une disquette particulière, la première chose que vous devriez faire est de télécharger à nouveau l'image de la disquette et de l'écrire sur une disquette différente. Reformater simplement l'ancienne disquette peut ne pas être suffisant, même en l'absence de message d'erreur pendant le formatage. Il est parfois judicieux d'essayer d'écrire la disquette à partir d'un autre système.

Un utilisateur a signalé qu'il a dû écrire le fichier image à trois reprises avant qu'une disquette fonctionne et qu'ensuite tout s'était bien passé avec cette troisième disquette.

D'autres utilisateurs ont rapporté que réamorcer simplement plusieurs fois avec la même disquette dans le lecteur de disquettes peut conduire à une amorce réussie. Tout ceci à cause de bogues au niveau matériel ou des pilotes BIOS du lecteur de disquettes.


[ précedent ] [ Résumé ] [ Copyright ] [ Table des matières ] [ suivant ]
Installer Debian Linux 2.1 sur Motorola 680x0
version 2.1.11, 28 August, 1999
Bruce Perens
Sven Rudolph
Igor Grobman
James Treacy
Adam Di Carlo