6.1. Comment fonctionne l'installateur ?

L'installateur Debian comprend plusieurs composants qui ont chacun une tâche précise à accomplir. Chaque composant pose à l'utilisateur les questions nécessaires à l'exécution de sa tâche. Chaque question possède une priorité et cette priorité est déclarée au démarrage de l'installateur.

Pour une installation standard, seules les questions essentielles (priorité high) sont posées. Ainsi l'installation est grandement automatisée, avec peu d'interventions de l'utilisateur. Les composants sont choisis et exécutés automatiquement selon le matériel et selon le type d'installation demandée. L'installateur utilise des valeurs par défaut pour les questions qui ne sont pas posées.

Quand survient un problème, l'utilisateur voit un message d'erreur et le menu de l'installateur peut s'afficher pour permettre le choix d'une autre action. Quand il n'y a pas de problème, l'utilisateur ne voit jamais le menu de l'installateur. Il répond simplement aux questions qui lui sont posées par chaque composant. Les messages concernant des erreurs sérieuses ont une priorité critical afin que l'utilisateur les reçoive toujours.

On peut modifier les valeurs par défaut utilisées par l'installateur en passant des paramètres d'amorçage au démarrage de l'installateur. Si, par exemple, vous préférez configurer vous-même le réseau — la configuration automatique IPv6 et DHCP sont utilisés quand c'est possible —, vous pouvez ajouter le paramètre d'amorçage netcfg/disable_autoconfig=true. Les paramètres disponibles sont donnés dans la Section 5.3.1, « Paramètres pour l'installateur Debian ».

Certains utilisateurs préfèrent une interface dotée d'un menu ; ils veulent contrôler chaque étape et ne pas laisser l'installateur agir automatiquement. Pour utiliser l'installateur dans ce mode manuel, il faut ajouter le paramètre de démarrage priority=medium.

Si, quand ils sont installés, vous devez passer des paramètres aux modules du noyau, vous devrez exécuter l'installateur en mode expert. Vous pouvez le faire en utilisant la commande expert au démarrage de l'installateur, ou en ajoutant le paramètre d'amorçage priority=low. Le mode expert permet de contrôler complètement l'installateur.

L'installateur debian propose une interface en mode texte. Pour l'instant, il n'existe pas d'interface en mode graphique.

Quand l'affichage de l'installateur se fait en mode caractère, la souris ne fonctionne pas. Voici les touches qui servent à naviguer dans les différents menus. La flèche droite ou la touche Tab servent à avancer dans les sélections ou les boutons affichés, et la flèche gauche ou la touche Shift+Tab, à reculer. Les flèches haut et bas sélectionnent des éléments dans une liste déroulante, et déroulent aussi la liste. De plus, pour les longues listes, taper une lettre déroulera la liste jusqu'à une section qui possèdent des éléments commençant par cette lettre ; vous pouvez utiliser les touches Pg-Up et Pg-Down pour parcourir la liste selon les sections. La touche Espace sélectionne les éléments de type checkbox. Activez les choix avec Entrée.

Certains dialogues peuvent proposer une aide. Si cette aide est disponible, cela sera indiqué sur la ligne du bas de l'écran. Le contenu de cette aide peut être affiché en pressant la touche F1.

Le journal de l'installation et les messages d'erreur sont redirigés vers la quatrième console. Vous pouvez y accéder en pressant Left Alt+F4 (il faut garder la touche Alt enfoncée pendant que vous appuyez sur la touche de fonction F4). Revenez sur le processus d'installation avec Left Alt+F1.

Ces messages se retrouvent aussi dans /var/log/syslog. Après l'installation, ce journal est copié dans /var/log/installer/syslog sur votre nouveau système. D'autres messages d'installation se trouvent, pendant l'installation, dans le fichier /var/log/, et, quand la machine a démarré le nouveau système, ces messages se trouvent dans /var/log/installer/.