LinuxWorld Expo — Compte-rendu

Certains d'entre vous connaissent peut-être déjà ma théorie sur ce que la position du pavillon .Org indique quant à la santé du monde des affaires GNU/Linux. Pour ceux qui ne la connaîtraient pas, voici une explication. Au temps jadis glorieux où Red Hat et VA Linux faisaient d'énormes offre publiques de vente, où le code de Mozilla a été ouvert, et où des hordes de pingouins étaient sur le point de réduire Redmond en un tas de ruines fumantes, le pavillon .Org était relégué tout au fond du salon. Au fur et à mesure que les temps devenaient meilleurs, il a commencé à se glisser vers l'avant jusqu'au cruel hiver 2003 où il était en fait à l'entrée où tous les gens ordinaires pouvaient le voir. Cette année, il était vers le milieu et sur le côté gauche, je prédis donc une bonne année pour l'industrie GNU/Linux. Il s'agissait d'un stand de base de trois mètres sur trois au bout d'une rangée avec une table, deux chaises et une corbeille à papier. Nous avions un lien ethernet pour mettre un concentrateur. Il devait y avoir un accès sans fil, mais pratiquement personne n'a réussi à le faire fonctionner.

Cette année, Clint Adams, Phil Blundell, Adam Di Carlo, Jimmy Kaplowitz, Joe Nahmias, Matt Taggart et moi-même étions les développeurs Debian qui assuraient la permanence du stand pendant un ou plusieurs jours. Nous avons aussi eu la visite d'Andres Saloman, Laurence Lane et Bruce Perens qui voulait faire signer sa clef pour pouvoir revenir dans le développement de Debian avec son initiative User Linux. Debian booth Voici une image de NewsForge d'Adam et de Jimmy à notre stand.

Affiches, prospectus et CD

Nous avions décidé de nous appliquer pour les relations publiques cette année, mais nous avons eu des résultats mitigés qui étaient en partie dûs à la sous-estimation complète de la fréquentation que nous attentions. Je devais produire des affiches et des prospectus. La première imprimante que j'ai approchée pour faire les affiches a saboté le travail et j'ai donc dû à la dernière minute en faire faire une par Kinkos. Ils m'ont fait payer une telle somme d'argent que je n'en ai fait faire qu'une seule. Les prospectus étaient biens mais je n'en avais pas fait suffisamment et ils sont tous partis jeudi matin. Kinkos a encore frappé avec la banderole que Jimmy allait faire faire. Elle n'est jamais ressortie. Heureusement nous ne l'avons pas payée parce qu'ils demandaient vraiment trop cher. Les efforts de Matt et Adam ont été plus fructueux. Matt a amené des t-shirts avec le tourbillon, en bleu cette année, avec « debian/rules » écrit dans le dos (nous avions aussi un carton de chemises beiges avec un Tux sur l'avant avec l'aimable autorisation de TinyApps.org), des autocollants Debian et des badges. Le succès a été énorme comme toujours. Adam a fait un travail phénoménal en fournissant des CD. Ils sont aussi partis comme des petits pains.

Il y a eu une petite erreur de calcul, car je lui avais demandé d'amener beaucoup de CD d'installation par le réseau de Sarge avec la version bêta 2 du nouvel installateur. Mon raisonnement était que, comme la plainte habituelle est que « Debian est trop difficile à installer », les gens seraient très intéressés par l'essai du nouvel installateur. Mais il s'est révélé que les gens étaient plus intéressés par l'ensemble des sept CD de Woody ce qui nous a tous surpris. Tous ces efforts nous ont rapporté plus de deux mille dollars pour le projet, une augmentation substantielle depuis l'année dernière.

Une fois encore, Sun nous a prêté un ordinateur, et une fois encore, nous avons eu du mal à installer Debian dessus (mais pour une raison différente de la fois dernière). Nous avons abandonné et montré Debian sur nos ordinateurs portables. Phil avait aussi un IPaq qui avait l'air vraiment bien. De plus sur le stand de KDE, les démonstrations de KDE étaient faites sur des machines Debian, et notre distribution préférée se trouvait également disséminée sur d'autres stands.

Visiteurs

L'année dernière, le grand événement qui avait attiré les gens d'autres distributions vers nous était la banqueroute de Mandrakes. Cette année c'était le recentrage de Red Hat sur leur distribution. Je comprends maintenant leurs raisons (et je ne dis pas simplement cela parce que on m'a fait cadeau d'un gilet pour avoir assisté à la présentation des certificats d'ingénieur Red Hat) mais beaucoup de leurs clients et de leurs partisans s'inquiètent et Debian semble être une option tentante pour ces personnes. Par dessus tout, j'étais impressionné par la connaissance plus profonde que les gens avaient des différentes distributions. Bon, j'ai bien eu quelqu'un qui m'a demandé « Qu'est-ce qu'une distribution Linux ? », mais c'était le seul. Debian semble jouir d'une reconnaissance bien meilleure maintenant. Même des novices souhaitent utiliser Debian. Je pensais devoir les avertir, « Êtes-vous sûr ? Debian n'est pas la distribution la plus conviviale. » mais non, ils voulaient Debian. Une grand partie de cette publicité est due aux distributions commerciales comme LibraNet, Lindows, et Xandros ainsi qu'aux CD directs comme Knoppix et Morphix qui sont basés sur Debian.

Vendredi, j'ai été interrogé par la radio SYS-CON et peut-être que j'écrirai un article sur Debian pour le magazine Linuxworld qu'ils publient. L'entretien c'est bien passé. Je n'ai pas trop marmonné ni péroré. J'ai laissé tomber la plupart des principes du logiciel libre selon Debian et du contrat social, car ce n'est pas très captivant, mais j'ai bien mentionné les parties les plus importantes.

Résumé

L'année prochaine, la manifestation quittera New York pour Boston, il s'agissait donc peut-être de ma dernière en tant qu'exposant, mais j'ai passé du bon temps et rencontré beaucoup de personnes intéressantes. Être remercié par des utilisateurs de Debian satisfaits vaut vraiment la peine de faire tout ce travail.

J'aimerais personnellement remercier tous les développeurs et les volontaires qui ont tenu le stand, About Debian, BSide Internet Media, The Computer Depot, la dame aux crêpes, DebianVendor.org, Innovation Software Group linux-cd.com, Linux Central, le chauffeur de taxi pakistanais avec qui j'ai eu une discussion intéressante sur les similitudes entre l'islam et l'hindouisme même si nous en avons oublié le Javits center, Red Hat (ha ! ha !), The Sphere, Sun, SYS-CON Media, tinyapps.org, et beaucoup d'autres personnes ou entreprises qui nous ont aidés et que je pourrais oublier de mentionner à cause de ma mémoire défaillante.

Jaldhar H. Vyas