Chapitre 5. Logiciels disponibles sur un système Debian

Table des matières

5.1. Quelles sont les applications et les logiciels de développement disponibles sous Debian GNU/Linux ?
5.2. Qui a écrit tous ces logiciels ?
5.3. Comment puis-je obtenir la liste de tous les programmes qui ont été empaquetés pour Debian ?
5.4. Comment puis-je installer un environnement de développeur pour construire des paquets ?
5.5. Que manque-t-il dans Debian GNU/Linux ?
5.6. Pourquoi est-ce que j'obtiens le message « ld: cannot find -lfoo » quand je compile un programme ? Pourquoi n'y a-t-il pas de fichier libfoo.so dans les paquets de bibliothèque Debian ?
5.7. Comment Debian gère-t-elle Java ?
5.8. Comment puis-je vérifier que je suis sur un système Debian et connaître sa version ?
5.9. Comment Debian gère-t-elle les langues non anglophones ?
5.10. Où sont les programmes qmail, ezmlm et djbdns ?
5.11. Où y a-t-il un lecteur pour Flash (SWF) ?
5.12. Où est Google Earth ?
5.13. Où est le logiciel de VoIP ?
5.14. J'ai une carte réseau sans-fil qui ne fonctionne pas avec Linux. Que dois-je faire ?

5.1. Quelles sont les applications et les logiciels de développement disponibles sous Debian GNU/Linux ?

Comme pour la plupart des distributions Linux, Debian GNU/Linux fournit :

  • la majorité des applications GNU pour le développement de logiciels, de manipulation de fichiers et de traitement de textes, y compris GCC, g++, make, texinfo, Emacs, le shell Bash et de nombreux utilitaires améliorés d'Unix ;

  • Perl, Python, Tcl/Tk, différents programmes apparentés, des modules et des bibliothèques pour chacun d'eux ;

  • TeX (LaTeX) et Lyx, dvips, Ghostscript ;

  • le système de fenêtrage Xorg, qui fournit pour Linux une interface utilisateur graphique gérée en réseau et de nombreuses applications X comme les environnements de bureau GNOME, KDE et Xfce ;

  • un ensemble complet d'applications réseau, incluant des serveurs pour les protocoles Internet, tels que HTTP (WWW), FTP, NNTP (groupes de discussion), SMTP et POP (courrier) et DNS (serveur de noms), des bases de données relationnelles comme PostgreSQL ou MyQSL, des navigateurs web incluant les divers produits Mozilla ;

  • un ensemble complet d'applications de bureautique, incluant la suite LibreOffice, Gnumeric et d'autres tableurs, des éditeurs WYSIWYG (« What You See Is What You Get », c'est-à-dire « vous obtenez ce que vous voyez »), des calendriers.

Plus de 57200 paquets, allant des serveurs aux lecteurs de nouvelles, aux gestionnaires de son, aux programmes de fax, aux bases de données et aux tableurs, aux programmes de traitement d'image, de communication, de réseau, aux outils de courrier, aux serveurs web, et même des programmes de radio amateur sont inclus dans la distribution. 930 autres suites logicielles sont disponibles sous forme de paquets Debian, mais ne font pas formellement partie de Debian à cause de leurs licences restrictives.

5.2. Qui a écrit tous ces logiciels ?

Pour chaque paquet les auteurs des programmes sont indiqués dans le fichier /usr/share/doc/PAQUET/copyright, où PAQUET doit être substitué par le nom du paquet.

Les responsables qui ont créé le paquet de ce logiciel pour le système Debian GNU/Linux sont listés dans le fichier de contrôle Debian (voir Section 7.4, « Qu'est ce qu'un fichier de contrôle ? ») présent dans tous les paquets. Le changelog Debian, disponible à /usr/share/doc/PAQUET/changelog.Debian.gz, mentionne aussi les personnes qui ont travaillé au paquetage Debian.

5.3. Comment puis-je obtenir la liste de tous les programmes qui ont été empaquetés pour Debian ?

Une liste complète est disponible sur n'importe quel miroir Debian, dans le fichier indices/Maintainers. Ce fichier contient le nom des paquets et les noms et adresses électroniques de leurs responsables respectifs.

L'interface web pour les paquets Debian regroupe de façon pratique les paquets de l'archive Debian dans une trentaine de sections.

5.4. Comment puis-je installer un environnement de développeur pour construire des paquets ?

Si vous voulez construire des paquets pour votre système Debian, vous aurez besoin d'un environnement de développement basique, comprenant un compilateur C/C++ et quelques autres paquets essentiels. Afin d'installer cet environnement, vous avez juste besoin d'installer le build-essential. Ce paquet est un méta-paquet qui dépend des outils standards de développement dont on a besoin pour construire un paquet Debian.

Quelques logiciels peuvent cependant avoir besoin de programmes supplémentaires pour être reconstruits, comprenant les en-têtes de bibliothèque ou des outils additionnels tels que autoconf ou gettext. Debian fournit beaucoup des outils nécessaires pour construire d'autres logiciels en paquets Debian.

Trouver quel logiciel est précisément requis peut, cependant, être embêtant à moins que vous n'ayez l'intention de reconstruire des paquets Debian. Cette dernière tâche est assez facile à faire, puisque les paquets officiels doivent inclure une liste des logiciels additionnels (en plus des paquets dans build-essential) nécessaires pour construire le paquet, connus sous le nom de Build-Dependencies (dépendances pour construire). Pour installer tous les paquets nécessaires à la construction d'un paquet source donné et ensuite construire le-dit paquet source vous pouvez juste lancer :

# apt-get build-dep foo
# apt-get source --build foo

Veuillez noter que si vous voulez construire les noyaux Linux distribués par Debian, vous voudrez également installer le paquet kernel-package. Pour plus d'informations, consultez Section 10.2, « Quel est l'outil fourni par Debian pour construire des noyaux personnalisés ? ».

5.5. Que manque-t-il dans Debian GNU/Linux ?

Il existe une liste de paquets ayant encore besoin d'être empaquetés, les paquets en souffrance et paquets souhaités.

Pour plus d'informations sur l'ajout des choses manquantes, consultez Chapitre 13, Participer au projet Debian.

5.6. Pourquoi est-ce que j'obtiens le message « ld: cannot find -lfoo » quand je compile un programme ? Pourquoi n'y a-t-il pas de fichier libfoo.so dans les paquets de bibliothèque Debian ?

La charte de Debian exige que de tels liens symboliques (sur libfoo.so.x.y.z ou semblable) soient placés dans des paquets séparés, les paquets de développement. Ces paquets sont habituellement appelés libfoo-dev ou libfooX-dev (si la bibliothèque est appelée libfooX où X est un nombre).

5.7. Comment Debian gère-t-elle Java ?

Quelques implémentations libres de la technologie Java sont disponibles comme paquets Debian, fournissant à la fois des kits de développement Java (JDK) et des environnements d'exécution (Runtime Environment). Vous pouvez écrire, déboguer et lancer des programmes Java en utilisant Debian.

L'exécution d'applets Java nécessite un navigateur web possédant les capacités de les identifier et de les exécuter. Plusieurs navigateurs web disponibles dans Debian, tels que Mozilla ou Konqueror gèrent les greffons Java qui permettent l'exécution des applets Java.

Reportez-vous à la FAQ Java et Debian GNU/Linux pour plus d'informations.

5.8. Comment puis-je vérifier que je suis sur un système Debian et connaître sa version ?

Pour vous assurer que votre système a bien été installé à partir de vrais disques d'installation de Debian, utilisez la commande :

lsb_release -a

Celle-ci affichera le nom de la distribution (dans le champ « Distributor ID ») et la version du système (dans les champs « Release » et « Codename »).Ce qui suit est un exemple lancé dans un système Debian :

$ lsb_release -a
No LSB modules are available.
Distributor ID: Debian
Description:    Debian GNU/Linux 7.4 (wheezy)
Release:    7.4
Codename:   wheezy

Vous pouvez également vérifier l'existence du fichier /etc/debian_version, qui contient une seule ligne donnant le numéro de version, défini par le paquet base-files.

Les utilisateurs devraient se rendre compte, cependant, que le système de Debian est constitué de beaucoup de composants, dont chacun peut être mis à jour (presque) indépendamment. Chaque version de Debian possède un contenu bien défini et invariable. Les mises à jour sont disponibles séparément. Pour avoir sur une ligne la description de l'état d'installation du paquet foo, utilisez la commande dpkg --list foo. Pour une description plus bavarde, utilisez :

dpkg --status foo

Pour voir les versions de tous les paquets installés, lancez :

dpkg -l

Veuillez noter que l'existence sur votre système du programme dpkg prouve que vous devriez pouvoir installer des paquets Debian. Cependant, comme le programme a été porté sur beaucoup d'autres systèmes d'exploitation et d'architectures, ce n'est donc pas une méthode fiable pour déterminer si c'est un système Debian GNU/Linux.

5.9. Comment Debian gère-t-elle les langues non anglophones ?

  • Debian GNU/Linux est distribuée avec des cartes de clavier (keymaps) pour presque deux douzaines de clavier et avec des utilitaires (dans le paquet kbd) pour installer, regarder et modifier ces tables.

    Lors de l'installation, l'utilisateur doit indiquer le clavier qu'il emploiera.

  • Presque tous les logiciels dans Debian gèrent l'encodage UTF-8. Vous devriez considérer comme obsolètes les encodages historiques tels que ISO-8859-1 ou ISO-8859-2.

  • Actuellement, la gestion pour les pages de manuel est fournie en allemand, espagnol, français, hongrois, italien, japonais, coréen, hollandais, polonais, portugais, russe, turc et chinois grâce au paquet manpages-LANG (où LANG est constitué des deux lettres du code ISO du pays). Pour accéder à une page de manuel NLS, l'utilisateur doit positionner la variable d'environnement LC_MESSAGES correctement.

    Par exemple, dans le cas des pages de manuel en français, LC_MESSAGES doit être positionnée à « french ». Le programme man recherchera alors les pages de manuel en français sous /usr/share/man/fr/.

5.10. Où sont les programmes qmail, ezmlm et djbdns ?

Dan J. Bernstein publiait tous les logiciels qu'il développe avec une licence restrictive qui n'autorisait pas à modifier les binaires distribués. Cependant, en novembre 2007, Bernstein a déclaré : « [...] j'ai décidé de mettre tous mes programmes futurs et [...] passés dans le domaine public. » Consultez la FAQ des distributeurs pour les termes de sa distribution.

À l'heure où nous écrivons (mars 2016), ezmlm-idx n'est disponible que dans experimental (mlmmj est identique et inclus dans Debian Jessie), djbdns n'est disponible que dans Sid (unstable), voir le bogue n° 516394 et le bogue n° 796118 pour des détails et voir le paquet dbndns pour un équivalent alternatif ; le programme publicfile n'est pas encore libre, un paquet publicfile-installer est disponible depuis la section contrib de Debian.

D'autres paquets de Dan J. Bernstein (qmail, daemontools, ucspi-tcp) sont fournis dans Debian.

5.11. Où y a-t-il un lecteur pour Flash (SWF) ?

Debian contient gnash et swfdec : 2 lecteurs libres de vidéos SWF.

5.12. Où est Google Earth ?

Google Earth, disponible pour GNU/Linux à partir du site web de Google, n'est non seulement pas un logiciel libre, mais est complètement non distribuable par un tiers. Cependant, googleearth-package (dans la section contrib) peut aider à utiliser ce logiciel.

5.13. Où est le logiciel de VoIP ?

Deux protocoles ouverts principaux sont utilisés pour la voix sur IP : SIP et H.323. Les deux sont implémentés par une large variété de programmes dans la section main de Debian. ekiga est l'un des clients les plus populaires.

5.14. J'ai une carte réseau sans-fil qui ne fonctionne pas avec Linux. Que dois-je faire ?

Achetez-en une qui fonctionne. :-)

Autrement, utilisez ndiswrapper pour utiliser un pilote pour Windows (si vous en avez un) avec votre système Linux. Consultez la page ndiswrapper du Wiki Debian pour plus d'informations.