Projet de traduction Debian

Participer à la traduction de Debian

Si vous souhaitez apporter vous aussi votre pierre à l'édifice Debian mais que vous n'avez pas l'envie ou les moyens de devenir développeur, alors le projet de traduction des documents Debian peut vous convenir. Suivant son inclination et sa disponibilité, il est possible de passer quelques minutes à relire ou plusieurs heures à traduire un document de la liste des traductions françaises en cours ou en projet. Ces pages ont été écrites dans le but de vous faciliter la mise en route.

Attention, ce projet de traduction ne concerne que les traductions spécifiques à Debian. Pour aider aux efforts de traduction concernant les logiciels libres non spécifiques à Debian (projet GNU, noyau Linux, HOWTO, Gnome, Perl, Python, KDE, etc.), veuillez vous référer aux indications du site www.traduc.org. Les méthodes décrites ici sont de plus spécifiques à la traduction de Debian en français, chaque équipe utilisant ses propres méthodes.

Fonctionnement du projet de traduction

Il existe beaucoup de choses différentes à traduire au sein de Debian, et, avec le temps, divers sous-projets de traduction ont émergé et se sont spécialisés sur chaque type de textes. Cependant, une grande partie du fonctionnement reste commune à tous les sous-projets.

La plus grand part de la logistique se passe sur la liste de diffusion debian-l10n-french. Si vous désirez participer au projet de traduction de Debian, il est indispensable de s'y abonner. Les messages y sont publics.

Comme le nombre de messages sur la liste est assez important (consultez les statistiques et les archives de la liste), nous donnons des titres spéciaux à quasiment tous nos messages, indiquant clairement à quel type de sous-projet ils font référence et quels sont leur objet (demande de relecture, relecture, publication de document relu…). Pour connaître la signification d'un message, veuillez vous référer à la page sur le format des messages ainsi qu'au sous-projet concerné.

En dehors des tâches de maintenance généralement effectuées par les responsables, les deux activités principales sont les relectures et les traductions. Nous vous conseillons, pour commencer, de lire les pages suivantes, qui détaillent les spécificités de l'équipe francophone :

Les différents sous-projets

Il existe un grand nombre de choses différentes à traduire :

Chacune de ces pages donnent des explications sur les spécificités de chacun des sous-projets.

Informations diverses

La liste

Les messages envoyés à la liste debian-l10n-french doivent respecter les mêmes règles que pour toutes les listes Debian. Voyez pour cela le code de conduite.

Les surnoms dans le champ From: de vos courriels doivent être évités si possible. Si vous désirez rester anonyme, n'envoyez tout simplement pas de courriel. De même, évitez les fausses adresses électroniques (souvent utilisées pour éviter de recevoir du courrier indésirable), car il est pénible de devoir modifier systématiquement votre adresse pour vous répondre. Préférez un bon filtre contre le pourriel.

Le lexique

Nous proposons un lexique qui sera utile surtout au débutant. En général, les traductions choisies y sont définitives, mais peuvent évidemment évoluer si de solides arguments sont avancés. N'hésitez pas à proposer sur la liste des mots qui manquent ou des corrections éventuelles.

IRC

Le canal IRC #debian-l10n-fr rassemble une partie des participants au projet de traduction. Connectez-vous avec votre client IRC préféré sur irc.debian.org (réseau OFTC) et rejoignez-nous sur #debian-l10n-fr.

Comment se règlent les différends ?

En cas de désaccord sur une traduction (un terme, un sens général…), un vote des gens inscrits est réalisé. Un inscrit participant vaut une voix. Tout le reste ne vaut rien. Personne ne vaut plus qu'un autre. En gros, la démocratie :-).

Le tout est d'arriver à un consensus pour pouvoir continuer. Il ne faut pas oublier que nous ne participons pas pour nous battre sur la terminologie mais pour faire avancer la francisation de Debian.

Il existe quand même une règle en cas de litige profond : c'est au final toujours celui qui est le traducteur du document qui peut imposer son point de vue en vertu du fait que c'est lui qui a fait l'effort de créer le premier document. Bien sûr, il est rare d'en arriver à de telles extrémités.

Toutes les questions, tous les commentaires, toutes les propositions de traductions, de relectures, toutes les livraisons de documents traduits doivent être envoyés sur la liste du projet, c'est-à-dire debian-l10n-french.