Le projet de traduction de descriptions de Debian — DDTP

Le projet de traduction des descriptions de Debian, Debian Description Translation Project, DDTP, (qui a été implanté par Michael Bramer) a pour but de fournir des descriptions traduites des paquets et l'infrastructure pour gérer ces traductions. Même s'il existe depuis quelques années déjà, il a été désactivé après une pénétration dans un hôte Debian et n'a actuellement que des fonctions de bases comparé au passé.

Le projet gère :

Le processus de relecture tel qu'il existait dans le passé n'a pas encore été réactivé. La section non libre de l'archive Debian n'est pas traduisible actuellement à cause de possibles problèmes de licence qui interdisent par exemple la traduction et doivent être vérifiés avec attention.

Traduire plus de 20 000  descriptions de paquet est un grand défi. Veuillez nous aider à atteindre ce but. Veuillez également lire notre liste des choses à faire sur les problèmes restants.

Interfaces avec le DDTP

Il existe diverses façons de récupérer des descriptions et d'enregistrer des traductions. L'interface originale utilise le courriel pour la communication mais il en existe d'autres.

Comme toutes les interfaces utilisent le dorsal DDTP, vous devez d'abord vous assurer que votre langue est déjà gérée. Ce devrait être le cas pour la plupart des langues. Si cette gestion n'existe pas, veuillez écrire à debian-i18n@lists.debian.org pour que votre langue soit activée. Beaucoup des règles de l'interface par courriel sont aussi valables pour les autres, veuillez vous assurer de les lire correctement.

L'interface par courriels

Pour obtenir une nouvelle description de paquet non traduite pour Sid envoyez simplement un courriel à pdesc@ddtp.debian.net avec le sujet GET n langue, où n est le nombre de descriptions que vous souhaitez récupérer (la limite maximale est de 9) et langue le code de votre langue (par exemple fr ou pt_BR). Vous pouvez également ajouter un point suivi du codage au code de langue pour indiquer au serveur que vos traductions utilisent le codage spécifié. Pour obtenir la description d'un paquet particulier, utilisez GET paquet langue.

Un peu plus tard, vous recevrez un courriel contenant le nombre demandé de descriptions. Elles vous sont désormais réservées et ne peuvent pas être demandées par d'autres personnes intéressées avant que votre verrou n'expire. Traduisez les parties non traduites qui sont marquées par <trans> de chaque fichier joint.

Veuillez noter que le serveur suppose que le codage est fixé pour votre traduction. La langue française utilise par exemple le codage latin1. Si vous préférez un autre codage comme l'UTF-8 vous pouvez l'indiquer en changeant Description-langue: en Description-langue.UTF-8:.

Une fois que vous avez terminé votre tâche, vous devez renvoyer les fichiers traduits à pdesc@ddtp.debian.net. le sujet et le corps du courriel n'importent pas et peuvent être vides. Il est suggéré de marquer chaque fichier attaché comme étant binaire (par exemple base64) car en général la traduction est constituée de deux codages : l'anglais qui est toujours codé en UTF-8, mais la partie traduite ne l'est pas. Si vous envoyez l'attachement en texte, le serveur DDTP pourrait utiliser le fichier avec un mauvais codage. Il est fortement recommandé que vous vérifiez votre traduction dans le DDTP la première fois que vous traduisez avec d'éviter ce genre d'erreurs !

Une fois que vous avez renvoyé votre traduction vous recevrez un courriel de notification, sauf si le sujet de votre courriel contient noguide. nothing est une autre commande que le serveur comprend, elle peut être utilisée comme sujet des courriels que vous envoyez au serveur.

L'interface sur la Toile

En plus de l'interface officielle par courriel, il existe aussi une belle interface sur la Toile appelée DDTSS et écrite par Martijn van Oosterhout, elle essaye de simplifier le travail de traduction et de relecture.

Aperçu

Elle gère toutes les capacités de l'interface par courriels et permet en plus la relecture. Elle gère une configuration personnalisée pour chaque équipe de langue afin que chaque équipe puisse décider du nombre de relectures nécessaires pour qu'une description soit transférée au DDTP. Il est également possible de demander une autorisation d'utilisation afin que seul un groupe restreint de personnes puisse réaliser certaines actions. De plus, vous n'avez pas à vous soucier du codage, le DDTSS le fait pour vous.

Propriétés par défaut actuelles 

nombre de relectures :
3
langues gérées :
toutes celles du DDTP ;
autorisation d'utilisation :
aucune, ouvert à tous

Il est possible d'indiquer une liste de mots par défaut pour une langue. Elle est utilisée pour fournir des traductions par défaut via des astuces. Cette liste est disponible par un lien au bas de la page de la langue.

Flux

Le DDTSS fournit les objets suivants pour toutes les langues :

Traductions en attente

Une liste de traductions en attente. Ce sont des descriptions qui peuvent être choisies librement pour être traduites par l'utilisateur. Cela ressemble à :

exim4 (priorité 52)
exim4-config (priorité 52)
ibrazilian (priorité 47, prise)
postgresql-client (priorité 47)
postgresql-contrib (priorité 47)
grap (priorité 45)

Une équipe de langue devrait essayer de traduire d'abord les paquets avec une priorité haute (elle est calculée à partir de la catégorie, par exemple essentiel, de base, ...). Les paquets sont triés pour cela.

Les descriptions marquées prises sont déjà réservées par un utilisateur et ne peuvent pas être sélectionnées pendant au plus 15 minutes. S'il n'y a pas d'enregistrement pendant cette période, elles sont à nouveau marquées libres.

Une description doit être complètement traduite avant que l'interface ne l'accepte. Aussi, veuillez vous assurer que vous savez traduire tout le texte avant de commencer. Choisissez Soumettre pour ajouter votre traduction et Abandonner si vous décidez de ne pas la traduire. Il est aussi possible que vous ayez de la chance et qu'une traduction pour une version précédente du modèle anglais existe avec une liste des différences entre les descriptions anglaises que vous devrez intégrer à votre traduction. Vous pouvez copier et coller cette ancienne traduction à partir de la partie basse de la page et la mettre à jour en fonction.

Pour éviter des fluctuations étranges de la largeur du texte, il est suggéré de ne pas passer à la ligne manuellement à moins que ce ne soit nécessaire (comme pour les listes). Les lignes sont coupées automatiquement. Rappelez-vous qu'un utilisateur peut ajouter ou supprimer de petites parties pendant la relecture ce qui pourrait entraîner des longueurs de lignes incohérentes. De plus corriger cela rend les différences créées par les relectures plus difficiles à lire.

Il est aussi possible de sélectionner des paquets préférés par leur nom. C'est utile pour traduire un ensemble de paquets similaires, tel que manpages-de, manpages-es, pour pouvoir copier et coller les traductions précédentes.

Même les paquets déjà traduits peuvent être à nouveau récupérés de cette façon pour les améliorer (veuillez noter que la fonctionnalité actuelle du DDTP est bogué, aussi veuillez éviter de l'utiliser si possible pour le moment).

Relectures en attente

Une liste des descriptions traduites qui a toujours besoin d'être relue. Cette liste peut ressemble à ceci :

 1. aspell-es (doit être relu, l'a été 1 fois)
 2. bookmarks (doit être relu pour la première fois)
 3. doc-linux-ja-html (doit être relu pour la première fois)
 4. doc-linux-ja-text (doit être relu pour la première fois)
 5. gnome-menus (doit être relu pour la première fois)
 6. geany (doit être relu, l'a été 2 fois)
 7. initramfs-tools (doit être relu pour la première fois)
 8. inn2 (doit être relu pour la première fois)

Il existe les drapeaux suivants :

doit être relu pour la première fois
La version actuelle de cette traduction n'a pas encore été relue une seule fois.
doit être relu
La version actuelle de cette traduction doit être encore relue, mais elle l'a déjà été au moins une fois.
relu
Cette description a été relue sans être corrigée par l'utilisateur. D'autre utilisateurs doivent la relire.
détenteur
Cette description a été traduite ou modifiée pendant la relecture d'un utilisateur. D'autres utilisateurs doivent la relire.

Si une relecture avec des corrections a déjà eue lieu vous obtiendrez une belle liste des différences en couleurs qui montre les modifications de la dernière relecture après avoir sélectionné le paquet.

Traduit récemment

Une liste des descriptions transférées au DDTP. Au maximum dix paquets avec leur date du transfert sont listés.

L'interface d'internationalisation

Il existe des prévisions d'implantation d'un nouvel environnement pour aider à la traduction de divers documents dans Debian, comme les fichiers PO et les modèles Debconf. Il devrait aussi gérer les descriptions de paquets à un moment. Lorsqu'il sera actif et fonctionnera correctement, le DDTP actuel et ses interfaces seront arrêtés.

Cet environnement est basé sur Pootle. C'est un projet du camp d'été de codage de Google.

Règles usuelles de traduction

Il est important de ne pas modifier les descriptions anglaises pendant la traduction. Si vous y trouvez des erreurs vous devez remplir un rapport de bogue contre le paquet correspondant, veuillez lire Comment signaler un bogue dans Debian pour plus d'informations.

Traduisez les parties non traduites de chaque attachement qui sont marquées <trans>. Il est important de ne pas modifier de lignes ne contenant qu'un point dans la première colonne. Ce sont des séparateurs de paragraphe et ils ne sont pas visibles dans les interfaces à Apt.

Les paragraphes déjà traduits réutilisent soit d'autres descriptions soit une ancienne traduction (ce que indiquent que le paragraphe original en anglais n'a pas été modifié depuis). Si vous modifiez un tel paragraphe, il ne sera pas aussi changé dans les autres descriptions.

Veuillez également noter que chaque équipe de langue a ses propres préférences comme des listes de mots et des styles de citation. Veuillez suivre ces standards aussi proche que possible. Les règles les plus importantes sont publiées ici. Il est conseillé de commencer en relisant des traductions existantes, soit via le DDTSS soit en navigant dans les descriptions dans un système de gestion des paquets comme aptitude, pour vous imprégner des habitudes de traduction. Dans tous les cas, veuillez contacter l'équipe de traduction de Debian en français à debian-l10n-french@lists.debian.org.

Relecture et correction des erreurs

Seul le DDTSS implante actuellement un mode de relecture et il n'envoie au DDTP que les traductions qui ont passé un nombre fixé de relectures.

Après avoir noté des erreurs habituelles de typographie ou d'autre erreurs faciles à corriger comme des problèmes de codage, il est possible d'outrepasser tout processus de relecture et de corriger cela pour tous les paquets en utilisant un script. Il est suggéré que seul un coordinateur de traduction de confiance collecte tous ces problèmes et applique le script.

Étant donné que la relecture peut prendre beaucoup de temps (en particulier si seule de petits problèmes sont corrigés constamment), il peut être intéressant d'ignorer ces erreurs de typographies et ces incohérences simples pendant la relecture et de vérifier tous ces problèmes ultérieurement. Cela accélère la relecture et permet d'appliquer ces corrections à toutes les descriptions ensuite.

Utilisation des traductions

Une gestion correcte des descriptions de paquets traduites est disponible depuis le paquet Apt de Lenny. Avec ce paquet, tout utilisateur peut lire les descriptions dans sa langue préférée avec tous les programmes qui utilisent Apt, dont apt-cache, aptitude, synaptic et divers autres.

Apt télécharge des fichiers Translation-langue sur les miroirs Debian. Elles ne sont disponibles que pour Lenny et les distributions suivantes. Ces fichiers sont situés sur les miroirs à dists/main/sid/i18n/.

Il est également possible de désactiver l'utilisation des traductions. Pour cela, il suffit d'ajouter

APT::Acquire::Translation "none";

à /etc/apt/apt.conf. À la place de none, vous pouvez également indiquer un code de langue pour utiliser les traductions dans la langue indiquée.

À faire

Bien qu'il y ait certains progrès pour le DDTP, il y a toujours beaucoup à faire :