4.3. Comment créer des disquettes depuis des images disque ?

Les disquettes d'amorçage sont la plupart du temps utilisées en dernier recours pour lancer l'installateur sur des machines qui ne peuvent être amorcées à partir d'un cédérom ou d'un autre moyen.

L'amorçage de l'installateur par disquette ne fonctionne pas avec les lecteurs de disquettes USB.

Les images disque sont des fichiers contenant l'ensemble du contenu d'une disquette en mode raw (copie brute des secteurs physiques). Les images disque, comme rescue.bin, ne peuvent pas être simplement copiées sur une disquette. Un programme spécial est utilisé pour copier les fichiers d'images sur des disquettes en mode brut raw. C'est obligatoire car ces images sont une représentation brute du disque ; il faut donc recopier les données par copie des secteurs du fichier vers la disquette.

Il existe différentes méthodes pour créer des disquettes à partir d'images disque. Cette partie décrit comment le faire sur les différentes plateformes.

Avant de créer les disquettes, vous devez d'abord télécharger les images sur l'un des miroirs Debian, comme expliqué dans Section 4.2, « Télécharger les fichiers depuis les miroirs Debian ».

Quelle que soit la manière dont vous les obtiendrez, n'oubliez pas de verrouiller les disquettes créées de façon à vous assurer qu'elles ne seront pas endommagées par mégarde.

4.3.1. Écrire des images disque depuis Linux ou un système Unix

Pour écrire une image disque vers une disquette, vous aurez certainement besoin d'un accès avec les droits du superutilisateur. Placez une disquette vierge non défectueuse dans le lecteur. Ensuite, exécutez la commande suivante :

 
$ dd if=fichier of=/dev/fd0 bs=1024 conv=sync ; sync 

fichier est un des fichiers image disque (voyez la Section 4.2, « Télécharger les fichiers depuis les miroirs Debian » pour savoir quel fichier). /dev/fd0 est généralement le nom utilisé pour le lecteur de disquette. Cela peut être différent sur une station de travail. Il se peut que vous récupériez la main avant que votre système Unix n'ait fini d'écrire la disquette ; aussi, assurez-vous que le signal lumineux, activé lors du fonctionnement du lecteur, soit bien éteint, et que la disquette ne tourne plus avant de la sortir. Sur certains systèmes, vous devez utiliser une commande pour éjecter la disquette du lecteur.

Certains systèmes tentent de monter automatiquement la disquette lorsque vous la placez dans le lecteur. Vous devrez désactiver cette option sinon la station de travail ne vous permettra pas d'écrire des données brutes (« raw mode ») sur la disquette. Malheureusement, la façon de le faire varie considérablement suivant le système d'exploitation.

Si vous écrivez une disquette pour un PowerPC, vous devrez pouvoir l'éjecter. Le programme eject s'en chargera très bien ; vous devrez l'installer.

4.3.2. Écrire des images disque depuis DOS, Windows ou OS/2

Si vous avez accès à une machine i386 ou une machine amd64, vous pouvez utiliser l'un des programmes suivants pour copier les images sur les disquettes.

Sous MS-DOS, on peut utiliser les programmes rawrite1 et rawrite2. Assurez-vous d'abord d'amorcer votre système sous DOS. Tenter d'utiliser ces programmes dans une fenêtre DOS sous Windows, ou cliquer deux fois sur eux depuis l'explorateur de Windows ne fonctionnera pas.

Le programme rwwrtwin fonctionne sur Windows 95, NT, 98, 2000, ME, XP et probablement sur les prochaines versions. Il faut dépaqueter diskio.dll dans le même répertoire pour pouvoir l'utiliser.

Ces programmes sont sur les cédéroms officiels Debian dans le répertoire /tools.

4.3.3. Écrire des images disque depuis MacOS

Un script Apple (« AppleScript »), Make Debian Floppy, est disponible pour écrire les disquettes à partir des fichiers images disque disponibles. Vous pouvez le télécharger à partir de ftp://ftp2.sourceforge.net/pub/sourceforge/d/de/debian-imac/MakeDebianFLoppy.sit. Pour l'utiliser, décompressez-le sur votre bureau et glissez une image dessus. AppleScript doit être installé et configuré dans votre gestionnaire d'extensions. « Disk Copy » vous demandera une confirmation pour écraser le contenu de la disquette et écrire le fichier image dessus.

Vous pouvez aussi utiliser l'utilitaire MacOS Disk Copy directement ou bien le graticiel suntar. Le fichier root.bin est un exemple d'image de disquette. Utilisez l'une des méthodes suivantes pour créer une disquette à partir des images de disquettes avec l'un de ces utilitaires.

4.3.3.1. Écrire des images disque avec Disk Copy

Si vous créez l'image de la disquette à partir des fichiers placés sur le cédérom officiel de Debian GNU/Linux alors le « Type » et le « Creator » sont déjà corrects. Ces étapes Creator-Changer ne sont nécessaires que si vous téléchargez les images depuis un miroir Debian.

  1. Téléchargez Creator-Changer et utilisez-le pour ouvrir le fichier root.bin.

  2. Changez le « Creator » en ddsk (Disk copy) et le « Type » en DDim (image de disquette binaire). Pour ces champs, la casse des lettres importe.

  3. Important : dans le Finder, utilisez Get Info pour afficher les informations du Finder au sujet des images de disquettes et cochez la boîte de dialogue File Locked pour que MacOS ne puisse pas retirer les secteurs d'amorçage si l'image est montée par accident.

  4. Téléchargez Disk Copy ; si vous avez un système MacOS ou un cédérom, il devrait déjà être présent, sinon essayez http://download.info.apple.com/Apple_Support_Area/Apple_Software_Updates/English-North_American/Macintosh/Utilities/Disk_Copy/Disk_Copy_6.3.3.smi.bin.

  5. Lancez Disk Copy puis sélectionnez UtilitairesFabriquer une disquette dans le menu. Sélectionnez ensuite le fichier image locked à partir de la fenêtre résultante. Il vous sera demandé ensuite d'insérer une disquette puis si vous voulez l'effacer. Lorsque l'opération est terminée, la disquette sera éjectée.

4.3.3.2. Écrire des images disque avec suntar

  1. Téléchargez suntar à partir de http://hyperarchive.lcs.mit.edu/HyperArchive/Archive/cmp/suntar-223.hqx. Lancez ensuite le programme suntar et sélectionnez « Réécrire sur les secteurs... » à partir du menu Special.

  2. Insérez ensuite la disquette comme demandé puis tapez sur la touche Enter (cela commence au secteur 0).

  3. Sélectionnez le fichier root.bin dans la boîte de dialogue de sélection des fichiers.

  4. Après que les disquettes ont été créées correctement, cliquez sur FichierÉjecter dans le menu. S'il y a des erreurs lors de la copie de la disquette, jetez-la et essayez avec une autre.

Avant d'utiliser la disquette que vous venez de créer, assurez-vous de bien la protéger contre l'écriture ! Sinon, si vous la montez accidentellement sous MacOS, ce dernier l'abîmera irrémédiablement.