Chapitre 2. Nouveautés de Debian 11

Table des matières

2.1. Architectures prises en charge
2.2. Quoi de neuf dans la distribution ?
2.2.1. Environnements de bureau et paquets populaires
2.2.2. Imprimer et scanner sans pilote
2.2.3. Nouvelle commande générique open
2.2.4. Control groups v2
2.2.5. Journal persistant de systemd
2.2.6. Nouvelle méthode de saisie pour Fcitx 5
2.2.7. Nouveautés du mélange Debian Med
2.2.8. Prise en charge de exFAT par le noyau
2.2.9. Améliorations des traductions des pages de manuel
2.2.10. Amélioration de la prise en charge des systèmes d'initialisation alternatifs

Le wiki contient plus de renseignements à ce sujet.

2.1. Architectures prises en charge

Voici ci-dessous la liste des architectures officiellement prises en charge par Debian 11 :

  • PC 32 bits (i386) et PC 64 bits (amd64)

  • ARM 64 bits (arm64)

  • ARM EABI (armel)

  • ARMv7 (ARM avec unité de calcul flottant, armhf)

  • MIPS petit-boutiste (mipsel)

  • MIPS 64 bits petit-boutiste (mips64el)

  • PowerPC 64 bits petit-boutiste (ppc64el)

  • IBM System z (s390x)

Vous pouvez en savoir plus sur l'état des portages et les renseignements spécifiques en consultant les pages web sur les portages Debian.

2.2. Quoi de neuf dans la distribution ?

Cette nouvelle version de Debian propose plus de logiciels que la version précédente, Buster ; la distribution inclut plus de 11294 nouveaux paquets, pour un total de plus de 59551 paquets. La plupart des logiciels de la distribution ont été mis à jour : plus de 42821 paquets logiciels (ce qui représente 72 % des paquets de la distribution Buster). Un nombre significatif de paquets (plus de 9519, soit 16 % des paquets de Buster) ont également été supprimés de la distribution pour diverses raisons. Vous ne verrez pas de mise à jour pour ces paquets et ils seront indiqués comme « obsolètes » dans les interfaces de gestion des paquets ; consultez pour cela Section 4.8, « Paquets obsolètes ».

2.2.1. Environnements de bureau et paquets populaires

Debian fournit à nouveau plusieurs applications et environnements de bureau. Entre autres, sont maintenant inclus GNOME 3.38, KDE Plasma 5.20, LXDE 11, LXQt 0.16, MATE 1.24, et Xfce 4.16.

Des applications ont également été mises à jour comme les suites bureautiques :

  • LibreOffice est mis à jour vers la version 7.0 ;

  • Calligra est mis à jour vers la version 3.2.

  • GNUcash est mis à jour vers la version 4.4 ;

Parmi de nombreuses autres mises à jour, cette publication inclut également celles des logiciels suivants :

PaquetVersion dans Buster (Debian 10)Version dans Bullseye (Debian 11)
Apache2.4.382.4.48
Serveur DNS BIND9.119.16
Cryptsetup2.12.3
Dovecot MTA2.3.42.3.13
Emacs26.127.1
Serveur de messagerie Exim4.924.94
Collection de compilateurs GNU comme compilateur par défaut8.310.2
GIMP2.10.82.10.22
GnuPG2.2.122.2.27
Inkscape0.92.41.0.2
Bibliothèque C GNU2.282.31
lighttpd1.4.531.4.59
Image du noyau LinuxSérie 4.19Série 5.10
Chaîne de compilation LLVM/Clang6.0.1 et 7.0.1 (par défaut)9.0.1 et 11.0.1 (par défaut)
MariaDB10.310.5
Nginx1.141.18
OpenJDK1111
OpenSSH7.9p18.4p1
Perl5.285.32
PHP7.37.4
Postfix MTA3.43.5
PostgreSQL1113
Python 33.7.33.9.1
Rustc1.41 (1.34 pour armel)1.48
Samba4.94.13
Vim8.18.2

2.2.2. Imprimer et scanner sans pilote

Imprimer avec CUPS et scanner avec SANE devient possible sans aucun pilote spécifique au matériel (et souvent non libre), en particulier dans le cas des périphériques fabriqués ces cinq dernières années.

2.2.2.1. Imprimer sans pilote avec CUPS

Les imprimantes récentes, sans fil ou connectées par Ethernet, peuvent déjà utiliser l'impression sans pilote implémentée dans CUPS par cups-filter, comme cela était décrit dans les notes de publication pour Buster. Debian 11 « Bullseye » fournit le nouveau paquet ipp-usb, recommandé par cups-daemon et utilise le protocole IPP-over-USB. Ce dernier est indépendant du fabriquant et pris en charge par de nombreuses imprimantes récentes. Cela permet à un périphérique USB d'être vu comme un périphérique réseau, étendant l'impression sans pilote aux imprimantes USB. Plus de détails sont disponibles sur le wiki.

Le fichier de service systemd inclus dans le paquet ipp-usb démarre le démon ipp-usb lorsqu'une imprimante USB est branchée, la rendant ainsi disponible pour l'impression. Par défaut, elle devrait être configurée automatiquement par cups-browsed. Sinon, une configuration manuelle de la file d'attente d'impression sans pilote peut être nécessaire.

2.2.2.2. Scanner sans pilote avec SANE

Le dorsal officiel de SANE pour la numérisation sans pilote est fourni par sane-escl du paquet libsane1. Un autre dorsal, sane-airscan, est développé indépendamment. Ces deux dorsaux utilisent le protocole eSCL, mais sane-airscan peut aussi utiliser le protocole WSD. Il est conseillé d'installer les deux paquets pour avoir ces deux dorsaux à disposition.

eSCL et WSD sont tous les deux des protocoles réseau. En conséquence, ils fonctionneront sur une connexion USB si le périphérique utilise IPP-over-USB (voir ci-dessus). Veuillez noter que le paquet libsane1 recommande ipp-usb dans ses dépendances. Cela permet de configurer automatiquement les périphériques concernés pour utiliser un dorsal sans pilote lors de la connexion par USB.

2.2.3. Nouvelle commande générique open

Une nouvelle commande open est maintenant disponible comme alias des commandes xdg-open (par défaut) ou run-mailcap. Le choix de l'une ou l'autre se configure grâce au système update-alternatives(1). Cela est destiné à une utilisation interactive en ligne de commande pour ouvrir les fichiers avec leur application par défaut. Et cette dernière peut tout à fait être une application graphique.

2.2.4. Control groups v2

Dans Debian Bullseye, systemd utilise control groups v2 (cgroupv2) par défaut. Cela procure une hiérarchie unifiée du contrôle des ressources. Des paramètres de la ligne de commande du noyau sont disponibles pour activer à nouveau les anciens cgroups si nécessaire. Consultez les notes pour OpenStack dans la Section 5.1.9, « OpenStack et les cgroups v1 ».

2.2.5. Journal persistant de systemd

Dans Debian Bullseye, la fonctionnalité de journal persistant est activée par défaut dans systemd, et les journaux sont enregistrés dans /var/log/journal/. Consultez la page de manuel systemd-journald.service(8) pour plus de détails. Veuillez noter que, sur Debian, les journaux sont lisibles par les membres du groupe adm en plus du groupe systemd-journal.

Cela ne devrait interférer avec aucun autre système de journalisation traditionnel comme rsyslog, mais les utilisateurs qui ne dépendent pas d'une fonctionnalité particulière d'un de ces autres systèmes pourraient vouloir n'utiliser que journal de systemd.

2.2.6. Nouvelle méthode de saisie pour Fcitx 5

Fcitx 5 est une méthode de saisie pour le chinois, le japonais, le coréen et d'autres langues. C'est le successeur de Fcitx 4, disponible dans Buster. Cette nouvelle version prend en charge Wayland et possède une meilleure prise en charge des extensions. Plus d'informations ainsi qu'un guide d'aide à la migration sont disponibles sur le wiki.

2.2.7. Nouveautés du mélange Debian Med

L'équipe Debian Med a participé à la recherche sur le COVID-19 en empaquetant des logiciels d'aide à la recherche sur les séquences du virus et des outils utilisés en épidémiologie. Le travail sera poursuivi pendant le prochain cycle de publication, en se concentrant sur les outils d'apprentissage automatiques utilisés dans ces deux champs de recherche.

En plus de l'ajout de nouveaux paquets dans les domaines des sciences de la vie et de la médecine, de plus en plus de paquets possèdent maintenant la prise en charge de l'intégration continue.

Une série d'applications, dont la performance est importante, bénéficie maintenant de SIMD Everywhere. Cette bibliothèque permet aux paquets d'être disponibles sur un plus grand nombre d'architectures prises en charge par Debian (en particulier arm64) tout en conservant le bénéfice des performances amené par les processeurs prenant en charge les extensions vectorielles, comme AVX sur amd64 ou NEON sur arm64.

Pour installer les paquets maintenus par l'équipe Debian Med, il suffit d'installer les méta-paquets appelés med-*. Ceux-ci sont en version 3.6.x pour Debian Bullseye. Vous pouvez aussi consulter les pages des métapaquets Debian Med pour avoir un aperçu de l'étendue des logiciels de médecine et de biologie dans Debian.

2.2.8. Prise en charge de exFAT par le noyau

Bullseye est la première publication incluant une prise en charge du système de fichiers exFAT, et utilisant cette dernière par défaut pour monter les systèmes de fichiers exFAT. Il n'est donc plus nécessaire d'utiliser l'implémentation filesystem-in-userspace (système de fichiers dans l'espace utilisateur) fournie par le paquet exfat-fuse. Pour continuer à utiliser l'implémentation filesystem-in-userspace, il est nécessaire d'utiliser explicitement la commande mount.exfat-fuse pour monter un système de fichiers exFAT.

Les outils pour créer et vérifier un système de fichiers exFAT sont disponibles dans le paquet exfatprogs et maintenus par les auteurs de l'implémentation exFAT dans le noyau Linux. Le paquet exfat-utils, fournissant une implémentation indépendante, est toujours disponible mais ne peut pas être installé en parallèle de ce nouveau paquet. Il est recommandé de migrer vers le paquet exfatprogs, tout en prenant garde des options des commandes, qui sont globalement incompatibles.

2.2.9. Améliorations des traductions des pages de manuel

Les traductions des pages de manuel de plusieurs projets, tels que systemd, util-linux, OpenSSH et Mutt ont été grandement améliorées, en particulier en français, espagnol et macédonien. Pour en profiter, vous pouvez installer manpages-xx (où xx est le code de votre langue préférée).

Pendant le cycle de vie de Bullseye, les améliorations de ces traductions seront fournies dans l'archive backports.

2.2.10. Amélioration de la prise en charge des systèmes d'initialisation alternatifs

Le système d'initialisation par défaut de Debian est systemd. Dans Bullseye, de nombreux autres systèmes d'initialisation sont pris en charge (comme l'initialisation à la System-V, ou OpenRC), et la plupart des environnements de bureau fonctionnent maintenant correctement avec ces systèmes alternatifs. Plus de détails sur la manière de changer de système d'initialisation (et où trouver de l'aide pour des problèmes relatifs à l'exécution d'autres systèmes que systemd) sont disponibles sur le wiki de Debian.