Résolution générale : couplage de systèmes init

Calendrier

Propositions et amendements jeudi 16 octobre 2014
Période de débat : dimanche 19 octobre 2014 dimanche 2 novembre 2014
Période de vote : mercredi 5 novembre 2014 00:00:00 UTC mardi 18 novembre 2014 23:59:59 UTC

Déposant

Ian Jackson [ijackson@chiark.greenend.org.uk] [texte de la proposition] [proposition et amendement accepté] [Appel à voter]

Parrains

  1. Simon Richter [Simon.Richter@hogyros.de] [message]
  2. Alessio Treglia [quadrispro@gmail.com] [message]
  3. Iustin Pop [iustin@debian.org] [message]
  4. Florian Lohoff [f@zz.de] [mail]
  5. Ritesh Raj Sarraf [rrs@debian.org] [message]
  6. Bernhard R. Link [brlink@debian.org] [message]
  7. Dimitri John Ledkov [xnox@debian.org] [message]
  8. Jonas Smedegaard [jonas@jones.dk] [message]
  9. Craig Sanders [cas@taz.net.au] [message]
  10. Thorsten Glaser [tg@debian.org] [message]
  11. Tobias Frost [tobi@debian.org] [message]

Texte

Choix 1: les paquets ne devraient pas (en général) nécessiter un système d'initialisation particulier

0. Raison

  Debian a décidé (par son comité technique) de changer son système
  d'initialisation par défaut pour la prochaine publication. Le comité technique
  a décidé de ne pas choisir à propos de la question de « coupler »,
  par exemple si d’autres paquets dans Debian peuvent dépendre d’un
  système particulier.

  Cette résolution générale vise à préserver la liberté des utilisateurs
  de choisir leur système d'initialisation, et la possibilité du
  Projet de choisir un système d'initialisation différent dans le futur. Cela
  évitera à Debian d’être captive accidentellement d’un
  système particulier (par exemple, si un logiciel indépendant
  devenait lié exclusivement à un système d'initialisation précis et que la charge
  de travail pour changer cela devienne trop importante). Un certain
  nombre de systèmes existe, et il est évident qu’un large consensus
  n’existe pas sur ce que le meilleur système d'initialisation devrait être.

  Cette résolution générale n’émet aucune opinion sur les mérites
  relatifs des différents systèmes d'initialisation ; le comité technique a décidé du
  système d'initialisation par défaut pour Jessie.

1. Exercice de l’autorité du comité technique pour définir la pratique

  Pour Jessie et les publications suivantes, l’autorité du comité
  technique pour décider de la pratique technique est exercée
  (Constitution 6.1.1) comme suit :

2. Détachement du couplage de systèmes d'initialisation

  En général, les logiciels ne nécessitent pas d’être PID 1. Les
  exceptions à cela sont :
   — les implémentations de système d'initialisation alternatif ;
   — les paquets avec une utilisation spéciale tels les gestionnaires
    de systèmes d'initialisation ;
   — les ensembles de paquets conçus pour un système d'initialisation particulier.
  Cela à condition que ces paquets ne soient pas exigés par d’autres
  logiciels dont le but principal n’est pas de faire fonctionner
  un système d'initialisation particulier.

  Un fonctionnement altéré avec certains systèmes d'initialisation est acceptable
  du moment que l’altération ne soit pas pire que ce que le projet Debian
  considère comme un bogue tolérable (non-RC), même s’il affecte
  tous les utilisateurs. Aussi, l’absence de prise en charge pour un
  système d'initialisation particulier n’excuse pas un bogue ni ne réduit sa
  gravité. Mais inversement, un bogue ne sera pas plus grave simplement
  parce que quelque logiciel est incompatible avec quelque(s) système(s)
  d'initialisation.

  Les responsables sont encouragés à accepter les bons correctifs du point
  de vue technique, pour permettre l’interopérabilité entre divers
  systèmes d'initialisation.

3. Dans l’état actuel de nos connaissances, il n’existe (17 octobre)
   aucun bogue dans Jessie qui serait déclaré comme RC par cette
   résolution générale.

   Étant donné l’adoption tardive de cette résolution, nous espérons
   que tous les bogues incorrigibles qui sont RC en vertu
   de cette résolution seront étiquetés comme « jessie-ignore » par
   l’équipe de publication.

   Aussi cette proposition n’est pas censée ajouter des blocages
   à la publication de Jessie.

4. Notes et rubriques

  Cette résolution est une déclaration de principe (« Position statement »)
  à propos du problème du jour (« Issues of the Day ») (Constitution 4.1.5),
  déclenchant la clause de surpassement de la résolution du comité
  technique du 11 février.

  La décision du comité sur le système d'initialisation par défaut demeure inchangée.

  Cependant, la résolution du comité est modifiée pour ajouter les textes
  suivants dans les sections (1) et (2) ci-dessus.
    

Déposant de l'amendement A

Lucas Nussbaum [lucas@debian.org] [texte de l’amendement original] [mise à jour de l’amendement]

Parrains de l'amendement A

  1. Andrey Rahmatullin [wrar@debian.org] [message]
  2. Holger Levsen [holger@layer-acht.org] [message]
  3. Vincent Cheng [vcheng@debian.org] [message]
  4. Matthias Urlichs [matthias@urlichs.de] [message]
  5. Marco d'Itri [md@linux.it] [message]

Texte de l'amendement A

Choix 2: la prise en charge d’autres systèmes d'initialisation est recommandée mais pas obligatoire

  Debian a décidé (par son comité technique) de changer son système
  d'initialisation par défaut pour la prochaine publication. Le comité technique
  a décidé de ne pas choisir à propos de la question de « coupler »,
  par exemple si d’autres paquets dans Debian peuvent dépendre d’un
  système particulier. Cependant, le comité a statué dans #746715 que
  « [il] espère que les responsables continueront à prendre en charge
  les multiples systèmes d'initialisation dans Debian. Cela veut dire incorporer
  les contributions raisonnables sans supprimer les prises en charge
  existantes sans raison valable. »

Le Projet Debian décide que :

   Les logiciels doivent prendre en charge autant d’architectures que
   possibles, et doivent prendre normalement en charge le système d'initialisation
   par défaut sur toutes les architectures sur lesquelles ils sont
   construits. Il existe certains cas exceptionnels où le manque de prise en
   charge du système d'initialisation par défaut peut être pertinent, tels que les
   implémentations alternatives de système d'initialisation, les paquets d’usage spécial
   tels que les gestionnaires pour les systèmes d'initialisation non standards, et
   les ensembles de paquets conçus pour les systèmes d'initialisation non standards.
   Cependant, les responsables de paquet doivent être conscients qu’une
   exigence d’un système d'initialisation non standard signifie que le logiciel sera
   inutilisable pour la majorité des utilisateurs Debian et normalement
   doit être évitée.

   Les responsables de paquet sont fortement encouragés à incorporer toute
   contribution pour une prise en charge de tout système d'initialisation, et d’ajouter
   eux-mêmes cette prise en charge s’ils le désirent et en sont capables.
   En particulier, les responsables de paquet doivent mettre la plus haute
   priorité sur l’incorporation des modifications pour une prise en charge
   de tout système d'initialisation qui est le standard dans un portage non linux de
   Debian.

   Pour la publication de Jessie, tous les logiciels disponibles dans
   Wheezy qui fonctionnent avec sysvinit doivent continuer d’être pris en
   charge par sysvinit à moins qu’il n’existe aucune façon de le faire.
   Les changements possibles pour préserver ou améliorer la prise en charge
   de sysvinit doivent être répandus dans la publication de Jessie. Il peut
   y avoir une perte de fonctionnalités sous sysvinit si cette perte est
   acceptable par le responsable et que le paquet est à la base fonctionnel,
   mais les exigences standards de Debian de prise en charge de la mise
   à niveau en douceur de Wheezy vers Jessie sont toujours d’actualité,
   même si le système est démarré avec sysvinit.

Le projet Debian  actuellement ne précise rien sur la prise en charge de
sysvinit après la publication de Jessie.


Cette résolution est une déclaration de principe (« Position statement »)
à propos du problème du jour (« Issues of the Day ») (Constitution 4.1.5),
déclenchant la clause de surpassement de la résolution du comité
technique du 11 février.

La décision du comité sur le système d'initialisation par défaut demeure inchangée.

Cependant, la résolution du comité est modifiée pour ajouter les textes
ci-dessus.

Déposant de l'amendement B

Luca Falavigna [dktrkranz@debian.org] [texte de l’amendement]

Parrains de l'amendement B

  1. Holger Levsen [holger@layer-acht.org] [message]
  2. Nicolas Dandrimont [olasd@debian.org] [message]
  3. Andrey Rahmatullin [wrar@debian.org] [message]
  4. Antonio Terceiro [terceiro@debian.org] [message]
  5. Arno Töll [arno@debian.org] [message]
  6. Philipp Kern [pkern@debian.org] [message]
  7. Vincent Bernat [bernat@debian.org] [message]
  8. Gergely Nagy [algernon@madhouse-project.org] [message]
  9. Cyril Brulebois [kibi@debian.org] [message]
  10. Paul Tagliamonte [paultag@debian.org] [message]
  11. Ansgar Burchardt [ansgar@debian.org] [message]

Texte de l'amendement B

Choix 3: les paquets peuvent nécessiter des systèmes d'initialisation particuliers si les responsables le décident

0. Raison

  Debian a décidé (par son comité technique) de changer son système
  d'initialisation par défaut pour la prochaine publication. Le comité technique
  a décidé de ne pas choisir à propos de la question de « coupler »,
  par exemple si d’autres paquets dans Debian peuvent dépendre d’un
  système particulier.

  Cette résolution générale réaffirme le « Contrat social Debian §4 »,
  de telle façon que Debian reconnaissent les choix à la fois des
  développeurs de logiciel (aussi nommés développeurs amont) et des
  responsables de paquet, pour fournir le meilleur du logiciel libre à
  nos utilisateurs.

  Les développeurs amont considérant un logiciel particulier (incluant,
  mais pas limité à, un système d'initialisation particulier exécuté avec le PID 1)
  fondamental pour fournir les meilleures publications, sont autorisés
  à requérir, lier ou faire dépendre de ce logiciel, en entier ou partie.

  Le travail des responsables de paquets Debian vise à respecter le contrat social
  Debian, de façon  à fournir aux utilisateurs le meilleur du logiciel
  disponible.

  Les responsables de paquets Debian sont pleinement autorisés à fournir des
  modifications aux paquets de logiciel libre qu’ils maintiennent
  selon « DFSG #3 », s’ils jugent que c’est nécessaire pour fournir les
  meilleures publications. D’autre part, les responsables de paquets Debian sont
  pleinement autorisés à suivre les décisions amont pour requérir, lier
  ou faire dépendre d’un logiciel particulier (incluant, mais pas limité
  à, un système d'initialisation particulier exécuté avec le PID 1), s’ils considèrent
  qu’il est nécessaire pour éviter des publications cassées, boguées ou
  incomplètes de paquets logiciels.

Le Projet Debian déclare que :

1. Exercice de l’autorité du comité technique pour définir la pratique

  Pour Jessie et les publications ultérieures, l’autorité du comité
  technique pour définir la pratique technique (Constitution 6.1.1)
  est exercée comme suit :

2. Systèmes d'initialisation particuliers avec PID 1

  Les paquets Debian peuvent nécessiter un système d'initialisation particulier pour
  être exécutés avec le PID 1 si leurs responsables considèrent cela
  comme un prérequis pour leur bon fonctionnement, en le marquant clairement
  dans leurs descriptions de paquet et/ou en ajoutant des dépendances
  pour parvenir à ce but ; et aucun correctif ou autre travail dérivé
  n’existe dans le but de prendre en charge d’autres systèmes d'initialisation de
  manière à rendre le logiciel également utilisable.

3. Évidence de défauts (bogues)

  Nous réaffirmons fermement que les responsables de paquets Debian ne cachent pas
  délibérément des problèmes (Contrat social §3). Aucune décision technique
  ne sera rejetée si aucune preuve valable de défaut, émise dans le
  système de suivi de bogue de Debian, n’est trouvée. La crainte,
  l’incertitude et le doute ne sont pas considérés comme une preuve
  de défaut.

Cette résolution est une déclaration de principe (« Position statement »)
à propos du problème du jour (« Issues of the Day ») (Constitution 4.1.5),
déclenchant la clause de surpassement de la résolution du comité
technique du 11 février.

La décision du comité sur le système d'initialisation par défaut demeure inchangée.

Cependant, la résolution du comité est modifiée pour ajouter les
compléments de texte ci-dessus dans les sections #1, #2 et #3.

Déposant de l'amendement C

Charles Plessy [plessy@debian.org] [texte de l’amendement original] [mise à jour de l’amendement]

Parrains de l'amendement C

  1. Matthias Urlichs [matthias@urlichs.de] [message]
  2. Holger Levsen [holger@layer-acht.org] [message]
  3. Didier 'OdyX' Raboud [odyx@debian.org] [message]
  4. Raphael Hertzog [hertzog@debian.org] [message]
  5. Cyril Brulebois [kibi@debian.org] [message]
  6. Gergely Nagy [algernon@madhouse-project.org] [message]
  7. Paul Tagliamonte [paultag@debian.org] [message]
  8. Lucas Nussbaum [lucas@debian.org] [message]
  9. Joey Hess [joeyh@debian.org] [message]
  10. Philipp Kern [pkern@debian.org] [message]
  11. Anthony Towns [aj@erisian.com.au] [message]
  12. Sam Hartman [hartmans@debian.org] [message]
  13. Philip Hands [phil@hands.com] [message]

Texte de l'amendement C

Choix 4: une résolution générale n’est pas nécessaire

Le Projet Debian demande à ses membres d’être attentifs lorsqu’ils
proposent une résolution générale, car le processus de résolution générale
peut être perturbateur indépendamment du résultat du vote.

Concernant le sujet de ce scrutin, le Projet affirme que les procédures
de prise de décision et de résolution de conflit se déroulent convenablement
et donc une résolution générale n’est pas nécessaire.

Quorum

Avec l’actuelle liste de développeurs ayant votés, nous avons :

 Nombre actuel de développeurs               = 1006
 Q ( racine carrée(nb de développeurs) / 2 ) = 15.8587515271537
 K min(5, Q )                                = 5
 Quorum  (3 x Q )                            = 47.5762545814611
    

Quorum

Données et statistiques

Pour cette résolution générale, comme d’habitude, les statistiques seront faites sur les bulletins reçus et des accusés de réception envoyés périodiquement durant la période de vote. De plus, la liste des votants sera enregistrée. La feuille de compte pourra être aussi consultée.

Majorités requises

La proposition a besoin de la majorité simple

Résultat


Secrétaire du Projet Debian