2.1. Matériel reconnu

En ce qui concerne le matériel, Debian n'a pas plus d'exigences que le noyau Linux et les outils GNU. Par conséquent, toute architecture ou plateforme sur laquelle le noyau Linux, la libc, le compilateur gcc, etc. ont été portés, et pour laquelle un portage de Debian existe, peut faire fonctionner Debian. Reportez-vous aux pages sur les portages http://www.debian.org/ports/sparc/ pour plus de précisions concernant les systèmes d'architecture SPARC qui ont été testés avec Debian GNU/Linux.

Plutôt que d'essayer de décrire les différentes configurations matérielles acceptées par SPARC, cette section contient des informations générales et des liens vers des informations complémentaires.

2.1.1. Architectures reconnues

Debian GNU/Linux 7.0 fonctionne sur onze architectures principales et sur de nombreuses variantes de celles-ci, appelées « saveurs ».

Architecture Étiquette Debian Sous-Architecture Saveur
Intel x86-based i386    
AMD64 & Intel 64 amd64    
ARM armel Intel IOP32x iop32x
Intel IXP4xx ixp4xx
Marvell Kirkwood kirkwood
Marvell Orion orion5x
Versatile versatile
ARM avec matériel FPU armhf Freescale mx5
Intel IA-64 ia64    
MIPS (grand boutien) mips SGI IP22 (Indy/Indigo 2) r4k-ip22
SGI IP32 (O2) r5k-ip32
MIPS Malta (32 bits) 4kc-malta
MIPS Malta (64 bits) 5kc-malta
MIPS (petit boutien) mipsel Cobalt cobalt
MIPS Malta (32 bits) 4kc-malta
MIPS Malta (64 bits) 5kc-malta
IBM/Motorola PowerPC powerpc PowerMac pmac
PReP prep
Sun SPARC sparc sun4u sparc64
sun4v
IBM S/390 s390 IPL avec VM-reader et DASD generic
IPL avec bande bande
IBM S/390 64 bits s390 IPL avec VM-reader et DASD generic
IPL avec bande bande

Debian GNU/kFreeBSD 7.0 fonctionne sur deux architectures.

Architecture Étiquette Debian
Intel x86-based kfreebsd-i386
AMD64 & Intel 64 kfreebsd-amd64

Ce document décrit l'installation pour l'architecture SPARC avec le noyau Linux. Des versions pour les autres architectures disponibles existent sur les pages Debian-Ports.

2.1.2. Microprocesseurs et cartes mère

Le matériel Sparc comprend nombre de sous-architectures différentes, identifiées comme suit : sun4, sun4c, sun4d, sun4m, sun4u ou sun4v. La liste suivante indique les machines qui correspondent à ces architectures et dans quelle mesure elles sont gérées par Debian.

sun4, sun4c, sun4d, sun4m

Aucune de ces sous-architectures 32 bits (sparc32)n'est gérée. La page SPARCstation de Wikipedia donne la liste de toutes les machines concernées.

Etch est la dernière version de Debian qui gère sparc32, et seulement les systèmes sun4m. Les autres sous-architectures 32 bits avaient été abandonnées lors de précédentes versions.

sun4u

Cette architecture comprend toutes les machines 64 bits (sparc64) basées sur le processeur UltraSparc et ses clones. La plupart de ces machines sont bien gérées même si vous pouvez rencontrer des problèmes lors de l'amorçage à partir d'un cédérom à cause de bogues dans le firmware ou dans le programme d'amorçage (on peut contourner ce problème en amorçant sur le réseau). Utilisez les noyaux sparc64 ou sparc64-smp selon que la machine possède un ou plusieurs processeurs.

sun4v

C'est la plus récente architecture de la famille Sparc. Elle comprend des machines basées sur les processeurs Niagara à plusieurs coeurs. Pour l'instant ces processeurs ne sont disponibles que sur les serveurs T1000 et T2000 de Sun. Ils sont correctement gérés. Utilisez le noyau sparc64-smp

Notez que les processeurs SPARC64 de Fujitsu utilisés dans la famille de serveurs PRIMEPOWER ne sont pas reconnus car ils ne sont pas gérés par le noyau Linux.

2.1.3. Gestion des cartes graphiques

Debian reconnaît les interfaces graphiques dans la mesure où elles sont reconnues par le système X11 de X.Org. Sur les ordinateurs modernes, tout environnement graphique fonctionne sans problème. Certaines fonctionnalités avancées des cartes graphiques comme l'accélération 3D ou l'accélération matérielle (hardware-accelerated video) dépendent parfois de la carte graphique installée et demandent l'installation de microprogrammes supplémentaires, voyez Section 2.2, « Périphériques demandant des microprogrammes (firmware) ». Dans de très rares cas, il a été noté que certains matériels demandaient l'installation de microprogrammes même pour les fonctionnalités de base de la carte graphique.

Des précisions sur les cartes graphiques acceptées et les dispositifs de pointage sont disponibles sur http://xorg.freedesktop.org/. Debian 7.0 propose la version 7.7 de X.Org.

La plupart des options graphiques communes des machines basées sur Sparc sont gérées. Les pilotes de X.org sont disponibles pour sunbw2, suncg14, suncg3, suncg6, sunleo et suntcx framebuffers, les cartes Creator3D et Elite3D (pilote sunffb), les cartes ATI PGX24/PGX64 (pilote ati), et les cartes PermediaII (pilote glint). Pour utiliser une carte Elite3D avec X.org vous devez aussi installer le paquet afbinit et lire la documentation pour savoir comment activer la carte.

Il n'est pas exceptionnel qu'une machine Sparc possède deux cartes graphiques en configuration normale. Il se peut alors que le noyau Linux ne dirige pas la sortie vidéo vers la carte utilisée par le microprogramme. L'absence de sortie vidéo sur la console graphique peut être confondue avec un arrêt (habituellement le dernier message vu sur la console est « Booting Linux... »). Une solution possible est d'enlever l'une des cartes vidéo. Une autre solution est de désactiver l'une des cartes avec un paramètre passé au noyau. Quand la sortie vidéo n'est pas nécessaire ou souhaitée, on peut utiliser une console série. Sur certains systèmes, on peut activer automatiquement la console série en déconnectant le clavier avant d'amorcer le système.

2.1.4. Matériel de connexion réseau

Toute carte réseau (NIC, network interface card) reconnue par le noyau Linux devrait aussi être reconnue par l'installateur. Les pilotes devraient être chargés de manière automatique.

Beaucoup de cartes PCI génériques sont reconnues, ainsi que les cartes SUN suivantes :

  • Sun LANCE

  • Sun Happy Meal

  • Sun BigMAC

  • Sun QuadEthernet

  • MyriCOM Gigabit Ethernet

2.1.4.1. Problèmes connus sur SPARC

Quelques cartes réseau spéciales posent des problèmes qui méritent d'être mentionnés.

2.1.4.1.1. Conflits entre les pilotes tulip et dfme

Certaines cartes PCI ont la même identité mais sont gérées par des pilotes différents. Certaines sont gérées par le pilote tulip et d'autres par le pilote dfme. Comme elles ont la même identité, le noyau ne les distingue pas et peut charger le mauvais pilote.

C'est un problème connu sur les systèmes Netra avec une carte Davicom (DEC-Tulip). Dans ce cas le pilote tulip est correct. Pour éviter ce problème, il faut mettre le module défectueux sur liste noire. Voyez Section 5.3.5, « Interdire des modules du noyau ».

Pendant l'installation, la solution est de passer sur un shell et de supprimer le mauvais pilote (ou les deux, si les deux sont chargés) avec modprobe -r module. Ensuite il suffit de charger le bon pilote avec modprobe module. Il se peut malgré tout que le mauvais module soit chargé quand le système est redemarré.

2.1.4.1.2. Sun B100 blade

Le pilote réseau cassini ne fonctionne pas avec les systèmes Sun B100 blade.

2.1.5. Périphériques et matériels

Linux reconnaît une large gamme de périphériques comme les souris, les imprimantes, les scanners, les modems, les cartes réseau, les périphériques PCMCIA et USB, etc. Cependant aucun de ces périphériques n'est requis lors de l'installation du système.