[ précédent ] [ Table des matières ] [ 1 ] [ 2 ] [ suivant ]

Notes de Publication pour Debian GNU/Linux 2.2 (`potato'), ARM
Chapitre 1 - Ce qu'il y a de nouveau dans Debian GNU/Linux 2.2


[La version la plus récente de ce document est toujours disponible à http://www.debian.org/releases/2.2/arm/release-notes/. Si votre version a plus d'un mois, vous pourriez certainement la télécharger.]

La version précédente de Debian, Debian GNU/Linux 2.1, incluait 4 architectures officiellement supportées : Intel x86 ("i386"), Motorola 680x0 ("m68k"), Alpha ("alpha") et SPARC ("sparc"). Dans cette nouvelle version, nous avons introduit 2 architectures supplémentaires : PowerPC ("powerpc") et ARM ("arm"). Vous pouvez trouver plus d'informations sur l'état des portages et des informations spécifiques au portage spécifique à votre architecture sur les pages web de portages Debian.

Ceci est la première version officielle de Debian GNU/Linux pour l'architecture ARM. Nous pensons qu'elle a suffisamment fait ses preuves pour être publiée. Cependant, comme elle n'a pas pu encore être utilisée à grande échelle comme les autres architectures, il se peut que vous rencontriez l'un ou l'autre bogue. S'il vous plaît, utilisez notre système de suivi des bogues pour nous rapporter vos problèmes; assurez-vous de mentionner le fait que le bogue a lieu sur la plate-forme arm.

L'installation de ce portage requiert probablement plus d'expertise et de connaissances que les autre ports. Attendez-vous à ce que la documentation pour ce port soit un peu spartiate.

Debian GNU/Linux 2.2 pour l'architecture ARM est fourni avec le noyau 2.2.19. La série de noyau 2.2 est une nouvelle génération de noyaux qui introduisent des changements de valeur aussi bien dans le noyau que dans les programmes basés sur les fonctionnalités du noyau, tout comme une série impressionnante de pilotes de nouveaux matériels et de nombreuses corrections de bogues pour les pilotes existants.


1.1 Qu'y a-t-il de neuf dans le Système d'installation ?

Les paquets boot-floppies et debian-cd ont bénéficié d'un certain nombre d'améliorations par rapport à Debian 2.1. Il y a eu des amélioration significatives dans le support de l'installation réseau, comme par exemple le support de configuration DHCP. Plus d'architectures supportent maintenant l'installation via une console série.

L'ancien système de sélection des tâches et des profils a été remplacé par les "meta-paquets" Debian (paquets dont la seule fonction est de dépendre d'autres paquets) et une interface appelée tasksel. Cela signifie que les tâches peuvent être utilisées à n'importe quel moment (pas uniquement à l'installation) et peuvent être conservées au moment des mises à jour de version.

La configuration "post-redémarrage", qui était auparavant exécutée par une série de scripts shell, est maintenant gérée par le paquet base-config, qui utilise debconf. Il est probable que pour la prochaine version majeure de Debian, debconf deviennent l'interface principale par laquelle les utilisateurs interagissent avec le système durant l'installation et la configuration.


1.2 Ce qu'il y a de nouveau dans la distribution

Toutes les architectures Debian sont maintenant basées sur la version 2.1.3 de la bibliothèque C GNU. Bien que cette nouvelle glibc rendait les paquets instables avec la précédente version, elle maintenait la compatibilité avec les anciens paquets compilés pour glibc 2.0 par Debian GNU/Linux versions 2.1 et 2.0, et pratiquement toute la compatibilité avec les sources plus anciennes.

Dans cette version, la plupart des utilitaires basiques du système a commencé à utiliser PAM, les Module d'Authentification Enfichables (Pluggable Authentication Modules), qui fournissent aux administrateurs systèmes une méthode puissante de contrôle d'accès au système et d'identification. PAM permet d'administrer l'identification et la gestion des comptes à partir d'un point central. Si vous désirez changer de programmes d'authentification pour un schéma différent (par ex., OPIE, Kerberos, etc.), vous avez uniquement besoin de modifier les fichiers de configuration PAM de ces programmes, au lieu de recompiler tout le programme lui-même.

Cette version 2.2 est la première version de Debian qui inclut un support complet pour les utilisateurs japonais, qui devaient, jusqu'à présent, utiliser les paquets supplémentaires Debian JP, pour profiter du support de caractères multi-octets. En supplément, nous avons augmenté le niveau d'internationalisation et amélioré le support de la plupart des langues non latines.

Le nombre de paquets que notre distribution principale inclut maintenant tourne aux environs de 3350, augmentant ainsi le nombre de paquets de 50%, comme d'habitude.

La version 2.2 fournit aussi des mises à jour de programmes et de bibliothèques importantes, comme XFree86 3.3.6, Perl 5.005.03, GCC 2.95.2, PAM 0.72, GTK+/GLib 1.2.7, GNOME 1.0.56, ncurses 5.0, teTeX 1.0.6, GNU Emacs 20.7, XEmacs 21.1.10, S-Lang 1.3.9, GGI 1.99.2 et beaucoup d'autres.

De la même façon que la mise à jour de la version 2.0 à 2.1, la plupart des changements de 2.1 à 2.2 est incrémentale. Un nombre important de nouveaux paquets et de nouvelles versions d'anciens paquets est offert, avec de nombreuses fonctionnalités et corrections de bogues. Le même système de gestion de paquets dpkg+apt est toujours utilisé pour exécuter les mises à jours, et nous avons fait tous les efforts possibles, afin que la transition soit aussi peu douloureuse que possible.

apt, aujourd'hui à sa version 0.3.19, en collaboration avec dpkg, aujourd'hui à sa version 1.6.13, est l'outil d'installation de paquets préféré, vu qu'il supporte de nombreuses sources de paquets différentes (CD-ROM et autre disque amovible, disques durs locaux ou en réseaux, sites internet distants FTP ou HTTP). Il peut être utilisé à partir de la ligne de commande comme apt-get, ou par acquisition de paquet (téléchargement) dans dselect, pour installer un nouveau paquet, ou mettre à jour un ancien paquet, compilés ou sous forme de fichiers source.

La distribution officielle CD-ROM comprend trois CD-ROM de paquets binaires. Le premier CD binaire contient les parties de la section principale ("main") mais il peut aussi inclure une section "non-US/main" également. Les 2 autres CDs contiennent le reste de "main" et de "contrib". Si votre vendeur ajoute (des portions de) "non-free" et/ou "non-US/non-free" au set de CDs, il se peut qu'il y ait plus de CDs. Le premier CD-ROM du set est "bootable", et est en général utilisé pour démarrer de nouvelles installations. Tous les CDs sont "auto-suffisants", ce qui veut dire que vous pouvez insérer n'importe lequel et travailler avec son contenu, sans que vous ayez à insérer les autres. apt-cdrom est utilisé pour gérer des CDs multiples, soit à travers la ligne de commande, soit par un accès à apt à travers dselect.

De la même façon, il y a trois CDs de sources, le premier desquels peut éventuellement inclure les sources non-US/main. (Note: certains sites peuvent offrir à la fois le CD #1 US & non-US, ce qui nous fait un total de 4).


[ précédent ] [ Table des matières ] [ 1 ] [ 2 ] [ suivant ]

Notes de Publication pour Debian GNU/Linux 2.2 (`potato'), ARM

$Id: release-notes.fr.sgml,v 1.9 2001/01/29 17:52:29 ericvb Exp $
Josip Rodin, Bob Hilliard, Adam Di Carlo, Anne Bezemer
debian-doc@lists.debian.org
Traduction d'Eric Van Buggenhaut Eric.VanBuggenhaut@AdValvas.be
et Christophe Martin Christophe.Martin@univ-brest.fr