2.3. Acheter du matériel spécialement pour GNU/kFreeBSD

Si vous devez acheter un ordinateur fourni avec Windows, lisez attentivement la licence logicielle accompagnant Windows ; vous pourrez peut-être rejeter la licence et obtenir un rabais de votre vendeur. Une recherche sur internet avec la chaîne « remboursement Windows » peut vous donner des pistes.

Que vous achetiez ou non un système livré avec kFreeBSD, ou même un système d'occasion, il est important de vérifier que votre matériel est reconnu par le noyau kFreeBSD. Vérifiez si votre matériel est listé dans les références ci-dessus. Indiquez à votre revendeur que vous recherchez un système kFreeBSD. Soutenez les revendeurs de matériel amis de kFreeBSD.

2.3.1. Éviter le matériel propriétaire ou fermé

Certains constructeurs refusent simplement de fournir les informations qui permettraient d'écrire des pilotes pour leur matériel. D'autres n'autorisent pas l'accès à la documentation sans accord de confidentialité, ce qui nous empêche de distribuer le code source qui est l'élément essentiel du logiciel libre. Sans accès à une documentation utilisable, ces pilotes ne peuvent pas fonctionner sous kFreeBSD.

Le plus souvent il existe des normes (au moins, de facto) qui décrivent comment communiquent un système d'exploitation et ses pilotes de périphériques avec les différentes classes de périphériques. Tous les périphériques qui satisfont cette norme de facto peuvent fonctionner avec un pilote générique. Certains périphériques USB, clavier, souris, disque flash, lecteur de carte mémoire, fonctionnent ainsi très bien et pratiquement tous les modèles sur le marché se conforment à la norme.

Mais dans certains domaines, par exemple celui des imprimantes, ce n'est pas le cas. Beaucoup d'imprimantes peuvent certes être contrôlées par des langages standardisés et peuvent donc fonctionner sans problème sur tout système d'exploitation. Cependant, quelques imprimantes ne comprennent que des commandes spéciales pour lesquelles aucune documentation n'est disponible. Elles ne peuvent donc pas fonctionner sur un système d'exploitation libre sans un pilote propriétaire fourni par le constructeur.

Même s'il existe un tel pilote propriétaire, sa disponibilité limite la durée de vie du périphérique. De nos jours,les cycles de vie des produits se raccourcissent et il n'est pas inhabituel de constater l'absence de mise à jour du pilote quand la production du périphérique a cessé. Si l'ancien pilote ne fonctionne plus après une mise à jour du système, un périphérique en parfait état devient inutilisable. On ne peut rien faire ! Vous devriez donc éviter d'acheter du matériel propriétaire, quelque soit le système d'exploitation que vous utilisez.

Vous pouvez changer cette situation en encourageant les constructeurs de matériel propriétaire à publier les documentations et tout autre moyen nécessaire à la programmation de pilotes libres pour leur matériel.