Nuevo Mundo Seguros y Banco Comercial, Venezuela

Nuevo Mundo Insurance y Comercial Bank est située à Caracas au Venezuela, et a une trentaine d'agences à travers le pays.

Nous avons commencé en utilisant Debian « Potato » au début 2001, puis nous avons fait la mise à jour vers « Woody ». Nous avons plus d'une douzaine de serveurs (tous des serveurs IBM basés sur des processeurs Intel, des multiprocesseurs petits à moyens, du RAID matériel, etc., un vieux UltraSparc Enterprise 5000 et quelques serveurs Alpha qu'ils ont remplacés servent maintenant de système de sauvegarde et de stockage de fichiers, aussi avec Debian) qui gèrent toutes les activités commerciales critiques depuis l'infrastructure réseau et l'authentification centralisée (DHCP, BIND, OpenLDAP, IDS, miroir interne de Debian, serveur FTP, Netsaint, MRTG, etc.), aux services électroniques (courriels 1 vers 1 et 1 vers plusieurs, intranet basé sur Slash, accès par mandataire à l'Internet avec restrictions horaires) pour plus de 400 employés à travers la nation, à la gestion de base de données (Oracle pour les anciennes bases de données commerciales, PostgreSQL et MySQL pour les nouveaux développements) et aux développement d'applications (nous avons une douzaine de programmeurs environ pour faire migrer des application Oracles vers des modules CGI Perl+DBI et mod_perl).

J'ai choisi de débuter avec SuSE en avril 2000 parce qu'elle avait des manuels utilisateurs en espagnol pour mon équipe technique « débutante ». Nous sommes passés en production avec Linux depuis avril 2000, et nous sommes passés à Debian dès que le reste de l'équipe technique a été suffisamment formée et expérimentée pour gérer le cœur administratif ; la totalité du département de technologies de l'information (neuf personnes) est passée à Debian (la distribution de test ou Sid à l'époque). Ils ne supporteraient rien d'autre désormais : fiabilité, gestion et disponibilité des logiciels en sont les raisons.

Nous utilisons les logiciels libres partout où nous le pouvons, nous n'utilisons de logiciels propriétaires que lorsqu'il n'y a pas d'autre choix (la seule raison pour laquelle nous conservons Oracle installé est qu'il est difficile d'en extraire les données... pour le moment :-) ).