Hanna Wallach

Hanna Wallach Lien : http://join-the-dots.org/
Email: hanna@join-the-dots.org

Depuis combien de temps utilisez-vous Debian ?

Depuis avril 1999.

Êtes-vous développeur Debian ?

Pas encore ; je prévois néanmoins de commencer le processus de nouveau mainteneur d'ici deux mois.

Dans quelles parties de Debian êtes-vous impliquée ?

Ma principale contribution au projet Debian est l'empaquetage. Je co-maintiens actuellement un paquet et je viens d'envoyer un ITP (« Intent to Package » − intention d'empaqueter) pour un autre.
J'ai également un rôle actif pour encourager les autres à utiliser Debian. Je crois qu'une des plus importantes façons de soutenir la croissance d'un projet comme Debian est d'encourager les gens à en savoir plus et, si ça les intéresse, à s'impliquer. Durant les cinq dernières années, j'ai lancé des discussions formelles et informelles à propos de Debian avec un grand nombre de personnes et j'ai aidé au déroulement de plusieurs install parties.

Pour quelles raisons avez-vous voulu travailler dans Debian ?

Debian possède l'une des communautés de développeurs les plus actives et intéressantes de toutes les distributions Linux. C'est ce qui m'a orienté vers ce projet.

Avez-vous des conseils pour les femmes qui désirent s'impliquer davantage dans Debian ?

Pensez à comment vous voudriez contribuer à Debian et ce que vous espérez retirer de votre implication. D'un point de vue plus technique, aidez à corriger des bogues, adoptez des paquets orphelins, vérifiez régulièrement la liste des WNPP (« Work-Needing and Prospective Packages » − paquets potentiels et nécessitant du travail) et lisez les listes de diffusion de Debian − elles sont toutes une excellente façon d'en apprendre plus sur la communauté Debian et sa philosophie.

Êtes-vous impliquée dans des groupes techniques avec d'autres femmes ? Lesquels ?

Je fais partie du projet Women@CL, une initiative basée à Cambridge qui propose des activités locales, nationales et internationales aux femmes impliquées dans la recherche en informatique et dans la direction académique. Je suis également membre de CISters, un groupe informel de femmes diplomées dans le département d'informatique de l'université de Pennsylvanie.

Un peu plus sur vous…

J'ai eu ma licence au laboratoire d'informatique de l'université de Cambridge après un transfert de l'ingénierie vers l'informatique durant ma deuxième année. Depuis, j'ai obtenu un master à l'université d'Édimbourg où je me suis spécialisée dans la programmation neuronale et l'apprentissage par les données. J'ai commencé un doctorat dans le groupe Inference de Cambridge. Quand je ne travaille pas sur ma thèse, je passe beaucoup de temps à boire du café, jouer avec les ordinateurs, contribuer au projet Debian et mettre mon blog à jour.