Groupe de physique des semi-conducteurs, laboratoire Cavendish, université de Cambridge, Royaume-Uni

Nous utilisons Debian pour fournir des services d'authentification, de partage de fichiers et d'impression par NFS, NIS, CUPS et Samba à environ 100 ordinateurs de bureau, portables, stations de travail et machines de lecture de données dans un groupe de recherche étudiant les aspects de périphériques semi-conducteurs, en particulier à basses températures. Un serveur de sauvegarde effectue des sauvegardes « instantanées » basées sur rsync et écrit sur des cassettes pour l'archivage. Cet ensemble a récemment survécu à la défaillance totale de notre système RAID 0.5TB qui a entraîné la perte d'environ 16 heures de données seulement. Nos machines « utilisateur » fonctionnent, par ordre décroissant, sous Windows, RiscOS, Linux (Debian, Red Hat, Mandrake), Mac OS et HP Unix. Pour un groupe de recherche dont les ressources sont limitées, le chemin du logiciel libre est un choix évident. Debian correspondait bien à notre expertise existante (l'administrateur principal du serveur utilisait Debian depuis la version 0.93) et est supporté par l'équipe d'aide sur Unix de l'université.