Meike Reichle

Meike Reichle Lien : http://www.alphascorpii.net/
Email: meike@debian.org

Depuis combien de temps utilisez-vous Debian ?

J'ai commencé à faire l'expérience de Linux entre le milieu et la fin des années 90, quand un ami a installé Linux sur sa machine et m'a montré ce dont c'était capable. J'étais fascinée mais je ne pouvais pas l'essayer moi-même puisque je n'avais pas d'ordinateur à moi (les ordinateurs étaient des jouets pour les garçons à l'époque) et jouer avec le 486 familial était hors de question. Quand j'ai commencé mes études à l'université en 2001, j'ai finalement acheté mon premier ordinateur. Travailler sur les terminaux Unix de l'université m'a rendue accro aux systèmes *nix. De 2001 à 2004, j'ai essayé plusieurs distributions différentes (Mandrake, RedHat, Gentoo et même Solaris x86), mais aucune d'elles ne m'a pleinement convaincue. En 2004, j'ai finalement adopté Debian et je ne l'ai jamais quittée depuis.

Êtes-vous développeur Debian ?

Oui, depuis 2008.

Dans quelles parties de Debian êtes-vous impliquée ?

Je maintiens des paquets et je fais partie des trois attachés de presse délégués de Debian. En plus de mon travail de communication, je voyage beaucoup pour représenter Debian dans toutes sortes d'événements consacrés à Linux et aux logiciels libres, la plupart du temps en organisant et animant des stands Debian et en donnant des présentations liées à Debian et aux logiciels libres. Je suis également une espèce de vétérane de Debian Women maintenant. :)

Pour quelles raisons avez-vous voulu travailler dans Debian ?

J'ai essayé quelques autres distributions Unix et Linux avant de finir sur Debian. Après l'avoir utilisée un certain temps, j'ai décidé que j'aimais tellement le projet que je voulais en faire partie. J'ai commencé en lisant et en écrivant sur les listes de diffusion et sur IRC et je suis ensuite devenue de plus en plus impliquée jusqu'à finalement présenter ma candidature pour être développeuse.

Avez-vous des conseils pour les femmes qui désirent s'impliquer davantage dans Debian ?

Ne soyez pas timides. N'abandonnez pas après le premier échec, ni après le second ou le troisième. Debian et les personnes qui la constituent demandent parfois du temps pour faire connaissance, mais le jeu en vaut vraiment la chandelle ! Je suppose que le mieux est de trouver une niche qui correspond à vos intérêts et de commencer par y travailler, puis devenir de plus en plus impliquée dans le projet avec le temps.

Êtes-vous impliquée dans des groupes techniques avec d'autres femmes ? Lesquels ?

Je suis inscrite à plusieurs listes de diffusion à technixen.net, une plate-forme allemande pour les femmes dans les différents domaines de l'informatique. Je suis également une Cyber Mentor et j'ai maintenant acquis une certaine réputation pour les présentations non dogmatiques concernant les femmes en informatiques.

Un peu plus sur vous…

J'ai un master (Magister) en sciences de l'information et je travaille en tant que gestionnaire de projet dans une société qui fait de l'embarqué avec Linux. Dans mon temps libre, j'aime bricoler et toutes sortes d'activités DIY (« Do it yourself »). Je lis beaucoup (surtout de la SF), j'aime écouter de la musique (surtout du ska, du punk et du blues), j'adore voyager et j'apprécie toujours les rencontres avec les Debianistes là où je voyage.