Chapitre 3. Choisir une distribution de Debian

Table des matières

3.1. Quelle version de Debian (stable/testing/unstable) me convient le mieux ?
3.1.1. Vous m'avez demandé d'installer stable, mais en stable tel et tel matériel ne sont pas détectés ou ne fonctionnent pas. Que dois-je faire ?
3.1.2. Y aura-t-il des différences de versions des paquets entre les différentes distributions ? 
3.1.3. La distribution stable contient des paquets vraiment obsolètes. Regardez Kde, Gnome, Xorg ou même le noyau. Ils sont très anciens. Pourquoi cette situation ?
3.1.4. Et si je désire changer de distribution, puis-je le faire ?
3.1.5. Faut-il installer stable, testing ou unstable ?
3.1.6. Vous parlez de cas où testing est cassée. Qu'entendez-vous par là ?
3.1.7. Pourquoi testing peut-elle être cassée pendant plusieurs mois ? Les correctifs introduits dans unstable n'arrivent-ils pas directement dans testing ?
3.1.8. Du point de vue d'un administrateur, quelle distribution requiert le plus d'attention ?
3.1.9. Que se passe-t-il lors d'une nouvelle publication ?
3.1.10. Je dispose d'une machine de bureau / de serveurs utilisant Debian. Comment savoir quelle distribution j'utilise ?
3.1.11. J'utilise actuellement stable. Puis-je changer pour testing ou unstable ? Si oui, comment ?
3.1.12. J'utilise actuellement testing (bullseye). Que se passera-t-il lors de la prochaine publication ? Utiliserai-je encore testing ou ma machine utilisera la nouvelle distribution stable ?
3.1.13. Cela reste confus pour moi. Que devrais-je installer selon vous ?
3.2. Et à propos de Knoppix, Linux Mint Édition Debian, Ubuntu, et autres ?
3.2.1. Je sais que Knoppix/Linux Mint Édition Debian/Ubuntu/… est basée sur Debian. Donc après l'avoir installée sur disque dur, puis-je utiliser l'outil apt de gestion des paquets ?
3.2.2. J'ai installé Knoppix/Linux Mint Édition Debian/Ubuntu/… sur mon disque dur. Maintenant j'ai un problème. Que faire ?
3.2.3. J'utilise Knoppix/LMDE/Ubuntu/… et maintenant je veux utiliser Debian. Comment puis-je migrer ?

Il existe plusieurs versions de Debian. Choisir la version appropriée est une décision importante. Cette section donne des informations utiles aux utilisateurs désirant choisir la version qui convient le mieux à leurs besoins ; elle répond également aux questions qui peuvent être soulevées lors de ce choix. Il ne s'agit pas de répondre à la question « pourquoi vous devriez choisir Debian ? » mais plutôt « quelle version de Debian ? ».

Pour plus d'informations sur les versions disponibles, consultez Section 6.1, « Combien de distributions de Debian y a-t-il ? ».

3.1. Quelle version de Debian (stable/testing/unstable) me convient le mieux ?

La réponse est un peu compliquée. Cela dépend de ce que vous voulez faire. Une solution serait de demander à un ami qui utilise Debian. Mais cela signifierait que vous ne pouvez pas prendre votre décision de manière indépendante. Vous devriez pouvoir prendre votre décision après la lecture de ce chapitre.

  • Si la sécurité ou la stabilité vous importent par-dessus tout : installez la version stable. Il s'agit du choix favori des utilisateurs.

  • Si vous êtes un nouvel utilisateur installant une machine de bureau, démarrez avec la version stable. Certains logiciels sont un peu anciens, mais c'est l'environnement le moins bogué pour travailler. Vous pourrez basculer vers la version unstable (ou testing) plus récente une fois que vous serez plus en confiance.

  • Si vous êtes un utilisateur d'une machine de bureau avec de l'expérience dans les systèmes d'exploitation et que cela ne vous dérange pas de faire face à des bogues étranges de temps en temps, voire même des plantages complets du système, utilisez unstable. Cette version comporte tous les derniers logiciels et les bogues sont généralement corrigés rapidement.

  • Si vous utilisez un serveur, en particulier avec des contraintes importantes de stabilité ou s'il est connecté à Internet, installez la version stable. Il s'agit de loin du choix le plus sûr et le plus solide.

Les questions suivantes vous donnent, nous l'espérons, plus de détails sur ces choix. Si après avoir lu toute cette FAQ, vous n'arrivez pas à choisir, restez sur le choix de la distribution stable.

3.1.1. Vous m'avez demandé d'installer stable, mais en stable tel et tel matériel ne sont pas détectés ou ne fonctionnent pas. Que dois-je faire ?

Essayez de rechercher sur le web à l'aide d'un moteur de recherche afin de voir si quelqu'un d'autre a été capable de faire fonctionner ce matériel avec stable. La plupart du matériel devrait fonctionner correctement avec stable. Dans le cas où vous avez du matériel à la pointe, il peut ne pas fonctionner avec stable. Dans ce cas, vous pourriez installer ou basculer vers testing ou unstable.

Concernant les ordinateurs portables, https://www.linux-on-laptops.com/ est un très bon site web permettant de savoir si quelqu'un d'autre a fait fonctionner un modèle précis sous Linux. Ce site web n'est pas spécifique à Debian, mais constitue néanmoins une source fantastique. À notre connaissance, il n'existe pas de tel site pour les ordinateurs de bureau.

Une autre option est de demander sur la liste de diffusion debian-user francophone en envoyant un courriel à debian-user-french@lists.debian.org. Il est possible d'envoyer des messages à la liste sans être abonné. Les archives sont disponibles depuis https://lists.debian.org/debian-user-french/. Les informations sur l'abonnement se trouvent au même endroit que les archives. Nous vous invitons fortement à poser vos questions sur la liste de diffusion plutôt que sur irc. En effet, les messages de la liste de diffusion sont archivés, ce qui peut aider les personnes ayant le même problème que le vôtre à trouver la solution.

3.1.2. Y aura-t-il des différences de versions des paquets entre les différentes distributions ? 

Oui. La distribution unstable inclut les versions les plus récentes, mais qui ne sont pas encore suffisamment testées et peuvent donc comporter des bogues.

En revanche, stable contient d'anciennes versions des paquets qui sont ainsi bien éprouvés et sont moins susceptibles de comporter des bogues.

Les paquets dans testing se trouvent entre ces deux extrêmes.

3.1.3. La distribution stable contient des paquets vraiment obsolètes. Regardez Kde, Gnome, Xorg ou même le noyau. Ils sont très anciens. Pourquoi cette situation ?

Il est possible que vous ayez raison. L'âge des paquets dans stable dépend de la date de la publication. Comme il s'écoule généralement plus d'un an entre les publications, vous pouvez penser que stable contient des vieilles versions des paquets. Cependant, ils ont été testés intensivement. On peut raisonnablement dire que ces paquets ne comportent aucun bogue grave connu, ni de trous de sécurité, etc. Les paquets de stable s'intègrent de manière transparente avec les autres paquets de stable. Ces caractéristiques sont très importantes pour les serveurs de production qui doivent fonctionner 24 heures par jour et 7 jours par semaine.

D'un autre côté, les paquets de testing ou unstable peuvent comporter des bogues cachés, des trous de sécurité, etc. De plus, certains de ces paquets peuvent ne pas fonctionner comme prévu. Généralement les personnes travaillant sur un unique ordinateur de bureau préfèrent avoir les paquets les plus récents et les plus modernes. La distribution unstable est la solution pour cette catégorie d'utilisateurs.

Comme vous pouvez le constater, la stabilité et la nouveauté sont les deux extrémités du spectre. Besoin de stabilité ? Utilisez la distribution stable. Si vous voulez travailler avec les paquets les plus récents, alors installez la distribution unstable.

3.1.4. Et si je désire changer de distribution, puis-je le faire ?

Oui, mais il s'agit d'une opération irréversible. Vous pouvez mettre à jour votre système de stable --> testing --> unstable. L'opération en sens inverse est impossible. Soyez bien sûr de votre décision si vous prévoyez d'installer ou de mettre à jour pour unstable.

En fait, si vous êtes un expert, prêt à passer du temps, vraiment prudent et que vous savez ce que vous faites, alors il peut être possible de passer de la distribution unstable vers testing puis vers stable. Les scripts d'installation des paquets ne sont pas prévus pour cela. Donc pendant l'opération, vous pourriez perdre des fichiers de configuration et…

3.1.5. Faut-il installer stable, testing ou unstable ?

Non, car c'est plutôt subjectif. Il n'existe pas de réponse parfaite car cela dépend de vos besoins logiciels, de votre aversion aux risques, et de votre expérience dans la gestion de votre système. Voici quelques conseils :

  • Stable est solide comme le roc. Elle ne casse pas et a une prise en charge complète de la sécurité, mais peut ne pas gérer le matériel le plus récent.

  • Testing a des logiciels plus à jour que Stable et est cassée moins souvent que unstable. Mais lorsque cela arrive, la correction met du temps à être appliquée. Des fois il peut s'agir de plusieurs jours et dans certains cas plusieurs mois. Testing n'a par ailleurs pas de prise en charge permanente de la sécurité.

  • Unstable a les logiciels les plus récents et change beaucoup. Par conséquent, elle peut être cassée à n'importe quel moment. Cependant, les problèmes sont souvent corrigés en quelques jours et cette distribution offre toujours les dernières versions des logiciels empaquetés pour Debian.

Au moment de décider entre testing et unstable, gardez à l'esprit qu'il est par moment préférable de suivre testing plutôt qu'unstable. Un des auteurs de ce document a rencontré ce cas lors de la transition de gcc3 à gcc4. Le paquet labplot était impossible à installer sur une machine unstable car certaines de ses dépendances avaient passé la transition gcc4 et d'autres pas. Au même moment, le paquet de testing était installable sur une machine testing puisque les paquets ayant effectué la transition gcc4 n'avaient pas atteint testing.

3.1.6. Vous parlez de cas où testing est cassée. Qu'entendez-vous par là ?

Parfois, un paquet peut ne pas être installable par les outils de gestion des paquets. Parfois, un paquet peut ne pas être disponible du tout, éventuellement supprimé temporairement en raison de bogues ou de dépendances non résolues. Enfin, un paquet peut s'installer mais ne pas offrir un comportement satisfaisant.

Lorsque cela arrive, on dit que la distribution est cassée (du moins pour ce paquet).

3.1.7. Pourquoi testing peut-elle être cassée pendant plusieurs mois ? Les correctifs introduits dans unstable n'arrivent-ils pas directement dans testing ?

Les corrections de bogues et les améliorations introduites dans la distribution unstable atterrissent dans testing après un certain nombre de jours. Disons que ce seuil est de 5 jours. Les paquets d'unstable arrivent dans testing seulement si aucun bogue critique pour la publication (« RC » pour « Release Critical ») n'est signalé à leur égard. Si un bogue RC est signalé sur un paquet d'unstable, il n'entrera pas dans testing au bout des 5 jours.

En effet, on considère que si le paquet a un problème, celui-ci sera découvert par les utilisateurs d'unstable et sera corrigé avant que le paquet puisse atteindre testing. Cela permet à testing de rester utilisable la plupart du temps. Le concept est génial la plupart du temps, mais les choses ne sont jamais si simples. Examinez par exemple la situation suivante :

  • Vous êtes intéressé par le paquet XYZ.

  • Le 10 juin, la version dans testing est XYZ-3.6 et dans unstable XYZ-3.7.

  • Après 5 jours, XYZ-3.7 migre d'unstable vers testing.

  • Donc le 15 juin, testing et unstable ont toutes deux XYZ-3.7 dans leurs dépôts.

  • Un utilisateur de la distribution testing repère qu'une nouvelle version de XYZ est disponible et met à jour sa version XYZ-3.6 en XYZ-3.7.

  • Le 25 juin, quelqu'un utilisant testing ou unstable découvre un bogue RC dans XYZ-3.7 et le signale dans le BTS.

  • Le responsable de XYZ corrige ce bogue et l'envoie vers unstable le 30 juin. On suppose ici que 5 jours sont nécessaires au responsable pour corriger et envoyer la nouvelle version. Ce chiffre de 5 ne doit pas être pris au pied de la lettre ; il peut être supérieur ou inférieur, suivant la sévérité du bogue RC.

  • Cette nouvelle version arrivée dans unstable, XYZ-3.8 est programmée pour atteindre testing le 5 juillet.

  • Mais le 3 juillet, un autre utilisateur découvre un autre bogue RC dans XYZ-3.8.

  • Considérons que le responsable de XYZ corrige ce nouveau bogue et envoie la nouvelle version en 5 jours.

  • Ainsi le 8 juillet, testing propose XYZ-3.7 alors que unstable propose XYZ-3.9.

  • Cette nouvelle version XYZ-3.9 est reprogrammée pour atteindre testing le 13 juillet.

  • Puisque vous utilisez testing et que XYZ-3.7 est bogué, vous ne pourriez sans doute utiliser XYZ qu'après le 13 juillet. Ainsi vous aurez passé près d'un mois avec une version XYZ cassée.

La situation peut être bien plus compliquée, si par exemple XYZ dépend de 4 autres paquets. Cela peut rendre la distribution testing inutilisable pendant plusieurs mois. Si le scénario ci-dessus est fictif, il peut se produire dans la réalité, même si de tels cas sont rares.

3.1.8. Du point de vue d'un administrateur, quelle distribution requiert le plus d'attention ?

L'une des principales raisons pour laquelle de nombreuses personnes choisissent Debian plutôt que d'autres distributions Linux est qu'elle demande très peu d'administration. Les gens désirent un système qui fonctionne, tout simplement. De manière générale, on peut dire que la distribution stable exige très peu de maintenance alors que testing et unstable demandent une maintenance constante à l'administrateur. Si vous utilisez stable, tout ce dont vous avez à vous soucier est d'appliquer les mises à jour de sécurité. Si vous utilisez testing ou unstable, c'est une bonne idée d'être au courant des nouveaux bogues découverts dans les paquets installés, les correctifs et fonctionnalités introduits, etc.

3.1.9. Que se passe-t-il lors d'une nouvelle publication ?

Cette question ne vous aidera pas à choisir une distribution de Debian, mais vous vous la poserez tôt ou tard.

La distribution stable est actuellement buster ; la prochaine distribution stable s'appelera bullseye. Considérons le cas particulier de ce qui se produira lors de la publication de bullseye comme nouvelle version stable.

  • oldstable = stretch; stable = buster; testing = bullseye; unstable = sid

  • Unstable fait toujours référence à sid, indépendamment du processus de publication.

  • Les paquets migrent continuellement de sid vers testing (c'est-à-dire bullseye). Mais les paquets dans stable (c'est-à-dire buster) restent les mêmes sauf s'il existe des mises à jour de sécurité.

  • Après un certain temps testing est gelée, mais reste appelée testing. À partir de ce moment-là, plus aucun nouveau paquet d'unstable ne peut migrer vers testing, à moins qu'ils corrigent des bogues critiques pour la publication (RC).

  • Lors du gel de testing, tous les correctifs introduits doivent être vérifiés à la main par les membres de l'équipe de publication. Cela permet de s'assurer qu'aucun problème sévère inconnu n'est introduit dans la distribution testing gelée.

  • Le nombre de bogues RC dans la testing gelée est soit réduit à zéro, ou bien les bogues restants sont marqués comme ignorés pour la publication ou reportés à une publication mineure.

  • La « testing gelée », sans bogue RC, sera publiée comme nouvelle version stable. Dans notre exemple, cette nouvelle publication stable sera appelée bullseye.

  • À cette étape, oldstable = buster, stable = bullseye. Les contenus de stable et la testing gelée sont alors identiques.

  • Une nouvelle testing est basée sur l'ancienne testing.

  • Les paquets commencent de nouveau à migrer de sid vers testing. La communauté Debian travaille déjà à préparer la nouvelle publication stable.

3.1.10. Je dispose d'une machine de bureau / de serveurs utilisant Debian. Comment savoir quelle distribution j'utilise ?

Dans la plupart des cas, c'est très simple à savoir. Regardez le contenu du fichier /etc/apt/sources.list. Vous trouverez une entrée similaire à la ligne suivante :

deb http://ftp.us.debian.org/debian/ unstable main contrib

Le troisième champ (« unstable » dans l'exemple ci-dessus) indique quelle distribution le système utilise actuellement.

Vous pouvez également utiliser lsb_release (disponible dans le paquet lsb-release). Si vous exécutez ce programme sur un système utilisant unstable, vous obtiendrez :

$ lsb_release  -a
LSB Version:    core-2.0-noarch:core-3.0-noarch:core-3.1-noarch:core-2.0-ia32:core-3.0-ia32:core-3.1-ia32
Distributor ID: Debian
Description:    Debian GNU/Linux unstable (sid)
Release:    unstable
Codename:   sid

Pourtant, cela n'est pas toujours si facile. Certains systèmes peuvent comporter un fichier sources.list avec plusieurs entrées vers différentes distributions. Cela peut arriver lorsque l'administrateur utilise des paquets depuis différentes distributions. Ce mélange de plusieurs distributions est appelé épinglage (apt-pinning).

3.1.11. J'utilise actuellement stable. Puis-je changer pour testing ou unstable ? Si oui, comment ?

Si vous utilisez actuellement stable, alors le troisième champ du fichier /etc/apt/sources.list sera soit buster, soit stable. Vous devez remplacer cette valeur par le nom de la version que vous voulez utiliser. Si vous voulez utiliser testing, alors remplacez ce troisième champ de /etc/apt/sources.list par testing. Si vous souhaitez utiliser unstable, alors remplacez le troisième champ par unstable.

Actuellement testing est appelée bullseye. Ainsi, si vous remplacez le troisième champ de /etc/apt/sources.list en bullseye, vous utiliserez alors testing. Mais lorsque bullseye deviendra stable, vous continuerez à utiliser bullseye.

Unstable est toujours appelée Sid. Si vous remplacez le troisième champ de /etc/apt/sources.list par sid, vous utiliserez alors unstable.

Actuellement, Debian propose des mises à jour de sécurité pour testing mais pas pour unstable, puisque les correctifs pour unstable sont directement appliqués dans l'archive standard. Ainsi si vous utilisez unstable, assurez-vous d'avoir supprimé dans /etc/apt/sources.list les lignes relatives aux mises à jour de sécurité.

Si des notes de publication sont disponibles pour la distribution vers laquelle vous effectuez la mise à niveau (même si la distribution n'a pas été encore publiée), il serait sage de les consulter car elles peuvent fournir des informations expliquant comment vous devriez procéder à la mise à niveau.

Néanmoins, une fois les changements ci-dessus effectués, vous pouvez exécuter aptitude update puis installer les paquets de votre choix. Notez qu'installer un paquet d'une autre distribution peut déclencher la mise à jour de la moitié de votre système. Si vous installez des paquets individuels, vous finirez avec un système utilisant un mélange de plusieurs distributions.

Dans certaines situations, il vaut mieux effectuer la mise à niveau complète vers la nouvelle distribution en exécutant apt full-upgrade, aptitude safe-upgrade ou aptitude full-upgrade. Lisez les pages de manuel d'apt et d'aptitude pour plus d'informations.

3.1.12. J'utilise actuellement testing (bullseye). Que se passera-t-il lors de la prochaine publication ? Utiliserai-je encore testing ou ma machine utilisera la nouvelle distribution stable ?

Cela dépend des entrées du fichier /etc/apt/sources.list. Si vous utilisez actuellement testing, les entrées sont similaires soit à :

deb http://ftp.us.debian.org/debian/ testing main

soit à :

deb http://ftp.us.debian.org/debian/ bullseye main

Si le troisième champ de /etc/apt/sources.list a pour valeur « testing », alors vous utiliserez testing même après la prochaine publication. Ainsi après la publication de bullseye, vous utiliserez une nouvelle distribution de Debian dotée d'un nouveau nom de code. Les changements peuvent ne pas être visibles au départ mais deviendront évidents dès que les nouveaux paquets d'unstable atteindront la distribution testing.

En revanche, si le troisième champ contient « bullseye », alors vous utiliserez la distribution stable (puisque bullseye sera alors la nouvelle distribution stable).

3.1.13. Cela reste confus pour moi. Que devrais-je installer selon vous ?

Si vous n'êtes pas certain, le meilleur pari est la distribution stable.

3.2. Et à propos de Knoppix, Linux Mint Édition Debian, Ubuntu, et autres ?

Ces distributions ne viennent pas du projet Debian ; elles sont basées sur Debian. Bien qu'il y ait de nombreuses similarités et de points communs, il existe également des différences cruciales.

Toutes ces distributions ont leurs propres avantages et sont appropriées à certains utilisateurs spécifiques. Pour plus d'informations, consultez la page du site de Debian sur les distributions basées sur Debian.

3.2.1. Je sais que Knoppix/Linux Mint Édition Debian/Ubuntu/… est basée sur Debian. Donc après l'avoir installée sur disque dur, puis-je utiliser l'outil apt de gestion des paquets ?

Ces distributions sont basées sur Debian, mais elles ne sont pas Debian. Il vous sera toujours possible d'utiliser l'outil apt de gestion des paquets en pointant le fichier /etc/apt/sources.list vers les dépôts de ces distributions. Mais dans ce cas, vous n'utilisez pas Debian, mais une autre distribution. Elles ne sont pas identiques.

Dans la plupart des situations, si vous utilisez une distribution particulière, vous devriez n'utiliser que celle-ci et non pas la mélanger avec des paquets d'autres distributions. De nombreux dysfonctionnements apparaissent lorsque des personnes essaient d'installer des paquets Debian alors qu'ils utilisent une autre distribution. Le fait qu'elles utilisent le même format et nom (.deb) ne les rend pas nécessairement compatibles.

Par exemple, Knoppix est une distribution Linux conçue pour être démarrée sur un live CD alors que Debian est conçue pour être installée sur disque dur. Knoppix est géniale lorsque vous voulez savoir si un matériel particulier fonctionne, ou si vous voulez expérimenter comment est un système GNU/Linux, etc. Knoppix est adaptée pour une démonstration tandis que Debian est conçue pour fonctionner 24/7. De plus, le nombre de paquets disponibles et le nombre d'architectures prises en charge par Debian sont largement plus importants que ceux de Knoppix.

Si vous voulez utiliser Debian, le mieux est d'installer directement Debian après l'avoir téléchargée. Même s'il est possible d'installer Debian en passant par d'autres distributions, comme Knoppix, cette méthode nécessite de très bonnes connaissances du système. Si vous lisez cette FAQ, nous supposons que Debian et Knoppix sont nouvelles pour vous. Dans ce cas, économisez vous beaucoup de soucis plus tard et installez Debian dès le départ.

3.2.2. J'ai installé Knoppix/Linux Mint Édition Debian/Ubuntu/… sur mon disque dur. Maintenant j'ai un problème. Que faire ?

Nous vous conseillons de ne pas utiliser les forums Debian (ni les listes de diffusion ni IRC) pour demander de l'aide, car les gens qui pourraient vous conseiller penseront que vous faites fonctionner un système Debian. Leurs « correctifs » pourraient ne pas convenir à votre système, voire même aggraver le problème auquel vous êtes confronté.

Utilisez les forums de la distribution spécifique que vous utilisez en premier. Si vous n'obtenez vraiment pas d'aide ou que l'aide fournie ne corrige pas votre problème, vous pourriez vouloir essayer de demander sur les forums Debian mais gardez à l'esprit les conseils du paragraphe précédent.

3.2.3. J'utilise Knoppix/LMDE/Ubuntu/… et maintenant je veux utiliser Debian. Comment puis-je migrer ?

Considérez le changement d'une distribution basée sur Debian vers Debian juste comme un changement d'un système d'exploitation vers un autre. Vous devriez effectuer une sauvegarde de toutes vos données et réinstaller le système d'exploitation à partir de zéro. Vous ne devriez pas tenter de « mettre à jour » vers Debian en utilisant les outils de gestion de paquets, car vous pourriez finir avec un système inutilisable.

Si toutes vos données d'utilisateur (c'est-à dire votre /home) sont dans une partition séparée, migrer vers Debian est en effet assez simple ; vous avez juste à dire au système d'installation de monter (mais de ne pas reformater) cette partition lors de la réinstallation. Effectuer des sauvegardes de vos données aussi bien que de la configuration de votre système précédent (c'est-à-dire /etc/ et, peut-être, /var/) est toujours conseillé.